CIFOR: Le marché domestique du sciage artisanal en République démocratique du Congo - État des lieux, opportunités, défis

 

Auteurs: Guillaume Lescuyer - Paolo Omar Cerutti -  Pitchou Tshimpanga -  François Biloko -  Bernard Adebu-Abdala  - Raphaël Tsanga -  Régis Ismael Yembe-Yembe -  Edouard Essiane-Mendoula

 

Les marchés domestiques de Kinshasa et de l’Est de la RDC que nous avons suivis génèrent un chiffre d’affaires dépassant 100 millions $ (USD) par an et dégagent un profit estimé à 25 millions $, sans compter les profits générés par les activités indirectes. Dans les zones suivies par cette étude, la filière du sciage artisanal produit des revenus nets pour un montant annuel de 111 millions $ que se partagent quatre catégories d’acteurs,... 

 

Un extrait du Résumé

 

Il existe depuis quelques années une vive controverse sur l’exploitation  artisanale du bois en RDC, qui semble résumer cette activité à un détournement massif de ces permis d’exploitation par des entreprises industrielles, notamment dans la province du Bandundu. Toutefois, à côté de ces pratiques illégales existe également un secteur du sciage artisanal individuel qui alimente en produits sciés les marchés domestiques et de certains pays limitrophes. Ce secteur demeure essentiellement dans l’informalité en raison de lacunes juridiques mais aussi de processus douteux d’octroi des Permis de Coupe Artisanale (PCA), principalement en province Orientale.

 

Pour mieux analyser l’ampleur de cette activité, un suivi annuel a été organisé,  d’une part, sur les marchés de Kinshasa, de Kisangani et, d’autre part, sur les principaux points de passage des flux de bois aux entrées et aux sorties des villes de Kinshasa, Kisangani et de six villes de l’est de la RDC. En outre, 22 territoires ont été visités, dans lesquels 477 scieurs ont été interrogés sur la conduite de leurs activités et leurs relations avec les autres intervenants dans la filière.

 

 Ces enquêtes montrent une augmentation substantielle du sciage artisanal en RDC ces quinze dernières années. C’est aujourd’hui plus d’un million de mètres cube de sciages artisanaux qui est produit en RDC, dont 85 % alimentent la demande intérieure, comme l’indique le graphique ci-dessous. Il indique aussi la partie (environ 112 000 mètres cubes) qui est exportée vers les pays limitrophes.

 

La production Équivalent Bois Rond de sciages artisanaux - estimée à 3,4 millions de m3 par an – est treize fois supérieure à toute la production formelle des produits bois en RDC, dans l’hypothèse où les statistiques officielles seraient fiables. De même, il y a aujourd’hui dix fois plus de sciages artisanaux que de sciages industriels (incluant les sciages exportés et les rebuts industriels consommés à Kinshasa). L’estimation actuelle du volume produit de sciages artisanaux est deux fois supérieure à celle produite il y a vingt ans. Cela s’explique à la fois par une  augmentation de la taille de la population urbaine et par un relatif accroissement du pouvoir d’achat de certaines classes urbaines.

 

Les marchés domestiques de Kinshasa et de l’Est de la RDC que nous avons suivis génèrent un chiffre d’affaires dépassant 100 millions $ (USD) par an et dégagent un profit estimé à 25 millions $, sans compter les profits générés par les activités indirectes. Dans les zones suivies par cette étude, la filière du sciage artisanal produit des revenus nets pour un montant annuel de 111 millions $ que se partagent quatre catégories d’acteurs, ...

 

Bien vouloir télécharger le rapport ci-après: CIFOR: Le marché domestique du sciage artisanal en République démocratique du Congo - État des lieux, opportunités, défis

 

 

 Image credit: CIFOR

 

 

 

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020