FEM 7 - Programme d’impact sur le bassin du Congo - Soutenir l’innovation pour la transformation

 

 

 FEM : Soutenir l’innovation pour la transformation : Nouveaux programmes d'impact du FEM pour s'attaquer de manière intégrée aux facteurs de dégradation de l'environnement

 

 

Le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) est confronté à une tâche exigeante mais apparemment réalisable : aider les pays à promouvoir une transformation de la manière dont les individus, les communautés et les entreprises utilisent et protègent la nature. Mais rien de moins ne suffira si nous voulons relever les défis environnementaux urgents et préserver le patrimoine mondial.

 

 

Depuis sa création, le FEM a organisé ses efforts dans plusieurs domaines d’intervention largement indépendants, notamment la biodiversité, l’atténuation des changements climatiques et la gestion durable des terres.  Mais il est devenu de plus en plus évident que non seulement ces défis sont étroitement liés entre eux, mais qu’ils sont aussi liés, de façon multiple et complexe, à des questions d’économie, de gouvernance, de santé, d’équité et bien d’autres.

 

 

Alors que certains problèmes peuvent être traités de manière relativement étroite - par exemple, l’amélioration de la gestion des aires protégées et des infrastructures pour assurer la conservation de la biodiversité et d’autres biens naturels - beaucoup d’autres ne le peuvent pas. Nous n’avons aucun espoir réaliste d’améliorer la vie des personnes, en particulier celles qui sont pauvres et qui dépendent souvent le plus directement des ressources naturelles, à moins que nous ne considérions comment les facteurs écologiques déterminent leur santé, leur accès à l’énergie et la disponibilité des terres productives.

 

 

Des solutions systémiques sont nécessaires, car des interventions sectorielles isolées peuvent être annulées par ce qui se passe dans d'autres secteurs.  Par exemple, nous savons que la production alimentaire devra augmenter pour répondre à la demande croissante d’une population plus nombreuse et progressivement plus riche. Mais si nous nous concentrons uniquement sur cet objectif, à long terme, le problème s’aggravera avec l’épuisement des sols, le gaspillage de l’eau, la perte de pollinisateurs et l’augmentation de la désertification et de la déforestation.

 

 

Il n’y a donc pas d’autre moyen que d’intégrer à la fois notre réflexion et la façon dont les projets et programmes que nous finançons sont conçus, avec l’avantage supplémentaire de générer de multiples avantages environnementaux mondiaux dans tous les domaines d’intervention.

 

 

Selon la stratégie initiale du FEM 2020, pour atteindre les objectifs des accords multilatéraux sur l’environnement, il faudrait que l’appui du FEM aux priorités nationales vise à s’attaquer de manière intégrée aux causes de la dégradation de l’environnement, et non seulement à ses symptômes.  C’est pourquoi les stratégies des domaines d’intervention pour le septième cycle de reconstitution des ressources (FEM-7) ont permis aux pays de participer aux programmes d’impact et autres approches programmatiques. Les programmes Impact sur les systèmes alimentaires, l'utilisation des terres et la restauration (FOLUR), les villes durables et l'aménagement forestier durable sont pertinents. Ces trois Programmes Impact s’attaquent collectivement aux principaux facteurs de dégradation de l’environnement et offrent au FEM la possibilité de contribuer à un changement systémique.

 

 

Les Programmes Impact sont conçus pour aider les pays à adopter des approches holistiques à l’égard du changement transformationnel dans ces systèmes clés. Les Programmes Impact permettront également aux pays de s'engager auprès d'un large éventail de parties prenantes, y compris le secteur privé, d'améliorer le partage des connaissances et l'apprentissage et de garantir une utilisation plus efficace des ressources du FEM.

 

 

 En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.