L'armée verte: la militarisation de la conservation de la nature et ses conséquences en Afrique - SIMONE SCHLINDWEIN - Rosa-Luxemburg-Studie

 

 

Bien vouloir télécharge l'étude disponible en allemand: SIMONE SCHLINDWEIN - Rosa-Luxemburg-Studie: L'ARMÉE VERTE: LA MILITARISATION DE LA CONSERVATION DE LA NATURE ET SES CONSÉQUENCES EN AFRIQUE

 

 

Grâce aux fonds internationaux, la protection de la nature dans les régions d'Afrique est devenue plus défensive. Il a été mis à niveau avec des méthodes militaires. Dans de nombreux pays, de simples gardes-chasses censés protéger les animaux sont devenus des acteurs paramilitaires dont la tâche principale n'est plus seulement de compter les animaux ou de gérer les zones protégées, mais d'agir activement contre les populations parce qu'on leur a appris à les considérer comme leurs "ennemis"...

 

 

Mais en agissant ainsi, la conservation militarisée de la nature sape ses propres objectifs. Si les communautés locales perçoivent le parc et ses autorités comme des agresseurs, cela empêche toute base de confiance et de coopération - et surtout la conservation de la nature elle-même.

 

 

Afin d'établir des systèmes raisonnablement solides et fonctionnels dans les zones protégées africaines gérées ou financées par ces dernières, de nombreux efforts des donateurs occidentaux et des ONG vont bien au-delà des objectifs de pure conservation de la nature : des emplois doivent être créés, des industries établies, les frontières défendues, la sécurité garantie et les lois poursuivies. Les parcs et leurs fondations associées ainsi que les ONG investissent dans l'éducation, la santé, les infrastructures, la sécurité, l'application de la loi et d'autres tâches gouvernementales. Ce faisant, non seulement ils sapent les fonctions de l'État en les remplaçant là où elles n'existent pas, mais ils deviennent eux-mêmes des "États dans l'État". Les communautés africaines perçoivent à juste titre cette évolution comme des structures néocoloniales.

 

 

Bien vouloir télécharge ci-dessous l'étude disponible en allemand: SIMONE SCHLINDWEIN - Rosa-Luxemburg-Studie: L'ARMÉE VERTE:  LA MILITARISATION DE LA CONSERVATION DE LA NATURE ET SES CONSÉQUENCES EN AFRIQUE

 

 

Pour une traduction rapide, bien vouloir utiliser les moteurs de traductions en ligne de votre choix.

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020