PREREDD+ : Vers un réseau sous régional des plateformes REDD+ et changements climatiques de la société civile dans le Bassin du Congo

FAO

 

 

Bien vouloir télécharger les documents ci-dessous:

application/pdf CR_AtelierCréationPRCCAC_FINAL_Juin16.pdf (91.4 Ko)

application/pdf PRCCAC_Communiqué_Aout16.pdf (127.4 Ko)

 

 

Les pays forestiers du Bassin du Congo ont clairement indiqué leur intérêt à développer des mécanismes nationaux pour la REDD+. Des cadres nationaux de gestion de ce processus ont été mise en place et des outils stratégiques, sont en cours d’élaboration. Il s’agit entre autres des Plan de préparation à la REDD+ (R-PP), des stratégies nationales, des plans de gestion environnementale et sociale, des plans de communication, des scénarios de référence, des systèmes d’information des sauvegardes, des mécanismes de partage de bénéfice…

 

 

Pour accompagner les gouvernements dans la construction de ce mécanisme qui se veut inclusif et largement participatif, la société civile s’est organisée au niveau de chaque Etat. Les coordinations des Organisations de la Société civile, intéressées à la REDD+ se sont mises en place sous forme de Plateforme de la société civile REDD+ et Changements Climatiques. Ils permettent de :

  • Etablir un canal à travers lequel les parties prenantes peuvent accéder aux informations et participer à la conception et à la mise en œuvre des activités REDD+ et Changements climatiques ;
  • Contribuer à la prise en compte des préoccupations des acteurs de la société civile, des populations locales et autochtones.
  • Améliorer la qualité des processus décisionnels en donnant la parole et en capturant les expériences des organisations de la société civile, des femmes, des peuples autochtones, des jeunes, des communautés locales, dépendantes de la forêt et autres écosystèmes.

Dans l’exécution de leurs missions, les plateformes REDD+ et Changements Climatiques des pays du bassin du Congo souhaitent améliorer continuellement leur capacité d’intervention. Compte tenu de la continuité des écosystèmes et des similitudes (économiques, écologiques, sociologique…) entre pays de la sous-région, il est apparu nécessaire pour ses entités de se mettre en réseau, favorisant à terme des échanges d’expériences et s’arrimer à la logique d’une dimension régionale pour la conservation et la gestion durable des écosystèmes forestiers, autour de la Commission des forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et en complémentarité synergiques avec les initiatives en cours notamment celles de la CEFDHAC.

 

 

Le PREREDD+/COMIFAC, financé par le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) à travers la Banque Mondiale qui se fixe entre autres objectifs de renforcer le dialogue régional et les fonctions de coordination de la REDD+ entre les pays du bassin du Congo et promouvoir la participation inclusive et la représentation des groupes de parties prenantes dans les débats sur les politiques et stratégies au niveau régional, s’est engagé a faciliter la structuration sous régionale des plateformes nationales REDD+ et Changements climatiques de la société civile pour encourager la cohésion sous régionale.

 

 

Dans cette dynamique le projet a appuyé l’organisation d’un atelier sous régional des dites Plates-formes du 02 au 04 mars 2016 dans la salle de conférence du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération à Brazzaville.

 

 

Cet atelier a connu la participation d’une quarantaine des représentants de la société civile, des plateformes REDD+ et changements climatiques des pays de l’espace COMIFAC, les représentants des Populations autochtones actifs dans la REDD+ et les changements climatiques, les responsables IEC des Coordinations Nationales REDD venus du Cameroun, de la République Démocratique du Congo, de la République Centrafricaine, de la Guinée Équatoriale, du Gabon et de la République du Congo, Les Experts du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, du PREREDD+, de l’UICN, ainsi que de la CEFDHAC et ses réseaux.

 

 

Il a été principalement question d’examiner l’opportunité d’un réseau sous régional REDD+ et Changements Climatiques de la société civile de l’espace COMIFAC.

A l’issue des travaux, les participants ont :

  • 1- adhéré à l’unanimité à l’idée de la création d’un réseau sous régional des Plateformes REDD+ et Changements Climatiques ; 

  • 2- examine et amendés un projet de charte du réseau sous régional des plateformes REDD+ et Changements Climatiques de la Société civile d’Afrique Centrale et se sont convenus de soumettre ce projet de charte pour contribution aux organisations membres des différentes plateformes nationales REDD+ et Changements Climatiques ;
  • 
3- adopte une feuille de route du réseau couvrant la période allant de mars à décembre 2016 ; 

  • 4- Mis en place une coordination provisoire a la tête de la quelle a été portée Mme Cécile NDJEBET, de la plateforme nationale du Cameroun. Cette coordination est chargée du suivi des résolutions et recommandations de l’atelier, dont l’organisation d’une Assemblée Générale d’adoption des textes fondamentaux et de mise en place des instances définitives.

 

 

Si le PREREDD+ reste déterminé à accompagner jusqu’au bout ce processus, il reste que les plateformes nationales, principales bénéficiaires anticipent sur l’animation, donc la vie de ce future réseau sous régional.

 

Image: FAO

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger les documents ci-dessous:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2022

Aucune actualité disponible.