Le projet DACEFI-2 Gabon sur la dernière ligne droite…

 

Financé par l’Union Européenne pour une durée de cinq ans, la deuxième phase du projet de Développement d'alternatives communautaires à l'exploitation forestière illégale (DACEFI2) a commencé en Janvier 2010 avec pour objectif de Développer la foresterie sociale et communautaire sur les plans technique, institutionnel et organisationnel en périphérie des aires protégées au Gabon (parcs nationaux de Minkébé et axe Lopé) et au Cameroun (Réserve de faune du Dja), Ce qui devait renforcer les actions et les acquis de la phase 1 et de prétendre à une opérationnalisation de la foresterie communautaire.

 

A ce jour, le bilan est assez encourageant, les statistiques publiées dans la lettre d’information trimestrielle du projet de Mars 2014, en disent long .Il s’agit de:

 

♦ 7 villages engagés dans la légalisation de leur forêt communautaire,

♦  16 villages appuyés en agroforesterie,

♦  11 000 de plants produits (espèces locales),

♦  51 formations techniques dispensées,

♦  609 villageois formés,

♦  2500 villageois touchés par le projet.

 

A neuf mois d’entrée en gare du projet, les partenaires de mise en œuvre entendent focaliser toute leur attention sur des points de faiblesse et des zones d’ombre qui entravent la mise en œuvre efficace du concept à l’échelle nationale. Il s’agit :

 

♦  Des textes en vigueur sur la foresterie communautaire : continuer le plaidoyer auprès de l’administration pour qu’ils puissentintégrer les aspects de gestion au sein des forêts communautaires. Ce qui permettra de sécuriser les règles de gestion au sein des forêts communautaires et de permettre un meilleur encadrement par les autorités compétentes.

♦  De la place des unités sociales dans la foresterie communautaire au Gabon : il s’agira de mener le débat sur la prise en compte ou non de ces dernières dans le processus de la foresterie communautaire, dans un contexte où il existe une grande inégalité dans lesdynamiques de foresterie sociale.

 

Face à ces challenges, Marthe Mapangou, Directeur du WWF-Gabon, considère l’essence de la foresterie communautaire dans sa capacité à pouvoir concilier la gestion rationnelle et durable des ressources avec l’amélioration des revenus et du quotidien, d’où l’engagement de son institution à promouvoir la Foresterie Communautaire en mettant à contribution son expérience et son expertise pour proposer de nouveaux schémas de gestion de la ressource qui puissent garantir la prospérité des communautés villageoises.

 

Pour plus d’information sur le niveau de mise en œuvre de la foresterie communautaire  au Gabon  à travers le projet DACEFI, veillez consulter les lettres d’information ici : wwf.panda.org/dacefi 2  et https://www.omnispace.fr/dacefi 2/

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020