Les pays de l’Afrique centrale unissent leur voix pour le Sommet de l’action sur le Climat de New York.

Photo: AENPLUS

 

 

Bien vouloir télécharger les documents ci-dessous :

 

Déclaration position commune.pdf

 

Communiqué final Brazzaville Réunion Climat.pdf

 

 

Les ministres de l’Environnement et des Affaires étrangères composant la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) ont adopté samedi 7 septembre à Brazzaville une position commune en vue de parler d’une même voix à l’occasion du sommet de l’action sur le climat du 23 septembre en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New York.

 

 

Les ministres de l’Environnement et des Affaires étrangères des pays membres de la Communauté Economique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) en session extraordinaire ont adopté samedi 7 septembre à Brazzaville une position commune dans l’optique d’unirent leur voix lors du sur l’action sur le climat du 23 septembre à New York.

 

Bref aperçu de la position :

Nous, Ministres des États membres de la Communauté Economique des États de l'Afrique Centrale (CEEAC), réunis à Brazzaville, le 7 septembre 2019 en Réunion extraordinaire en vue d'adopter une position Commune de l'Afrique Centrale dans le cadre du Sommet de l'Action sur le Climat prévu le 23 septembre 2019 à New York aux États-Unis d'Amérique,

 

Rappelant l'impact des changements climatiques sur la stabilité des écosystèmes, la production agricole, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, les activités économiques et la santé ; la paix et sécurité des États et les déplacements des populations ;

 

Notant avec préoccupation que l'Afrique qui subit le plus les effets des changements climatiques du fait de sa grande vulnérabilité est le continent qui contribue le moins aux émissions mondiales de gaz à effet de serre ;

 

...Avons convenu de ce qui suit :

 

Concernant les Solutions fondées sur la nature, Nous nous engageons à entreprendre et accélérer avec les ressources financières internes et externes conséquentes les actions déjà initiées dans la sous-région.

 

A.1 Sur le plan politique et institutionnel

  • Opérationnaliser et structurer le système de l'économie verte en Afrique centrale au niveau régional et national à travers notamment la mise en œuvre des 33 programmes sectoriels de développement et de promotion de l'économie verte ;

 

  • Assurer le développement et la promotion de l'économie bleue en Afrique centrale et ses 24 programmes sectoriels ;

 

  • Promouvoir les activités de la Commission des Forets de l’Afrique Centrale (COM IFAC) ;

 

  • Promouvoir la Commission Climat du Bassin du Congo ;

 

  • Faire le plaidoyer de la dynamisation de l'initiative « Sommet des Trois Bassins Forestiers », plateforme politique Sud-Sud de gestion des forêts de l’Amazonie, du Bassin du Congo et de Bornéo-Mékong;

 

  • Assurer l'opérationnalisation du Plan d’Action Régional sur la mise en œuvre des Contributions Déterminées Nationales adopté en 2016 à Kinshasa ;

 

  • Etendre à tous les pays de l'Afrique Centrale, les programmes de développement durable des ressources forestières et de protection de l'environnement en cours, comme le Programme ECOFAC 6 et l'initiative des Forêts d'Afrique Centrale(CAFI) ;

 

  • Envisager l'extension à toute la sous-région du projet de gestion des feux de brousse de la RDC financé par le programme CARPE, l’USAID et l'US Forest Services.

 

 

Bien vouloir télécharger les documents ci-dessous :

 

Déclaration position commune.pdf

 

Communiqué final Brazzaville Réunion Climat.pdf

 

 

 

Lire aussi:

Afriquenvironnementplus : Sommet sur l’action sur le Climat : les pays de la CEEAC adoptent une position commune.

 

La réunion extraordinaire, qui a été ouverte par le premier ministre du Congo, Clément Mouamba, a connu des travaux à huis clos des ministres concernés de la CEEAC. Ces travaux ont planché sur la lecture du rapport des experts ; la présentation générale du sommet de New-York et enfin, l’examen de l’avant projet de la Déclaration des ministres sur la position commune.

 

Les ministres ont félicité les experts pour la qualité  de leurs travaux après avoir acté le relevé des conclusions des travaux d’experts. Sur la présentation générale du sommet, les ministres ont félicité le conseil climat du Gabon pour la qualité des travaux avant d’échanger profondément sur la question. En rapport avec la participation au sommet, les ministres ont défini les modalités de participation audit sommet et choix du Chef d’Etat Porte-parole des pays de la CEEAC qui doit être connus avant ladite de l’événement. En sus, ils ont demandé d’harmoniser la stratégie de communication.

En savoir plus...

 

 

 

RFI : Les pays de la CEEAC veulent parler d'une même voix au sommet climat de l'ONU

…Le choix des pays de la sous-région d’aller unis à New York procède de leur engagement commun de créer des synergies dans l’action en ce qui concerne les questions environnementales, a indiqué Jean-Claude Gakosso.

 

Le ministre congolais des Affaires étrangères a résumé leur position en ces termes : « L’Afrique centrale va donc à New York pour dire au monde ce qu’elle fait, ce qu’elle compte faire dans les mois et années à venir et ce qu’elle attend de la communauté internationale »….

 

En savoir plus…

 

 

 

Conjonctureseconomiques : L’Afrique centrale en quête d’une position commune lors du Sommet de l’action sur le climat du 23 septembre 2019

 

C’était l’un des grands, sinon, le principal enjeu d’une réunion extraordinaire des ministres de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) tenue ce 08 septembre courant à Brazzaville au Congo.

 

Réunion à laquelle, le ministre de la Forêt, de la Mer, de l’Environnement chargé du plan climat, Prof. Lee White et le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, représentante du Gabon auprès de la CEEAC, Nanette Longa Makinda, ont effectivement pris part.

 

En savoir plus…

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger les documents ci-dessous :

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2022

Aucune actualité disponible.