Des progrès et innovations réalisés par les pays membres de l’espace COMIFAC dans la mise en œuvre du protocole de Nagoya

 

 

30 Septembre au 1er Octobre 2019, Douala Cameroun, forum sous- régional d’échange d’expériences en matière d’APA entre les chercheurs de l’espace COMIFAC et le secteur privé japonais.

 

 

  La rencontre du était placée sous le patronage de Monsieur Jules Doret NDONGO, Ministre des Forêts et de la Faune du Cameroun, Président en exercice de la COMIFAC. Elle avait pour objectif général de créer des conditions cadre de collaboration entre les deux parties. Spécifiquement il s’est agi de : (i) présenter les progrès réalisés par les pays membres de l’espace COMIFAC dans la mise en œuvre du protocole de Nagoya (ii) d’échanger les expériences en matière d’exploitation des ressources génétiques (iii) d’ identifier les conditions à remplir par les chercheurs et les laboratoires de recherche sur les ressources génétiques des chercheurs des pays de l’espace COMIFAC pour une collaboration effective avec le secteur privé Japonais (iv) d’identifier les possibilités de collaboration entre les laboratoires sur les ressources génétiques des pays de l’espace COMIFAC et le secteur privé japonais.

 

 

Lire : COMIFAC : La biodiversité africaine valorisée lors du forum sous- régional d’échange d’expériences en matière d’APA entre les chercheurs de l’espace COMIFAC et le secteur privé japonais

 

Douala, Cameroun, 30 Septembre -1er Octobre 2019  « Le plan de convergence sous-régional projette une augmentation de 25% en valeur absolue de la contribution du secteur forêts environnement dans le PIB dans pays de l’espace COMIFAC à l’horizon 2025 »  a déclaré Monsieur Ludovic ITSOUA MADZOUS, Secrétaire Exécutif adjoint de la COMIFAC dans se félicitant de la tenue de la première rencontre entre un pays développé et les chercheurs des pays de l’Afrique centrale.

 

 

La rencontre était placée sous le patronage de Monsieur Jules Doret NDONGO, Ministre des Forêts et de la Faune du Cameroun, Président en exercice de la COMIFAC. Elle avait pour objectif général de créer des conditions cadre de collaboration entre les deux parties. Spécifiquement il s’est agi de : (i) présenter les progrès réalisés par les pays membres de l’espace COMIFAC dans la mise en œuvre du protocole de Nagoya (ii) d’échanger les expériences en matière d’exploitation des ressources génétiques (iii) d’ identifier les conditions à remplir par les chercheurs et les laboratoires de recherche sur les ressources génétiques des chercheurs des pays de l’espace COMIFAC pour une collaboration effective avec le secteur privé Japonais (iv) d’identifier les possibilités de collaboration entre les laboratoires sur les ressources génétiques des pays de l’espace COMIFAC et le secteur privé japonais.

 

 

Dans son mot de circonstance, Madame MASUDA JUNKO, représentante de la JICA au Cameroun, après avoir exprimé son plaisir de participer à ce forum, a indiqué que celui-ci est l’un des résultats importants des activités menées par le Groupe de Travail Biodiversité d’Afrique centrale (GTBAC) dans le cadre du projet JICA d’appui à la COMIFAC.

 

 

Elle a précisé que le Gouvernement japonais s’est activement impliqué dans le processus de protection et de l’utilisation judicieuse de l’information génétique sur les ressources génétiques au niveau international et, aussi la collaboration de la JICA avec tous les pays de la COMIFAC en matière de gestion et d’analyse des laboratoires à travers les formations qui ont eu lieu au Rwanda en 2017 et 2018.

 

 

Pour terminer son allocution, Mme MASUDA a souligné la contribution du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et du Projet GIZ d’appui à la COMIFAC, en vue de réunir les représentants de tous les pays au même endroit et de discuter pendant deux jours.

 

 

En ouvrant les travaux, Monsieur Landry NGONO TSIMI, Conseiller Technique, représentant le Président en Exercice de la COMIFAC, Monsieur Jules Doret NDONGO, Ministre des Forêts et de la Faune du Cameroun empêché, a au nom du Gouvernement camerounais souhaité la bienvenue aux participants ayant fait le voyage de Douala. Il a relevé la Biodiversité exceptionnelle dont regorgent les pays de l’espace de la COMIFAC, laquelle constitue un potentiel inestimable pour le développement socio-économique de la sous-région.

 

En savoir plus...

 

 

COMIFAC-Congo : le manuel de procédures APA, la stratégie et plan d’action de communication relatif à la mise en œuvre du protocole de Nagoya sur APA examinés

 

Brazzaville, République du Congo, 08 -10 Octobre 2019- L'atelier de validation du  manuel de procédures APA, la stratégie et plan d’action de communication relatif à la mise en œuvre du protocole de Nagoya sur APA s’est tenue à l’Hôtel Mikhael’s. Y ont pris part : Les Représentants des administrations publiques sectoriels ; Les Acteurs de la recherche scientifique ; Les Juristes, Les représentants de la société civile ; Les Tradipraticiens et chefs traditionnels ; Les Représentants des populations autochtones et communautés locales ; Les autres acteurs identifiés pour leur compétence. L’objectif général de la rencontre était de permettre au gouvernement de disposer d’un cadre réglementaire complet et d’un outil de communication relatif à la mise en œuvre du Protocole de Nagoya sur APA.

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.