ONU et REDD vers un cadre de transparence avec l’Accord de Paris

 

 

Les scènes d'inondations et de tempêtes nous montrent à quel point le temps et le climat affectent nos vies. Les changements climatiques menacent notre capacité d'assurer la sécurité alimentaire mondiale, d'éradiquer la pauvreté et de parvenir à un développement durable. La réponse mondiale au changement climatique d'aujourd'hui déterminera la manière dont nous nourrirons les générations futures.

 

 

 

Pour lutter contre le changement climatique et ses impacts, l'Accord de Paris a été signé par 195 pays qui se sont engagés à limiter l'augmentation de la température moyenne mondiale bien en dessous de 2 degrés Celsius. Pour atteindre cet objectif, chaque pays a pris des engagements individuels en matière de climat, connus sous le nom de contributions déterminées au niveau national (CDN). Mais comment les pays peuvent-ils s'assurer que chacun contribue à la cause commune de manière équitable et transparente ?

 

 

 

Afin d'instaurer la confiance dans le processus, l'Accord de Paris comprend un élément clé appelé Cadre de transparence renforcé (CTR) pour l'action et le soutien. Conçu pour promouvoir la transparence et la confiance mutuelle, le cadre est fondé sur les dispositions existantes en matière de transparence établies dans le cadre de la Convention des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), communément appelé cadre de mesure, de notification et de vérification (MRV).

 

 

La transparence de l'action fait référence aux informations que chaque pays doit fournir régulièrement afin de suivre les progrès de la mise en œuvre des CDN, des rapports nationaux d'inventaire des gaz à effet de serre et des informations relatives aux impacts du changement climatique et à l'adaptation. La transparence de l'appui fait référence à la clarté de l'appui fourni et reçu pour l'atténuation, l'adaptation, le financement, le développement et le transfert de technologies et le renforcement des capacités. Les pays développés devraient fournir des informations sur l'appui qu'ils ont fourni, tandis que les pays en développement devraient fournir des informations sur l'appui requis et reçu. Pour de nombreux pays, l'appui au renforcement des capacités est une tâche essentielle, mais complexe, dans la mise en œuvre de ces nouvelles exigences.

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.