Conférence de Londres sur le commerce illégal des espèces sauvages

Au cours de la conférence, 46 pays s’accordent sur une déclaration forte pour combattre le commerce illégal des espèces sauvages qui décime des milliers d’éléphants, de rhinos et d’autres espèces menacées chaque année. La déclaration de Londres se décline en trois points : (1) renforcer le respect de la loi et l’application du système de justice pénale (2) réduire la demande en produits fauniques illégaux (3) appuyer le développement de moyens de subsistance durables au sein des communautés affectées par le commerce illégal de la faune...

 

Bien vouloir télécharger  La Déclaration de Londres sur le commerce illégal des espèces sauvages (13 pages)

 

 

Londres (Royaume-Uni) – 13 février 2014 -  Le gouvernement britannique a abrité à Lancaster House, une conférence internationale sur le commerce illégal des espèces sauvages. Afin de contribuer à l’éradication du commerce illégal des espèces sauvages et de mieux protéger les espèces les plus emblématiques du monde et menacées d’extinction, la conférence de Londres a réuni le Prince de Galles et ses fils, le Duc de Cambridge et le Prince Harry, quatre chef d’État africains et une "brochette" de célébrités liguées contre le braconnage, la star du film d’action Jackie Chan, le footballeur David Beckham et l’ex-jouer de basketball, Yao Ming.

 

Cette conférence visait à parvenir à un engagement politique de haut niveau en vue d’une action urgente contre le commerce illégal des espèces sauvages. La conférence de Londres, qui était focalisée sur les éléphants, les rhinos et les tigres, entendait s’attaquer à trois aspects liés du commerce illégal de la faune.

 

  • Renforcer le respect de la loi et du système de justice pénale
  • Réduire la demande en produits fauniques illégaux
  • Appuyer le développement de moyens de subsistance durables au sein des communautés affectées par le commerce illégal des espèces sauvages

 

Ainsi se résume l'enjeu: Le commerce illégal des espèces sauvages est une véritable industrie criminelle grave qui brasse plus de 6 milliards de livres chaque année. Non seulement il menace l’existence future d’espèces entières, il dévaste des communautés vulnérables, alimente la corruption et compromet les efforts de lutte contre la pauvreté. Il existe des risques que des insurgés ou des groupes terroristes bénéficient de ce commerce qui remet en question l’état de droit à l’international et affecte les économies de nos partenaires commerciaux africains.

 

L’Éthiopie, le Botswana, le Tchad, le Rwanda et l’Ouganda ont lance une initiative de protection des éléphants au cours de ce sommet. Le Botswana abritera une réunion de suivi de haut niveau en 2015 avec pour objectif de faire le bilan de la lutte contre le commerce des espèces sauvages.

 

Dans la presse :

 

  • Accord mondial sur la lutte contre le commerce illégal des espèces sauvages signé par 46 nations

Pour William Hague, l’évènement de Londres est un « tournant décisif » dans la lutte contre l’abattage de milliers de rhinos et d’éléphants chaque année – quarante-six pays ont signé jeudi une déclaration sur la lutte contre le commerce illégal des espèces sauvages qui cause chaque année la perte de milliers d’éléphants, de rhinos et d’autres espèces menacées. Le ministre des Affaires étrangère, William Hague, a déclaré qu’il pense que l’évènement de haut niveau inédit de Londres sera une conférence historique et un tournant décisif dans la lutte contre le commerce illégal des espèces sauvages qui se chiffre à 12 milliards de livres par an et est considéré comme le quatrième crime le plus lucratif derrière le trafic des être humains, le commerce des armes et de la drogue… en savoir plus…

 

·      Les princes s’en prennent aux braconniers : Charles se joint aux fils William et Harry pour demander aux dirigeants du monde de suivre la piste de l’argent et de fermer le robinet aux gangs de criminels fauniques

  • Le futur roi prend la parole au cours de la réunion des dirigeants du monde et des ministres des affaires étrangères

  • Charles tire la sonnette d’alarme d’une crise qui a atteint une « ampleur inimaginable »

  • Il a révélé aux délégués qu’il avait été approché par des dirigeants africains appelant à son intervention

  • David Beckham, Yao Ming et Jackie Chan apparaissent tous dans la campagne vidéo de WildAid


En savoir plus...

 

 

  • À Londres, le Prince Charles et des poids lourds mondiaux s’attaquent au braconnage

 

Les dirigeants du monde se sont retrouvés à Londres et ont convenu de combattre le commerce illégal des espèces sauvages. Ils sont particulièrement préoccupés pas le sort des éléphants, des rhinos et des tigres, recherchés, respectivement pour leurs défenses, leurs cornes et leur peau. En savoir plus…

 

  • Conférence de Londres contre le commerce illégal des espèces sauvages 2014

Le gouvernement britannique a abrité une conférence internationale sur le commerce illégal des espèces sauvages le 13 février. La conférence a réuni des leaders mondiaux afin d’éradiquer le commerce illégal des espèces sauvages et mieux protéger les espèces les plus emblématiques de la menace d’extinction. En savoir plus… 

 

  • David Cameron s’en prend au commerce illégal des espèces sauvages par un sommet mondial

Cinquante chefs d’État invités au sommet de Londres qui vise à estomper la demande croissante en produits à base d’ivoire et de corne de rhino. - David Cameron accueillera le sommet mondial au plus haut niveau de tous les temps sur la lutte contre le commerce illégal des espèces sauvages à Londres… En savoir plus...

 

  •  L’Allemagne demande une résolution des Nations Unies sur le braconnage

 

Le braconnage et le commerce illégal des espèces sauvages constituent une menace non seulement contre les animaux mais aussi contre les humains. Leurs retombées financent la violence et le terrorisme. L’Allemagne et le Gabon en appellent à une résolution des Nations Unies. En savoir plus…

 

Source images -  voir dans la presse

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020