Les aires protégées en République Démocratique du Congo

 

Dans la revue trimestrielle de conservation de la nature et de gestion durable d’Ardenne et Gaume • 3e trimestre 2013 -

 Bien vouloir télécharger le document ci-après:  Les aires protégées en République Démocratique du Congo

 

Les cinq grands parcs nationaux de la République Démocratique du Congo (Salonga, Virunga, Garamba, Upemba et Kundelungu) couvrent plus de 65.000 km2 soit plus du double de la superficie.

 

de la Belgique. L’article de François Misser dans ce fascicule décrit bien l’état inquiétant de ces sites extraordinaires repris sur la liste des sites du Patrimoine mondial en péril par l’UNESCO. L’Union européenne apporte une aide précieuse aux autorités congolaises pour consolider les acquis et redynamiser ces aires protégées. Malgré tout certaines espèces disparaissent (c’est le cas du rhinocéros blanc de la Garamba) ou sont fortement menaçées (c’est le cas de l’hippopotame au Virunga). Des sites sont envahis par des populations locales à la recherche de terres à cultiver. Des menaces sérieuses d’exploitation du pétrole persistent au Parc national des Virunga, le plus ancien parc africain (il date de 1925).

 

 

 

 

On ne peut qu’espérer que la situation s’améliorera peu à peu grâce au courage des équipes locales de gardes et au support des autorités responsables et des bailleurs de fonds, dont l’Union Européenne et les coopérations des Etats membres (RFA, Espagne, Belgique …).

 

Dès à présent, le Réseau des aires protégées en Afrique centrale (RAPAC), qui réunit 8 pays membres soit 82 aires protégées, a mis en place un Plan stratégique en vue de redresser cette situation difficile,

et grâce à l’appui de l’Union Européenne, développe sa stratégie sur le terrain via le programme ECOFAC V.

 

 

 

 

Une des mesures proposées est l’amélioration de la formation des cadres des aires protégées qui doivent faire face à des situations extrêmement complexes. Dans ce cadre, le RAPAC a demandé à l’Ecole régionale post-universitaire d’aménagement et de gestion intégrés des forêts et territoires tropicaux (ERAIFT) d’enquêter sur la situation des aires protégées d’Afrique centrale et d’identifier les besoins en formation de leurs cadres. L’article de François Misser s’inscrit bien dans cette démarche et montre très clairement que les cadres des aires protégées congolaises doivent faire face à des situations complexes nécessitant une approche systémique.

 

 

 

 

La formation classique basée sur la seule approche biologique est manifestement inadéquate et devrait être complétée par une approche multisectorielle mieux adaptée à la gestion d’aires protégées de grande étendue et devant faire face à des problèmes à la fois multiples et complexes. Ce nouveau type de formation devrait permettre de mieux gérer les conflits Populations / Aires protégées, d’améliorer la gouvernance et de participer aux réformes institutionnelles.

 

Éditorial de Baudoin MICHEL  (Directeur de l’ERAIFT ) et Willy DELVINGT (Président d’Ardenne & Gaume)

 

Bien vouloir télécharger ci-dessous:  Les aires protégées en République Démocratique du Congo

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020