IISD : « Travailler à travers les secteurs pour stopper la déforestation et augmenter la superficie forestière » Résumé des points saillants, 20-22 février 2017

 

 

Jeudi matin, les participants se sont réunis pour discuter des instruments innovants permettant d’améliorer les progrès : le financement, les technologies et la recherche. Sessions parallèles abordées : finance internationale publique et privée, technologies innovantes pour la surveillance de l’utilisation des terres, instruments financiers pour mobiliser des financements nationaux et le rôle de la science et de la recherche.

 

Dans l’après-midi, la plénière a débattu d’une série de messages clés, notamment :

  • maintenir des forêts productives, diversifiées et saines en nombre suffisant pour atteindre les ODD et les objectifs climatiques et de biodiversité ;
  • La réalisation de l’ODD 15.2 sur l’arrêt de la déforestation d’ici 2020 et de la cible 1.1. du Plan stratégique des Nations Unies pour les forêts visant à inverser la perte du couvert forestier et à augmenter les forêts de 3 % d’ici 2030 ne peut être atteinte que par la volonté politique, la motivation individuelle et une action collective concertée, des cadres de gouvernance adéquats et la participation de multiples acteurs ;
  • Mettre un terme à la déforestation nécessite la responsabilité d’entreprise des agro-industries, accompagnée par des instruments de commerce international et la sensibilisation des consommateurs ;
  • le renforcement des financements et des investissements nécessite des incitations positives, une amélioration de la légalité, des partenariats public-privé, des instruments innovants et une réduction des risques liés aux investissements du secteur privé ;
  • une concurrence pour l’utilisation des terres entre les forêts et l’agriculture peut être résolue par une approche paysagère afin d’accroitre la résilience et
  • des recherches approfondies sont nécessaires pour fournir des voies pratiques qui soutiennent l'élaboration de politiques fondées sur des données probantes.

 

 

Certains participants ont recommandé de limiter le nombre de messages clés à quatre, tandis que d’autres ont formulé des suggestions d’ajouts et de révisions, notamment sur l’urgence de s’attaquer à la déforestation, l’accent sur la restauration, la contribution des peuples autochtones et tribaux, les déclencheurs du changement transformationnel, la participation des petits exploitants et l’accent sur des recommandations pratiques pour des groupes cibles tels que les gouvernements, le secteur privé, la société civile et la communauté des chercheurs.

 

En savoir plus...

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.