Certification forestière : Gage vers l’amélioration de l'image des bois tropicaux en provenance du Bassin du Congo

 

docs/news/Nov2010-Jan2011/OIBT_Side_event_Participant.jpgYokohama (Japon)- 15 décembre 2010, s’est tenue une session parallèle à la 46ème session de l’OIBT sur «les leçons apprises sur la certification forestière dans le Bassin du Congo ». Elle a été organisée par la Facilitation du PFBC et la COMIFAC en étroite collaboration avec le FSC et l’IFIA.  Une quarantaine de participants y ont pris part, à savoir : les représentants des pays producteurs et des pays consommateurs des bois tropicaux tels l’Espagne, l’Australie, la Suisse, le Ghana, le Congo, la Papouasie Nouvelle Guinée,  l’Italie, le Gabon, le Canada, le Cameroun, le Japon, l’Indonésie, le Libéria, l’Equateur et la Côte d’Ivoire, ainsi que plusieurs organisations ayant le rôle d’observateur au Conseil de l’OIBT. @Photo de gauche - Participants

 

L’objectif global de la session était de montrer la contribution de la certification forestière à la conservation de la biodiversité et au développement socio-économique des communautés. Il s’est agit de : (1) promouvoir les  progrès réalisés par les pays du Bassin du Congo en matière de gestion responsable de leurs forêts; (2) renforcer les partenariats entre les  pays membres de l’OIBT, le secteur privé  et les autres partenaires du PFBC impliqués dans la gestion durable et la certification forestière et de (3) sensibiliser les partenaires pour un appui au processus de certification forestière en Afrique en général et dans le Bassin du Congo en particulier.

 

docs/news/Nov2010-Jan2011/OIBT_Side_event_Facilitateur_delegue.jpgLe modérateur de la session Cléto Ndikumagenge, Facilitateur Délégué du PFBC a, après avoir indiqué les objectifs de la session, présenté le profil des panelistes. Ces derniers ont fait des présentations forts riches dans l’ordre ci-après : (1) Progrès de la certification FSC dans le Bassin du Congo par Elie Hakizumwami, Directeur Afrique du FSC ; (2) Le rôle  de l’Etat dans la certification forestière : Cas du Cameroun par Samuel  Ebia Ndongo, Directeur des Forêts du Cameroun ; (3) Rôle des Etats dans le processus de certification des concessions forestières dans le Bassin du Congo: Cas de la République du Congo, par  Donatien Nzala, Directeur Général de l’Economie Forestière ; (4) Expériences de partenariat Public-Privé dans la certification forestière préparée par Catherine Peguillan de l’IFIA-ATIBT et présenté par Rémy Mukongo Shabantu de la CEEAC. @Photo de droite - Cléto Ndikumagenge, Facilitateur Délégué du PFBC.

 

Suite à ces présentations, suivies des questions posées par les participants, une série de conclusions et leçons apprises a été relevée incluant entre autres : (1) Les progrès enregistrés par les pays du Bassin du Congo dans le domaine de la certification forestière grâce à l’approche participative et multi-acteurs adoptée par ces pays, ont été appréciés par l’audience; (2) Les pays, propriétaires des ressources forestières ont été fortement impliqués dans le processus de certification  avec un accent particulier  sur les outils techniques et la création des conditions favorables à la promotion de la certification (cas du Cameroun ) et sur l’engagement politique et le partenariat (cas du Congo) ; (3) Le rôle du FSC a été déterminant  dans ldocs/news/Nov2010-Jan2011/OIBT_Side_event_Panel_2.jpga promotion de la gestion responsable des forêts dans le Bassin du Congo ; (4) Il n’est pas  conseillé de s’enfermer dans un seul schéma de certification en Afrique Centrale mais les pays et les parties prenantesdoivent choisir en fonction de la crédibilité du schéma et de la demande du marché ; (5) La certification a un coût qui malheureusement n’est pas compensé par le prix du marché. Un soutien financier aux entreprises et aux acteurs impliqués dans l’accompagnement de ces entreprises, le développement des capacités des acteurs, ainsi que le développement des outils  sont très nécessaires pour la promotion de la certification forestière dans le Bassin du Congo; (6) Le PFBC poursuivra la promotion de la certification dans sa feuille de route 2010-2012  et demande aux participants à la 46ème session de l’OIBT d’être les ambassadeurs du Bassin du Congo pour la reconnaissance par la communauté internationale des progrès déjà réalisés par cette sous-région dans le domaine de la gestion responsable et la certification des forêts. @Photo de gauche - Les panelistes

 

Pour de plus amples informations concernant cet article, bien vouloir contacter M. Cléto Ndikumagenge (cleto.ndikumagenge@pfbc-cbfp.org)

 

@Photo - M. Cléto Ndikumagenge

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.