Bienvenue à notre nouveau partenaire le «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale (RAPAC)» !

 

 

Libreville, le  29 Juillet 2016 - le «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale (RAPAC)» a officiellement rejoint les 82 membres du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Pour ce faire, le RAPAC a soumis les documents requis et a accepté de respecter le cadre de coopération des membres du PFBC pour promouvoir la gestion durable des écosystèmes forestiers en Afrique Centrale.

 

 

Le travail et l'approche du «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale », RAPAC en sigle, épouse le Cadre de coopération du PFBC, parce qu'ils partagent la vision que le patrimoine naturel d’Afrique Centrale doit être conservé, respecté et valorisé par les générations présentes et futures. 

 

 

Le RAPAC est une association sous régionale à but non lucratif, à caractère technique et scientifique et à vocation environnementale, constituée des membres représentant les gouvernements et la société civile de huit (8) pays de la région: Cameroun, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Sao Tomé et Principe ainsi que Tchad. Le processus d’adhésion des représentants d’un 9e pays, le Rwanda,est en cours.

 

 

Ce Réseau fédérateur se veut une plateforme simultanément d'échange et d'appui entre tous les acteurs concernés par les aires protégées à travers l’Afrique Centrale. Depuis 2004, il a le mandat de la COMIFAC (Commission des Forêts d'Afrique Centrale) pour la mise en œuvre de l'axe 4 du plan de convergence sous-régional (devenu l’axe 3 du plan révisé 2015-2025), relatif à la conservation de la biodiversité.

 

 

 La mission essentielle du RAPAC est d'appuyer la conservation dans et autour des aires protégées d'Afrique centrale par le développement d'un réseau efficient et solidaire d’acteurs motivés par la promotion de la gouvernance professionnelle et l'harmonisation des politiques et des instruments de gestion.

 

 

Plus précisément, la stratégie 2016-2020 du RAPAC vise les 3 résultats spécifiques suivants :

 

 

La qualité de la gestion du réseau et des Aires Protégées d’Afrique Centrale sont reconnues comme élevées par les spécialistes (en résumé : « Crédibilité technique ») ;

 

La valeur et la gouvernance du réseau et des Aires Protégées d’Afrique Centrale sont reconnues comme élevées par les décideurs (en résumé : « Légitimité socio-économique et culturelle ») ;

 

L’attachement au réseau et aux Aires Protégées d’Afrique Centrale est élevé au sein du public (en résumé : « Notoriété publique »)

 

 

 

Entre autres interventions concrètes du RAPAC, traditionnelles ou nouvelles depuis la réforme en cours, on citera par exemple les suivantes :

  • Harmonisation des législations et institutions relatives aux aires protégées, notamment transfrontalières (voir publications en partenariat avec la COMIFAC) ;

 

  • Appui à la réalisation des inventaires des ressources dans les sites pilotes pour améliorer et actualiser la connaissance du potentiel;

 

  • Mise en place d’une base des données sur les AP et leurs périphéries, en partenariat avec l’OFAC et les institutions nationales chargées des aires protégées ;

 

  • Appui à la création/réhabilitation des infrastructures d’accès et d’accueil permettant la valorisation des sites ;

 

  • Appui à la valorisation des ressources naturelles pour que les AP contribuent au développement communautaire, à la réduction de la pauvreté, à l’aménagement et à la bonne gouvernance des territoires ;

 

  • Appui à la professionnalisation des gestionnaires et des écogardes (voir l’Appel de Libreville du 09 juillet 2013 à la valorisation du métier de l’écogarde) dans les parcs et réserves pilotes du Réseau, dans une perspective de certification de la bonne gestion.

 

La Facilitation  européenne du Partenariat pour  les Forêts du Bassin du Congo est très heureuse d'accueillir  le RAPAC comme nouveau  membre  du PFBC. Bienvenue à notre nouveau partenaire le «Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale (RAPAC)» !

 

Contact :

Monsieur Jean  Damascène HAKUZIMANA, chargé de la notoriété du RAPAC et point focal RAPAC - PFBC.

Email : hakuzadamas@gmail.com

 

 

Pour plus d'informations, bien vouloir consulter le site web du RAPAC 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.