Journée mondiale des oiseaux migrateurs 2015 - « Pour une énergie respectueuse des oiseaux ! »

 

 

Bonn, 30 mars 2015 – Chaque année, lors du deuxième week-end de mai, à travers le monde entier, des organisations dédiées, des gouvernements et des personnes planifient des événements destinés à marquer la Journée mondiale des oiseaux migrateurs (JMOM) afin de célébrer ces derniers et de renforcer la sensibilisation à la nécessité de les protéger. Depuis la création de cette Journée, en 2006, des événements ont été organisés dans 130 pays différents. Cette année, nous espérons atteindre encore davantage de gens et d’organisations et œuvrer ensemble à la conservation des oiseaux migrateurs et de leurs habitats dans le monde entier.

 

 

Pour une énergie respectueuse des oiseaux ! est le thème de 2015

 

En cette période de demande mondiale sans cesse croissante d’énergie, le développement de nouvelles technologies d’énergie renouvelable et l’expansion des technologies existantes sont la clé pour un avenir moins pollué par le carbone. Toutefois, l’énergie ne peut être vraiment durable et respectueuse de la nature qu’en prenant intégralement en compte la biodiversité et, plus spécifiquement, les oiseaux migrateurs. Avec le thème

« Pour une énergie respectueuse des oiseaux ! », la JMOM 2015 a pour objectif de souligner l’importance de la mise en œuvre de technologies énergétiques de manière à éviter, réduire ou atténuer les impacts sur les oiseaux migrateurs et leurs habitats.

 

 

Chaque année, des millions d’oiseaux migrateurs sont confrontés à l’expansion massive des différents modes de génération et de distribution de l’énergie : les collisions et électrocutions dues aux lignes électriques ainsi que les obstacles créés par des infrastructures énergétiques entraînent la mort et le déplacement des oiseaux. En outre, les oiseaux subissent l’impact des pertes et des dégradations d'habitats et d’autres perturbations découlant du recours à l’hydroélectricité, à la bioénergie, aux énergies marine, solaire, éolienne et géothermique. La production d’énergie renouvelable durable devrait avoir des effets positifs sur les oiseaux migrateurs en réduisant le changement climatique et ses impacts. Cependant, si certaines technologies énergétiques sont utilisées sans une planification, une conception et une évaluation des risques appropriées, elles peuvent représenter une grave menace pour des espèces d’oiseaux migrateurs. 

 

 

Enregistrer votre événement pour soutenir les oiseaux migrateurs

 

Participez à la célébration d’une grande merveille de la nature lors de la Journée mondiale des oiseaux migrateurs ! Les 9 et 10 mai 2015, passez à l’action : célébrez, protégez les oiseaux migrateurs et intensifiez la sensibilisation à leur sujet, en organisant des programmes éducatifs, des conférences, des excursions ornithologiques, des visites à des infrastructures énergétiques respectueuses des oiseaux, des concours, des expositions artistiques et autres événements publics. Quel que soit votre mode de participation, chaque activité comptera et votre contribution aidera à faire bouger les choses ! 

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir consulter: ICI

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.