UNESCO - Centre du patrimoine mondial: Appel d'urgence pour lutter contre le braconnage des éléphants en République démocratique du Congo

 

Le Fonds de Réponse Rapide (RRF) a lancé un appel d'urgence pour obtenir des fonds afin de lutter contre une recrudescence du braconnage dans le parc national de la Garamba en République démocratique du Congo (RDC), un site du patrimoine mondial inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

 

Le Centre du patrimoine mondial est préoccupé par l'augmentation du braconnage et des attaques menés par des groupes armés dans le parc national au cours de ces derniers mois. Les autorités congolaises condamnent le massacre de 78 éléphants entre avril et juillet 2014, représentant près de 4 % de la population des pachydermes.

 

Le parc national de la Garamba est situé dans la savane de la province orientale, dans le nord-est de la République démocratique du Congo. Son emplacement le rend vulnérable en raison de l'instabilité de la région. Malgré les efforts constants de l'Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) et le Réseau des parcs africains « African Parks Network » (APN – l'autorité de gestion mandatée par l'ICCN), et l'augmentation des patrouilles anti-braconnage, le personnel du parc ne peut gérer ces groupes lourdement armés. Les agressions sont extrêmement violentes, avec neuf éléphants abattus depuis un hélicoptère et des grenades utilisées régulièrement  contre les responsables du parc, ce qui démontre que les braconniers sont des professionnels bien équipés.

 

La valeur universelle exceptionnelle du bien est toujours menacée par le braconnage qui réduit considérablement le nombre d'animaux sauvages. Le Comité du patrimoine mondial, lors de sa 38e session en Juin 2014, a réitéré sa préoccupation à propos de de la baisse alarmante de la population d'éléphants, estimée à 85% depuis l'inscription du site sur la Liste du patrimoine mondial en 1980.

 

Agissez dès maintenant, avant qu’il ne soit trop tard 

 

Le FRR a fourni USD 29,910 en juillet 2014 pour élaborer un programme de mesures anti-braconnage d'urgence, telles que collaborer avec l’armée au niveau régional, mieux équiper les gardes, augmenter les patrouilles, créer de nouvelles bases de fonctionnement et améliorer les déplacements des équipes anti-braconnage grâce à  la construction de nouvelles routes, des ponts et des pistes d'atterrissage. Ces fonds serviront à procurer l'équipement essentiel pour les équipes anti-braconnage, qui aident à réduire la menace et protéger l’extraordinaire faune du parc.

L'équipe de RRF travaille avec des partenaires locaux, l'ICCN et l’APN, pour s’attaquer à cette situation inquiétante et soutenir les équipes de rangers grâce aux subventions d'urgence, mais des fonds supplémentaires sont nécessaires.

L'appel de fonds est mené dans le cadre du Fonds de Réponse Rapide créé par l'UNESCO et Fauna and Flora International afin d’augmenter l'aide financière pour les urgences en matière de conservation.

 

Contacts

  • Victoria Price, Victoria.Price@fauna-flora.org                     

 

 

Relire:

Le braconnage s’intensifie dans le Parc National de la Garamba jeudi 17 juillet 2014         

 

Bien vouloir conuslter l'article disponible sur le site web de l'UNESCO: ICI

 

Copyright : © David Santiago Garcia @APN

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020