Processus de régionalisation UICN

La restructuration en Afrique de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) a abouti à la fusion de l Afrique Centrale et Occidentale en une entité (PACO) qui couvre 26 pays au total. Le but principal de cette réorganisation était de s'entendre sur la caractéristiques techniques et opérationelles de la nouvelle région. Une analyse approfondie de la situation dans les deux régions a permis de conclure que les niches de l'UICN en Afrique Centrale et Occidentale pouvaient facilement être conciliées et que, par conséquent, faire passer les programmes thématiques actuels à une plus vaste échelle ne devait pas poser de sérieux problèmes techniques.  

Les changements les plus visibles porteront sur le fait que les bureaux de représentation seront remplacés par des bureau de programme et de projets avec les dossiers techniques plus forts. Le bureau régional du Burkina Faso conservera un rôle de supervision, apportant des conseils sur la surveillance et l'évaluation, mais avec une moindre présence dans la supervision quotidienne des programmes en cours afin de se donner plus de capacités dans de nouveaux secteurs comme l'adaptation aux changements climatiques, la restauration des écosystèmes, les services de réduction de la pauvreté, la définition d'énergies alternatives.
 

Quatre ou cing secteurs thématiques forts seront mis en place: sur les forêts (avec un centre technique à Yaoundé), le domaine côtier et marin (Nouakchott), l'eau et les zones humides (Ouagadougou), et les aires protétées (Ouagadougou). L'UICN envisage également d'établir un nouveau programme portant sur les politiques, la législation et la gouvernance qui pourrait être basé à Dakar. Ces divers secteurs thématiques seront mieux reliés aux programmes globaux de l'UICN et aux six Commission que par le passé.

Les programmes thématiques régionaux soutiendront les bureaux de programme et de projets avec l'appui stratégique et ad hoc de l'unité de coordination régional constituée de plusieurs unités: Direction régionale, Coordination du programme régional, Ressources Humaines, Comptabilité, Communication, TIC, Relation avec les membres et les partenaires.  


En renforcant ces programmes et developpant des projets plus solides dans plusieurs pays, en particulier en R.D. du Congo et au Caméroun, la présente restructuration a clairement pour objectif de faire que l'UICN sera, en Afrique centrale et de l'Ouest, une institution technique de conservation et de développement durable plus stratégique et plus efficace.  

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.