Version finale- Communiqué final ayant sanctionné les assises de la Journée Spéciale du Collège de la Société Civile du 18 décembre 2018

 

 

Bien vouloir télécharger le document ci-dessous :

-Version Finale du Communiqué Final ayant sanctionné la JS du CSC du PFBC.pdf

 

 

L’an deux mil dix-neuf le 18 Décembre 2019, s’est tenue à l’hôtel RABINGHA de Douala au Cameroun, la journée du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC).

 

 

Organisée par les Leaders dudit Collège à savoir, le Président du Comité de Pilotage Régional de la Conférence sur les Écosystèmes des Forêts Denses et Humides d'Afrique Centrale (CEFDHAC) Hon. Louis Roger ESSOLA ETOA et le Point Focal de African Community Rights Network (ACRN), Monsieur Maixent Fortunin AGNIMBA EMEKA, avec l’appui financier de la Coopération Technique Allemande (GIZ), à travers le Projet GIZ-Appui à la COMIFAC, cette journée a regroupé une cinquantaine de participants représentant, outre le Ministre des Forêts et de la Faune du Cameroun, le Ministre de l’Economie Forestière de la République du Congo, le Facilitateur du PFBC, la COMIFAC, la CEEAC, les Organisations de la Société Civile et des Populations Autochtones et Communautés Locales Membres du Collège de la Société Civile du Partenariat pour les forêts du bassin du Congo (PFBC).

 

 

Elle avait pour objectif global, de capitaliser les résultats des discussions organisées en amont lors des ateliers préparatoires organisés à Kigali du 10 au 11 Septembre 2019, puis à Douala d’abord du 29 Novembre au 02 Décembre 2019, et ensuite le 17 Décembre 2019, sur les thématiques émergentes en matière de conservation de la biodiversité, de gestion durable des forêts, de lutte contre les changements climatiques et d’amélioration des conditions de vie des populations dépendantes des forêts du Bassin du Congo ; non sans exploiter l’espace de dialogue ainsi offert pour des échanges conséquents, sur les éléments de positions et de plaidoyers ainsi que l’outil d’évaluation proposés et élaborés par la Société Civile et les Populations Autochtones et les Communautés Locales (PACL) pour une gestion inclusive et bénéfique des forêts du Bassin du Congo.

 

 

Les travaux présidés par les deux Co-leaders, étaient facilités par Monsieur René OYONO.

 

 

Ces travaux étaient constitués des trois principales articulations ci-après :

 

  • La cérémonie d’ouverture ;
  • La phase technique organisée en sessions plénières, échanges et discussions, et en marché d’idées ;
  • La cérémonie de clôture.

 

 

Au terme des assises, les recommandations phares ci-après ont été adressées aux Etats et aux Partenaires Techniques et Financiers :

 

1- Améliorer l’accès aux financements des acteurs de la société pour la mise en oeuvre de leurs activités en lien avec la mise en œuvre du Plan de Convergence de la COMIFAC notamment celles :

 

a- de renforcement des capacités sur les thématiques émergentes objet des notes de position en vue de leur meilleur accompagnement ;


b- de sensibilisation des PACL et de lancement d’alertes notamment et entre autres sur la non prise en compte et/ou les violations des droits desdits peuples et communautés ;

 

c- de mise en oeuvre des projets visant l’amélioration des conditions de vie desdites communautés ;


d- de participation au dialogue social, politique et global.

 

 

 

2- Améliorer l’accès de la CEFDHAC, instance faitière des organisations de la Société Civile :


a- aux appuis attendus auprès du Projet GIZ-Appui à La COMIFAC par l’inscription d’une ligne à elle dédiée avec flexibilité pour l’action des fora nationaux et des réseaux d’acteurs pour l’accompagnement de la mise en oeuvre du Plan de Convergence de la COMIFAC ;


b- aux autres partenaires à la faveur d’un accompagnement soutenu auprès de ces derniers ;

 

 

3- institutionnaliser la tenue annuelle de la journée du Collège de la Société Civile ;

 

 

4- finaliser l’élaboration et réaliser un ou deux tests des standards présentés le 18 Décembre 2019 ;

 

 

5- appuyer la mise en place d’un comité restreint chargé d’exploiter la moisson de la susdite journée et d’élaborer la feuille de route pour son exploitation et son suivi ;

 

 

6- favoriser la reconnaissance juridique des droits coutumiers sur les terres des communautés locales et les territoires de populations autochtones ;

 

 

7- réviser les codes forestiers et les codes fonciers en intégrant des dispositions fortes sur l’allocation des droits forestiers sécurisés, durables et irrévocables aux communautés locales et populations autochtones ;

 

 

8- s’approprier des mécanismes du marché carbone au niveau sous régional afin de mieux capter les financements y afférent ;

 

 

9- instaurer un Partenariat Sous Régional pour les CDN.

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous :

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020