Agence Nationale des Parcs Nationaux au Gabon et WWF: Plus de 11.000 éléphants tués dans le parc National de Minkebe depuis 2004, et l'abattage massif des éléphants en RCA continue

 

Une nouvelle étude met des chiffres sur ce qui a été longtemps soupçonné : les éléphants de l’Afrique Centrale sont en train d’être décimés à tel point que la survie de l’espèce dans la région est désormais remise en question.


Selon une étude réalisée par l’Agence Nationale des Parcs Nationaux du Gabon, en collaboration avec le WWF et la Wildlife Conservation Society (WCS), des braconniers ont tué environ 11,100 – ou de 44 à 77 pourcents des éléphants dans une zone d’environ 8.000 kilomètres carrés dans et autour du Parc National de Minkébé depuis 2004, quand elle était hôte de la plus grande population d’éléphants de forêt d’Afrique.

 

 Le Gabon détient 13 % des forêts tropicales du continent africain mais on estime qu'il accueille plus de la moitié des éléphants de forêt d'Afrique, avec une population estimée à plus de 40 000.

 

 En République Centrafricaine (RCA), selon Guian Zokoe, en charge des aires protégées Dzanga-Sangha pour le Ministère des Eaux et Forêts de la RCA à Bayanga, au sud-ouest du pays, des braconniers ont tué au moins 17 éléphants dans la forêt de Ngotto dans le sud du pays durant les derniers jours. Des rapports non confirmés par des villageois indiquent qu’une soixantaine d’éléphants ont également été tués plus au nord du pays près de la ville de Yaloké, dit Zokoe, ajoutant qu'il y avait des comptes rendus de tueries à travers le pays.

 

 « La situation est hors de contrôle. Nous assistons à l’abattage systématique du plus grand mammifère terrestre de la planète » dit Bas Huijbregts, chef du volet Afrique Centrale de la campagne WWF/TRAFFIC contre le commerce illégal d’espèces sauvages.

 

Bien vouloir lire le texte intégral du  Communiqué de Presse de WWF 

 

Bien vouloir télécharger le Communiqué de Presse de l’ Agence Nationale des Parcs Nationaux au Gabon

 

Note aux rédacteurs extrait du communiqué de l’ Agence Nationale des Parcs Nationaux au Gabon et de WWF:

Il y a vingt ans, une vague de braconnage pour l'ivoire a balayé l'Afrique, tuant la moitié des éléphants du continent avant que la communauté internationale ne réagisse pour interdire le commerce international de l'ivoire. Aujourd'hui, le crime sur la faune sauvage ne cesse de croître dans toute l'Afrique et, une fois de plus, la survie des éléphants est dans la balance. Dans certains pays, une guerre meurtrière est menée au quotidien contre la faune sauvage et le personnel des parcs nationaux, cible de troupes armées prêtes à tuer pour obtenir de l'ivoire et la corne de rhinocéros. Les prix de l'ivoire et de la corne de rhinocéros commercialisés illégalement ont

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.