Revue Africaine de Droit de l'Environnement (RADE) 2

 

 

Bien vouloir télécharger la revue ci-dessous:

Revue Africaine de Droit de l'Environnement (RADE)

 

 

La Revue Africaine de Droit de l'Environnement (RADE) est publiée sous la responsabilité de l'Université Cheick Anta Diop de Dakar, avec le soutien de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et l'Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD). Elle vise à promouvoir l'essor du droit de l'environnement et à renforcer son effectivité en Afrique, moyennant la diffusion d'informations et d'idées, et le partage d'expériences et de bonnes pratiques.


Les opinions exprimées dans cette publication sont considérées comme étant propres à leurs auteurs et ne réflètent pas nécessairement celles de l'UICN ou de l'IFDD.

 

 

EDITORIAL

L’année 2015 aura incontestablement marqué un tournant décisif dans la gouvernance mondiale de l’environnement et du développement durable. Elle aura en effet permis les adoptions successives des objectifs de développement durable (ODD) par l’Assemblée Générale des Nations Unies et de l’Accord de Paris sur le climat par la CDP21 en ouvrant ainsi la voie à des perspectives prometteuses pour la gestion de l’environnement et du climat au plan mondial. 2015 était également une année charnière pour l’Afrique, dans la mesure elle a permis de débattre d’un certain nombre de questions importantes pour le continent : en particulier comment tirer profit de la convergence universelle vers l’objectif ultime de « transformer notre monde », en s’attaquant à la fois aux causes premières de la pauvreté et aux inégalités ainsi qu’à l’injustice climatique.

 

 

Le colloque de Rabat, qui s’est tenu à la veille de la 22ème Conférence des Parties à la Convention-cadre sur les changements climatiques, a permis aux acteurs du droit de l’environnement en Afrique de mener des réflexions holistiques et approfondies sur le positionnement stratégique du continent dans cette nouvelle ère de la gouvernance environnementale. Ces réflexions se justifiaient par la nécessité pour le Réseau des Juristes Francophones de l’environnement de rappeler qu’il était temps pour l’Afrique de prendre position dans les nombreux débats mondiaux sur l’environnement et le développement durable, et de ne plus être spectatrice des échanges entre les autres acteurs mondiaux.

 

 

Au regard de la diversité et de la transversalité des enjeux, ainsi que de l’imbrication croissante des agendas du développement durable et du climat, deux thématiques centrales ont retenu l’attention des juristes durant ce colloque: la première sur l’Afrique dans la gouvernance climatique post-2015 ; la seconde sur les mécanismes novateurs de mise en œuvre des ODD. La première thématique se justifiait par le fait que l’Afrique doit véritablement prendre sa place et jouer son rôle dans la gouvernance climatique post-2015 dont les contours sont toujours en train d’être définis à travers les différentes COP. La seconde thématique peut sembler plus technique et ambitieuse dans la mesure où elle cherche à définir les conditions de mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) par l’application de mécanismes novateurs.

 

 

Au sortir de ce second colloque international sur le droit de l’environnement en Afrique, les participants ont réaffirmé l’engagement du continent dans la lutte contre le changement climatique, tout en soulignant l’urgente nécessité pour les États africains qui ne l’avaient pas négocié, signé et ratifié, d’adhérer massivement à l’Accord de Paris sur le climat de 2015. Il est évident que l’entrée en vigueur de l’accord de Paris, même si elle constitue une avancée significative sur le plan juridique, n’est encore qu’une étape dans la mise en œuvre de la gouvernance mondiale du climat et de l’environnement.

 

 

En effet, de nombreuses mesures politiques, législatives, règlementaires et financières devront être prises par les Etats pour permettre l’effectivité de l’accord de Paris. Les Etats africains devront donc « jouer leur partition » pour accélérer cette mise en œuvre et cette effectivité sur le continent.

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le document ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.