Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements climatiques: Conférence de Bonn sur les changements climatiques - Point de presse


Bien vouloir télécharger ou écouter la vidéo

« Cette semaine a été très productive, dans un esprit constructif. Nos délégués constituent le seul organe qui s’est réunit cette semaine. Ils se sont vraiment concentrés sur le travail qui les attend. Il ressort de leurs travaux qu'un terrain d’entente émerge dans le cadre de l’accord global sur au moins trois points:

 

♦ La nécessité d’intégrer en amont et en aval les actions dans ce que j’appelle la chaîne de politique et d’action. Imaginez une chaîne d’action dans laquelle un lien international est capital, un lien national est capital, un lien du secteur privé est capital, et un lien à tous les niveaux sous-nationaux qui est également capital.

♦ L’accord de 2005 ne saurait être gravé dans du marbre, ni gelé dans le temps. Cet accord se veut dynamique. c’est par ce moyen que nous pourrons relever le défi de 2 degré maximum de hausse de température.

♦ Les parties envisagent des types d’engagement, des cibles de manière à pouvoir utiliser les mêmes chiffres. Ces chiffres par lesquels ils expriment leurs efforts et leurs engagements doivent néanmoins être adaptés aux circonstances nationales. Comment cela va se faire, reste à déterminer. Il semble que cette question soit l’une des préoccupations de la présente session. Nous verrons bien à quoi nous aboutirons cet après-midi. Restons donc en contact. Il me semble que ce sont ces trois conclusions qui se profilent.

 

En ce qui concerne l'autre effort à fournir, notamment le développement de l’ambition, le terrain d’entente pourrait reposer sur le fait qu'il y ait déjà de nombreuses opportunités permettant d’identifier les actions en cours sur le terrain en termes d’adaptation et d’atténuation. Un autre terrain d’entente dans le cadre de ce travail est la réalisation croissante qu'il est nécessaire d’assurer une intégration difficile de parties prenantes privées et gouvernementales au niveau national pour permettre aux pays de poursuivre une croissance économique à faible émission et à forte résilience. Le troisième point concerne le fait que pour y arriver, les pays en développement, en particulier ont besoin de moyens financiers leur permettant de mettre en œuvre toutes ces actions. Ils doivent également disposer des technologies nécessaires. Le quatrième que je trouve très intéressant est la réalisation croissante que les gouvernements ne peuvent pas y arriver tous seuls, que plusieurs parties prenantes doivent être impliquées et que de plus en plus on remarque une ouverture, comme ça été le cas tout au long de cette semaine où des parties prenantes externes (c.-à-d. non partie) ont été invitées aux échanges et ont exprimé leurs opinions et suggestions".

 

Bien vouloir télécharger ou écouter la vidéo

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2022

Aucune actualité disponible.