Dailymail-L’armée britannique va envoyer des troupes en Afrique pour protéger les rhinocéros noirs menacés par les braconniers alors que le Royaume-Uni intensifie sa lutte contre le commerce de « l’ivoire du sang »

 

 

Les soldats britanniques vont se déployer en Afrique pour protéger les rhinocéros en voie de disparition des braconniers pour la première fois, a annoncé le Secrétaire à la Défense aujourd'hui.

 

 

L’armée envoie environ deux douzaines de soldats au Malawi le mois prochain alors que la Grande-Bretagne intensifie sa lutte contre le commerce de « l’ivoire du sang », apprend-on.

 

 

Les soldats utiliseront des tactiques anti-insurrectionnelles tirées des combats en Afghanistan et en Iraq tout en entraînant des gardes forestiers dans ce pays africain pour traquer les braconniers.

 

 

  1. Williamson a déclaré : « Nos forces armées défendent la bonne cause à travers le monde et sont à l'avant-garde de la protection des espèces les plus menacées du monde telles que les éléphants et les rhinocéros des gangs criminels.

 

 

« Ce commerce diabolique rapporte 17 milliards de livres sterling et constitue une menace existentielle pour les mammifères les plus majestueux de la planète - il est de notre devoir de les préserver pour les générations futures ».

A-t-il ajouté. « La Grande-Bretagne ouvre la voie à la fin du braconnage illégal et sauvage de la faune, et je suis fier de l'immense contribution que nos forces armées apportent pour empêcher les criminels de tirer profit du massacre des rhinocéros et des éléphants.

 

 

« Le gouvernement introduit également l’une des interdictions les plus sévères au monde en matière d’ivoire, montrant à quel point nous prenons ce problème au sérieux. »

La criminalité internationale liée à la faune rapporte 17 milliards de livres sterling à bandes criminelles organisées.

 

 

Les éléphants et les rhinocéros sont ciblés pour leurs précieuses défenses et cornes d'ivoire.

Le gouvernement craint que les profits tirés des ventes d’ivoire et du commerce illégal d’espèces sauvages soient canalisé vers des gangs criminels et terroristes à travers l’Afrique, pour à leur tour financer l'extrémisme.

 

 

Les troupes, tirées d’un certain nombre d’unités de l’armée britannique, passeront des semaines à travailler aux côtés des gardes du parc en leur transmettant leur expertise dans des domaines tels que le repérage, acquise lors de précédentes opérations dans des pays en proie à la guerre.

 

 

Le Commandant James Cowen, qui dirigera le déploiement au Malawi, a déclaré : « Nous sommes enthousiastes à l’idée de cette mission car elle représente une réelle opportunité de transmettre notre expertise et de nouer des partenariats avec nos homologues qui travaillent d’arrache-pied pour contribuer à protéger ces animaux.

 

 

« C’est une preuve que l’armée britannique est flexible et engagée dans une perspective internationale ».

Le déploiement intervient après que le Duc de Cambridge, qui a fait de la campagne en faveur de la faune l’un de ses principaux objectifs de charité, ait déclaré plus tôt cette année que la destruction des populations animales était un scénario presque impensable.

 

 

À son avis, s’il continuait au rythme actuel, il ne resterait plus de rhinocéros sauvages sur la planète au moment où le Prince George et la Princesse Charlotte deviendraient adultes.

Au cours de l’année écoulée, plusieurs équipes de l’armée britannique ont travaillé au Gabon en Afrique centrale et au Malawi en Afrique de l'Est pour aider les gardes forestiers à traquer les braconniers armés qui vendent l'ivoire pour financer le djihad.

 

 

La formation a permis aux habitants de couvrir des distances beaucoup plus grandes alors qu’ils tentent de repérer des criminels qui tirent sur les éléphants pour leur ivoire.

Les opérations précédentes se sont concentrées sur les éléphants - mais pour la première fois le mois prochain, elle sera étendue aux rhinocéros alors que le gouvernement britannique élargit sa mission.

 

 

Plus tôt ce mois-ci, le Premier ministre Theresa May a confirmé que la Grande-Bretagne interdirait les ventes d'ivoire dans le cadre d'un plan visant à protéger les éléphants pour les générations futures.

 

 

L'interdiction couvrira les articles en ivoire de tous les âges - pas seulement ceux produits après une certaine date.

La pénalité maximale pour violation de l’interdiction sera une interdiction illimitée ou jusqu’à cinq ans de prison ferme.  

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2022

Aucune actualité disponible.