Programme: « Carbone forestier, marchés et communautés » (FCMC): Préparation à l’engagement: Expériences d’engagement des parties prenantes dans la REDD+ - Disponible en français

...Les pays chefs de file en matière d’engagement des parties prenantes pourraient aider à créer des pressions exercées par des pairs afin que d’autres pays cherchent à répondre aux normes internationales pour la qualité et l’ampleur de l’engagement des parties prenantes. L’appui des donateurs à l’égard du renforcement de la société civile, en particulier aux niveaux infranationaux, sera essentiel. La communauté internationale de la REDD+ a un rôle continu important à jouer en mettant en avant l’engagement des parties prenantes comme étant un processus permanent pour l’ensemble de l’initiative REDD+...

 

Principales recommandations 

Les pays pourraient apporter beaucoup plus lors de la mise en place et de la mise en oeuvre de la REDD+, notamment pour l’élaboration de la Préparation et de stratégies nationales pour la REDD+, pour préciser comment les risques peuvent être atténués et les bénéfices distribués, et comment partager les responsabilités au regard de la surveillance et du suivi avec les parties prenantes. L’appui soutenu des donateurs pour l’engagement des parties prenantes est essentiel, mais les exigences et les directives des donateurs restent sans doute insuffisantes pour influencer les gouvernements encore réticents face à la réforme de la gouvernance environnementale devant inclure automatiquement l’engagement de parties prenantes. Les gouvernements doivent être disposés à se pencher sur les droits procéduraux des parties prenantes afin qu’elles disposent des informations nécessaires, à entamer le dialogue sur des sujets généraux avec elles avant d’aborder leur engagement envers les questions de droits substantiels au regard des terres, les ressources, les moyens de subsistance et d’autres avantages potentiels de la REDD+. Ils doivent aussi leur parler de leurs rôles en matière d’impact social et d’autre suivi. Il existe encore très peu de suivi systématique des expériences d’engagement des parties prenantes, des enseignements tirés et des pratiques prometteuses pour les processus de la REDD+ par les donateurs ou d’autres acteurs. Au fur et à mesure que les pays participant à la REDD+ passent à la mise en oeuvre de leurs plans de consultation et de participation des parties prenantes, les donateurs doivent surveiller de près dans quelle mesure les pays suivent leurs plans et les résultats de la contribution des parties prenantes. Si ces données sont collectées, elles peuvent être communiquées aux autres pays. Les pays chefs de file en matière d’engagement des parties prenantes pourraient aider à créer des pressions exercées par des pairs afin que d’autres pays cherchent à répondre aux normes internationales pour la qualité et l’ampleur de l’engagement des parties prenantes. L’appui des donateurs à l’égard du renforcement de la société civile, en particulier aux niveaux infranationaux, sera essentiel. La communauté internationale de la REDD+ a un rôle continu important à jouer en mettant en avant l’engagement des parties prenantes comme étant un processus permanent pour l’ensemble de l’initiative REDD+.

 

Bien vouloir télécharger ci-dessous les versions français  et anglaise: 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020