Projet GIZ APA-COMIFAC : Les premiers accords d’accès aux ressources génétiques d’APA au Cameroun évalués

 

 

 

Les premières expériences des Conditions Convenues d’un Commun Accord (CCCA) sur l’accès aux ressources génétiques et au partage juste et équitable des avantages découlant de l’utilisation des plantes Echinops giganteus et Mondia whitei ont été évalués.  Il est ressorti que d’une manière générale, que les clauses des accords entre les parties signataires dans les deux CCCA sont bien respectées.

 

 

En 2012, l’entreprise V. MANE Fils, actif dans le secteur cosmétique, a exprimé sa volonté de respecter les principes APA dans l’exploitation des racines des plantes Echinops giganteus et Mondia whitei dont il avait commencé la prospection bien auparavant. C’est ainsi que cette entreprise décida de s’engager d’abord dans l’exploitation de l'Echinops  avec une chaîne de valorisation conforme à l'APA, sur la base de Conditions Convenues d'un Commun Accord (CCCA, en anglais MAT) et  en suite avec Mondia whitei. Ces deux plantes sont respectivement cultivées par les populations de Magha et Lewoh dans le département du Leibialem dans le Sud – Ouest Cameroun. C’est ainsi que dans le cadre de l’exploitation de l’Echinops, le Projet Régional GIZ d’Appui à la COMIFAC, a facilité les processus de signature en mai 2014 d’un mémorandum d’entente et en mai 2015 des Conditions Convenues d’un Commun Accord (CCCA) pour l’accès et les travaux de recherche/développement et commercial sur le matériel génétique des racines de cette ressource entre le MINEPDED, la Communauté de Magha-Bamubu et l’Entreprise V. Mane Fils. En avril 2016, cette même entreprise a commencé le processus de développement d’un projet APA à travers la signature des Conditions Convenues d’un Commun Accord (CCCA) pour la phase recherche/développement de Mondia whitie avec la Communauté locale de Lewoh.

 

En vue de s’assurer de la bonne mise en œuvre de ces accords, le MINEPDED en collaboration avec le projet GIZ APA-COMIFAC et le PNUD ont organisé une mission de suivi – évaluation des CCCA en lien avec les activités de V.MANE Fils dans les communautés de Magha-Bamumbu et Lewoh ainsi que dans les usines de ladite entreprise à Bars Sur Loup – Nice en France au mois d’octobre 2017. A l’issue de cette mission, une réunion de restitution des résultats aux différentes parties prenantes a été organisée le 10 novembre 2017 à Mbalmayo. Il est ressorti de cette restitution que :

 

  • Selon les termes du CCCA signé avec V.MANE dans le cadre de la recherche/développement de l’Echinops giganteus, la phase recherche/développement est encore en cours. Cependant, la collecte d’autres échantillons seront nécessaires en vue d’affiner les résultats des recherches sur les dérivés et éliminer les toxines. Au niveau de la commercialisation des huiles essentielles, la société a affirmé qu’elle avait pris l’engagement de ne pas commercialiser tant qu’un Consentement Préalable donné en connaissance de cause (CPCC) ne lui aurait pas été délivré.
  • Les avantages financiers ont été respectés selon l’accord. Les collecteurs, la coopérative, la commune et l’association pour le développement de la communauté de Magha-Bamumbu ont pleinement bénéficié au point d’équiper le centre de santé de la localité avec de lits, des tables et des bureaux.
  • La recherche/développement de Mondia whitei promet des résultats excellents et appréciables par rapport à Echinops. Dans un avenir proche, V. MANE pourrait les présenter à des potentiels clients pour appréciation de sa valeur sur le marché. Mais la recherche continue avec la méthodologie d’extraction de CO2.
  • le partage des avantages des bénéfices est encore au niveau de la vente de la ressource biologique ce qui veut dire que les populations de la localité LEWOH bénéficie plus de la vente des racines fraiche de Mondia whitei qui les rapporte des revenus appréciables pour les efforts fournis dans la collecte.

 

Au vue de cette bonne dynamique du processus APA, la Société V. Mane a signé une convention cadre avec l’Université de Dschang dont la finalité est de recenser cinq plantes à haute potentiel pour l’utilisation par l’Entreprise V.MANE Fils suivant le processus APA. C’est dans ce cadre que cette entreprise a procédé à la remise du matériel de laboratoire à l’Unité de Recherche Botanique Appliquée (URBOA) de cette institution qui fera l'extraction des huiles essentielles au Cameroun des dites plantes.

 

 

Les leçons apprises du respect de ces premiers Accords dans le cadre de l’exploitation des ressources génétiques vont sans doute être capitalisées dans l’élaboration de la loi APA au Cameroun.  

 

Wilson Shei

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.