Nécessité d’évaluation des mécanismes de Kyoto

 

...Pour la prochaine étape, il sera nécessaire de mener une recherche pour savoir dans quelle mesure le Mécanisme de Kyoto pourrait contribuer à des réductions significatives d’émissions de GES en tenant compte des facteurs externes, tels que la récession économique et des changements structurels en matière d'approvisionnement en énergie...

 

En avril 2014, les pays de l’annexe B du protocole de Kyoto ont publié le nombre de transactions des unités de Kyoto qui avaient eu lieu avant fin 20&3, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre des pays de l’annexe B en 2012. Le présent rapport résume comment chaque pays a atteint ses cibles de réduction des émissions pendant la première période d’engagement du Protocole de Kyoto.

 

Quinze pays de l’UE ont transféré 989 millions de tonnes de CO2 d'unités de quantités attribuées (UQA) et 32 millions de tonnes de CO2 d’unité d’absorption (RMU). Ils ont également acquis 348 millions de tonnes de CO2 d’unités de réduction des émissions (CER) et 79 millions de tonnes de CO2 de RMU. En utilisant ces unités, l’UE a pu réaliser une réduction de 12,2 % à partir de l’année de référence.

 

♦ Les pays en transition (EIT) ont transféré 1 741 millions de tonnes de CO2 de AAU et d’ERU en tout, tandis qu’ils ont acquis 9 257 millions de tonnes de CER. En conséquence, les pays EIT disposent toujours d’un excédent de 9 257 tonnes de CO2.

 

♦ Le Japon a réalisé une réduction d’émissions de 8,4 % à partir de l’année de référence en utilisant l’absorption des GES par les puits, des AAU de la République Tchèque et d’Ukraine, ainsi que des CER primaires. Parce que le Japon disposait d’une quantité attribuée initiale qui était inférieure aux émissions de GES du pays entre 2008 et 2012, il était nécessaire d’utiliser une grande quantité des unités de Kyoto pour atteindre les cibles du Japon.

 

♦ les émissions quinquennales de GES des pays de l’annexe B du Protocole de Kyoto ont atteint 9,3 milliards de tonnes de CO2 (22 % de réduction par rapport au niveau de 1990). Lorsque les CER et RMU sont évaluées, les émissions de GES se chiffrent à 8,9 milliards de tonnes de CO2 (26 % de réduction par rapport au niveau de 1990).

 

♦ Pour la prochaine étape, il sera nécessaire de mener une recherche pour savoir dans quelle mesure le Mécanisme de Kyoto pourrait contribuer à des réductions significatives d’émissions de GES en tenant compte des facteurs externes, tels que la récession économique et des changements structurels en matière d'approvisionnement en énergie.

 

Télécharger le document : ICI

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020