Les exigences de CARE International au lendemain de la COP 19

 

«Le changement climatique est le défi fondamental de notre époque. Les gouvernements doivent agir d'urgence pour limiter le réchauffement climatique et pour aider leurs citoyens à faire face à ses impacts. Le risque de l'inaction, pour les plus pauvres et pour nous tous, sont trop importants pour être ignorés. C'est littéralement une question de vie ou de mort, sur une échelle sans précédente. L'inaction n'est pas une option. " Ces propos de Robert Glasser, secrétaire général de CARE International, vient remettre sur la table, l’épineux problème sur l’orientation à donner dans la lutte contre le réchauffement climatique et qui nécessite une actions concertées des différents acteurs nationaux et internationaux.

 

La dix-neuvième conférence des Parties (COP19) sur CCNUCC qui a eu lieu à Varsovie-Pologne en Novembre 2013, s’est ténue dans un contexte où les dégât du Typhon Haiyan sur la Philippine est reste indélébile. Cette catastrophe climatique est un exemple palpable que le lourd tribut des catastrophes naturelles sont payés par les pays pauvres. Ce qui est paradoxal car les plus pauvres qui ont le moins contribué aux changements climatiques paient les conséquences au détriment des pays riches qui ont la plus grande responsabilité historique pour la production des émissions  des gaz responsables du changement climatique. Cette situation représente une grave injustice sociale et nécessite une action urgente et concertée.

 

C’est face à cette injustice sociale que Care international passe au peigne fin les pourparlers de la COP 19 qui visait à adopter les solutions à la crise climatique,  en plaçant les besoins et les droits des personnes les plus pauvres du monde au centre des discussion et que les responsables de l'apparition de cette injustice soient tenus pour responsable, tout en interpellant de façon urgente les gouvernements sur leur responsabilité première qui est de préparer leur citoyen à faire face aux impacts du Changement Climatique.

 

CARE International, dans sa présentation, interrogeant les résultats sur l’après COP 19 sous forme d’exigence dans un style de plaidoyer et de lobbying pour que tout nouvel accord mondial sur le climat puisse répondre adéquatement aux besoins des personnes les plus pauvres et les plus vulnérables du monde.

 

Ces exigences portent sur les points suivants :

 

♦ La lutte contre le changement climatique : car le monde est plus près de la limite du réchauffement climatique et peut éviter les conséquences de la catastrophe climatique sur les personnes les plus pauvres de la planète.

 Le new deal climatique : l’existence d’une feuille de route conduisant à un nouvel, juste, ambitieux et contraignant, accord sur le changement climatique d’ici 2015, nécessite que un nouvel accord climatique qui garantirait la limitation du réchauffement climatique en dessous de 2 degrés Celsius, et qui offrirait un soutien adéquat aux pays les plus pauvres et à leurs citoyens à s'adapter au changement climatique et à se développer de manière durable. Ce qui cadre avec la vision de CARE qui milite pour un monde de climat juste où les gens sont capables de sortir de la pauvreté.

 Finance climatique : ici les pays développés ont l'obligation légale de fournir un soutien financier aux pays les plus pauvres qui sont les moins responsables des émissions de gaz à effet de serre, responsables du changement climatique et dont les conséquence sur leur vie est désastreuse.

 Financement de l'adaptation : il ya une obligation morale et juridique clair pour intensifier le soutien financier aux pays en développement afin qu'ils puissent aider les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables à s'adapter aux effets néfastes du changement climatique. En plus, il ya un besoin urgent de réduire et d’atténuer les émissions des gaz au niveau mondiales.

 Le mécanisme pour faire face à la perte et aux dommages résultants des impacts du changement climatique : CARE et d'autres organisations de la société civile, militent fortement pour la création d'un mécanisme international devant remédier aux pertes et dommages, compte tenu de la dure réalité des personnes vivant dans la pauvreté et de l'incapacité des pays développés en particulier de prendre à la hauteur de leurs responsabilités historiques des mesures audacieuses des engagement en matière d'atténuation et le climat finance.

 Egalité de sexe : l'action climatique est équitable entre les sexes et le changement climatique qui aggrave les risques chez les personnes vulnérables  et qui sont déjà marginalisés par la répartition inéquitable des ressources et le déni des droits.

 l'amélioration de la reconnaissance et le soutien des petits exploitants agricoles et leur rôle essentiel dans l'agriculture mondiale et la sécurité alimentaire.

 

Les détails des exigences de CARE sur les résultats la COP19 sur ces points peuvent être consultés dans le document téléchargeable ICI

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2022

Aucune actualité disponible.