WWF Virunga campaign: Plainte de WWF International à l’OCDE contre SOCO International plc ACCEPTÉE-

 

Le Document : « Évaluation initiale par le Point de Contact national britannique pour les directives de l’OCDE relatives aux multinationales: plainte de WWF International contre SOCO International plc »

 

La présente déclaration contient la décision de la NCP (National Contact Point) d’accepter d’examiner une plainte de WWF International contre SOCO International plc, une société britannique installée en République Démocratique du Congo.

 

Bien vouloir télécharger aussi : WWF - KEY ELEMENTS OF THE DECISION AGAINST SOCO

 

Un extrait du Communiqué de WWF  disponible ci-dessous: WWF Virunga Campagn : Une grande victoire pour la conservation de la nature remportée contre une compagnie pétrolière

 

Londres, 14 Fev 2014 – Une grande agence de responsabilité sociétale des entreprises a annoncé aujourd’hui qu’elle allait analyser la plainte déposée contre Soco International PLC, qui concerne des violations présumées des droits de l’homme et des protections environnementales liées aux opérations de l’entreprise dans un site africain Patrimoine Mondial de l’Humanité.

 

Cette plainte a été introduite par le WWF qui affirme que Soco a enfreint les standards les plus respectés en matière de responsabilité sociétale des entreprises dans sa recherche de pétrole au Parc national des Virunga, en République Démocratique du Congo (RDC). L’agence britannique de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) a déclaré que le WWF a exposé « des éléments et des problèmes qui méritent un examen approfondi » dans son évaluation initiale publiée aujourd’hui.

 

Dans sa plainte, le WWF fournit des preuves des violations présumées de Soco des ‘Principes Directeurs pour les Entreprises Multinationales’  incluant de l’intimidation, des menaces et des détentions illégales d’activistes locaux, ainsi que de la rétention d’information concernant les risques sociaux et environnementaux envers les personnes susceptibles d’être impactées par les activités de l’entreprise.

 

« Aujourd’hui, les inquiétudes du WWF quant aux activités de Soco ont été validées. Ce premier jugement est une victoire pour la conservation de la nature et envoie un signal fort à toute entreprise qui pense qu’elle peut s’en sortir en ne respectant pas les standards internationaux » a déclaré Lasse Gustavsson, Directeur Exécutif de la Conservation  au WWF. « Nous appelons tous les gouvernements et les institutions financières à nous rejoindre pour dire à Soco de quitter les Virunga. Si Soco refuse, l’entreprise risque d’endommager sa réputation et celle de l’industrie qu’elle représente de manière irréversible. »

 

Le Royaume-Uni, la Belgique et l’Allemagne ont tous exprimé leur désaccord face aux activités de Soco dans les Virunga, et plus de 600000 supporters du WWF ont signé une pétition contre l’entreprise. Egalement, l’UNESCO a demandé l’annulation du permis de l’entreprise et le géant pétrolier Total s’est engagé publiquement à ne pas entrer dans ce Patrimoine Mondial de l’Humanité.

                                       

Le WWF est la première organisation de cette ampleur à utiliser le mécanisme de plainte à l’OCDE contre une entreprise. Les principes directeurs de l’OCDE s’appliquent aux entreprises qui opèrent dans et à partir de 45 pays qui adhèrent à ces principes. Dans le cadre de son mandat de promotion du développement responsable à l’étranger, l’OCDE a développé ce processus transparent pour obliger les entreprises multinationales à remplir leurs obligations sociétales.

 

« Cette décision constitue un précédent et ouvre un nouveau chemin à la communauté de la conservation de la nature pour préserver l’environnement à l’aide de l’OCDE » a dit Gustavsson. « En travaillant avec les gouvernements et les entreprises responsables, nous pourront contrer les pressions qui augmentent sur les endroits les plus précieux de la planète. »

 

Le Parc national des Virunga est le plus vieux parc d’Afrique et abrite plus de plantes et d’espèces que toute autre zone protégée du continent. 85 pourcents du parc ont été alloués en concessions pétrolières, mais Soco est la seule entreprise qui veut y pratiquer de l’exploration pétrolière.

 

«Des investissements responsables pourront assurer aux Virunga un avenir prospère qui amènera du développement durable à la région et protègera les ressources naturelles dont les populations locales ont besoin » a dit Gustavsson. « Le pétrole met le parc en danger, donc nous demandons à Soco de se retirer immédiatement du Parc national des Virunga. »

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020