Des défenses d'éléphants saisies au Tchad et six braconniers présumés arrêtés

Image: voaafrique

 

 

Au Tchad, six auteurs présumés ont été appréhendés par les éléments de la lutte anti-braconnage et remis à la justice.

 

 

Les éléphants sont menacés quotidiennement par les braconniers. Rien que ce mois d’août, neuf éléphants ont été abattus dans la réserve de Binder, département du Lac Léré, dans le sud du pays.

 

 

Il a fallu une lutte âpre pour que ces présumés braconniers tombent dans les mailles du service forestier. Le 6 août dernier, une patrouille des éléments de la lutte anti-baronnage a eu un accrochage avec ces présumés braconniers dans la zone de Binder.

 

 

Ils se sont retranchés dans la forêt difficile d’accès, laissant derrière eux des armes de guerre et quelques matériels, témoigne le colonel Hamit Hissein, commandant de la garde forestière et faunique.

 

 

Pour lui, l’opération a été vraiment minutieuses, et "il n’y a pas de mort, ni de blessé". Car poursuit-il, "les agents sont mentalement et psychologiquement préparés".

 

 

Aidée par la population locale, l’opération a été une réussite à 100%. "Il faut que cette pratique s’arrête", avertit le colonel Hamit.

 

Les éléments de la lutte contre le braconnage ont changé de stratégie. Ils se sont déguisés en civils pour mettre la main sur six personnes : trois braconniers présumés et trois complices.

 

 

Ces braconniers sont accusés d’avoir tués 9 éléphants. Ils étaient en possession de 17 défenses d’éléphants, deux armes de pointes, quatre chargeurs et 93 munitions.

 

 

A travers des contacts téléphoniques, elle a réussi à mettre ce commerçant déguisé en contact avec les braconniers à qui il a fait part de son intention d'acheter des défenses d’éléphant. C’est ainsi que l’enquête a été menée jusqu’à Pala, où elle a permis de " mettre la main sur ces ennemies de la nature", précise le lieutenant.

 

 

Expliquant leur mécanisme d’opération, le lieutenant Doba, affirme que ces braconniers présumés "viennent souvent sur des chevaux dans la zone", et envoient quelqu’un "suivre les traces des éléphants dans leur pâturage". Dès que la personne les localise, les braconniers passent à l'action.

 

En savoir plus….

 

 

Lire aussi :

BBC-Des défenses d'éléphants saisies au Tchad

Six personnes accusées de braconnage ont été arrêtées dans le Mayo Kebbi ouest, au sud-ouest du Tchad en possession de défenses d'éléphants et d'armes de guerre.

Deux armes de guerre et des minutions ont également été saisies.

L'opération a été menée par la garde forestière et faunique à environ 450 kilomètres au sud -ouest de la capitale Tchadienne.

 

 

Lire aussi : Le braconnage peut-il sauver des éléphants ?

Selon les individus appréhendés, le kilogramme d'ivoire peut se vendre à 35 000 FCFA.

Les autorités parlent d'un démantèlement d'un réseau de trafic d'ivoire.

 

 

Lire aussi : Le Botswana ré-autorise la chasse à l'éléphant

Le procureur de la république près le tribunal de grande instance qui s'est saisi de l'affaire, parle d'une destruction de la biodiversité.

 

En savoir plus...

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2022

Aucune actualité disponible.