Traffic rapport de l’atelier: Action de planification pour renforcer la collaboration sous- regionale- Appui à la Mise en œuvre des Plans d’Action Nationaux pour l’Ivoire (PANI) en Afrique Centrale

Traffic rapport de l’atelier: Action de planification pour renforcer la collaboration sous- regionale

 

 

Bien vouloir télécharger le rapport: Ici

 

Les 18 et 19 novembre 2015, le Projet Wildlife-TRAPS (Wildlife Trafficking, Response, Assessment and Priority Setting - Le Trafic de la Faune, Réponse, Evaluation et Etablissement des Priorités) mis en oeuvre par TRAFFIC – le réseau de surveillance du commerce de la faune et de la flore sauvages – et l’UICN, a organisé un atelier sur la planification d’actions en collaboration (CAP – Collaborative Action Planning) à Kinshasa, République Démocratique du Congo (RDC). L’atelier, qui bénéficiait de l’appui du Secrétariat de la CITES, était intitulé “Atelier sous-régional de planification visant à renforcer la collaboration régionale en appui à la mise en oeuvre des plans d’action nationaux pour l’ivoire (PANI) en Afrique centrale”. Les PANI sont des outils pratiques mis en place par la CITES dans 19 Parties à la Convention impliquées dans le commerce illégal en tant que pays d’origine, de transit et/ou de destination de l’ivoire. Conformément aux recommandations adoptées par le Comité permanent de la CITES en mars 2013, plusieurs pays d’Afrique centrale sont en train de mettre en oeuvre un PANI.

 

 

Les délégués de tous les pays mettant en oeuvre un PANI en Afrique Centrale – à savoir, le Cameroun, le Congo, le Gabon et la RDC – étaient présents à l’atelier. D’autres pays d’Afrique centrale étaient également représentés, notamment la République centrafricaine (RCA) et le Tchad – deux pays qui sont aussi des sources d’ivoire et qui sont impliqués dans le trafic régional de l’ivoire. Les délégués ont été chargés de politiques relatives à l’ivoire en tant qu’organes de gestion CITES, points focaux de PANI dans leurs pays respectifs, soit des fonctionnaires de différents ministères chargés des espèces sauvages. Le Nigéria était également invité mais, en raison de difficultés d’obtention de visas, les délégués de ce pays n’ont pas pu assister à l’atelier. Toutefois, le Nigéria a soumis un document pour aider à l’élaboration de son PANI.

 

 

Plus de 40 personnes ont participé à l’atelier, notamment des représentants de gouvernements et des représentants d’organisations intergouvernementales telles que la CITES, la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC), la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) et le Programmes des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Parmi les ONG présentes, on peut citer TRAFFIC en tant qu’hôte et organisateur, le Fonds mondial pour la nature (WWF) qui a contribué à la planification et à la facilitation de l’atelier, Juristrale - RDC qui a participé et fourni un appui logistique, la Wildlife Conservation Society (WCS) et Environnement Fonds Vert.

Les bailleurs des Etats-Unis et l'Allemagne étaient représentés par l'USAID et GIZ respectivement. UICN / SSC (Species Survival Commission) Groupe des spécialistes de l'Afrique pour les éléphants s’est excusé du fait de la non octroi de visa ayant empêché la participation de son représentant.

 

L’objectif général de l’atelier était d’améliorer la gestion et la conservation des Éléphants d’Afrique par la réduction de braconnage et le commerce illégal d’ivoire par la mise en oeuvre effective des PANI au niveau national et par une collaboration renforcée entre les pays.

 

L’atelier a pris la forme d’exposés sur différents sujets, donnés par des experts invités, des représentants du Secrétariat CITES et des représentants de gouvernements, suivis de séances de questions-réponses pour échanger informations et expériences; de travaux en groupes pour définir les besoins communs en matière de financement et d’assistance technique, les activités de coopération régionale et les possibilités d’inscrire la mise en oeuvre des PANI dans une approche régionale, et pour échanger les bonnes pratiques et les succès avec les autres Parties présentes

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le rapport ci-dessous:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.