La COMIFAC et ses Partenaires évaluent le Plan d’Opération Triennal 2009-2011 du Plan de Convergence de la COMIFAC (POPC 2009-2011)

 

Tenant compte du contexte et de l’historique du POPC 2009-2011, les participants à l’atelier de Yaoundé s’accordent sur les résultats de cette évaluation tant au niveau sous régional que national, s’informent sur la perception du POPC COMIFAC, à travers les résultats d’une enquête effectuée auprès des acteurs impliqués dans la conservation des écosystèmes et la gestion durable des forêts en Afrique Centrale  et affinent les principales recommandations relatives à la prochaine révision du plan de convergence.

 

 

Bien vouloir télécharger le rapport final de l'atelier

 

Yaoundé (Cameroun),  22-23 octobre 2012 : s’est tenu l’atelier sous-régional sur l’évaluation du Plan d’Opération Triennal 2009-2011 du Plan de Convergence de la COMIFAC (POPC 2009-2011). Ce plan d’opération a été conçu pour faciliter la mise en œuvre du plan de convergence (PC), notamment en permettant une lecture plus opérationnelle des actions proposées tant sur le plan régional qu’au niveau des Etats membres de la COMIFAC.

 

Ont pris part aux travaux : Des membres du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, les coordonateurs Nationaux de la COMIFAC et autres représentants des Etats membres de la sous-région; les organisations sous régionales partenaires (RAPAC, CEFDHAC) et les organismes partenaires techniques et financiers de la COMIFAC (la JICA, la GIZ, le CIRAD, l’ACDI, WCS, TRAFFIC, RAFM…) ; les représentants des différents réseaux affilés à la CEFDHAC. De manière générale, cet atelier avait pour but de restituer les premiers résultats de l’évaluation du POPC 2009-2011.


La Cérémonie d’ouverture a été marquée par deux allocutions. M. Samuel MAKON, représentant les partenaires de la COMIFAC ayant financé l’évaluation du POPC 2009-2011 a centré son intervention sur l’après-’évaluation. Il a plaidé pour que les  résultats issus de l’atelier soient pris en considération dans les prochains POPC, ceci en vue d’améliorer la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale via un partenariat davantage favorable à l’harmonie des politiques et actions entre les Etats membres de la COMIFAC et les acteurs concernés par cette problématique. Ensuite il revenait à Monsieur Raymond MBITIKON, Secrétaire Exécutif de la COMIFAC, de faire le discours d’ouverture de l’atelier en présentant l’intérêt que revêtait cet atelier pour le prochain POPC et le Plan de Convergence, tout en rappelant le contexte dans lequel cette évaluation a été faite. Il a toutefois déploré l’absence d’un draft de l’évaluation qui devrait être distribué par le consultant quelques jours avant la tenue de ces travaux pour une meilleure imprégnation.

 

A l’issue de l’ouverture officielle des travaux et sous la conduite de M. Tadoum Martin, Secrétaire Exécutif Adjoint de la COMIFAC, un bureau de l’atelier a été mis en place avec à sa tête un président, M. Ndomba Ngoye, Coordinateur National de la COMIFAC du Gabon, et un vice président, M. Yene Atangana Quentin, Représentant de la Coordonnatrice Nationale COMIFAC du Cameroun. Le Bureau JMN  a été chargé de la rédaction du rapport de la réunion.

 

Après deux jours de travaux intenses et fructueux, les participants ont formulé des recommandations par rapport  au prochain POPC et à la révision du PC.  Les nouveaux thèmes et défis à prendre en compte dans le nouveau plan de convergence sont entre autres : (1) Les questions de genre et minorités vulnérables ; (2) La REDD+ et le changement climatique ; (3) Les questions de la biodiversité au sens large (et pas seulement dans les AP) ; (4) Les services environnementaux ; (5) Les mesures d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques ; (6) La foresterie communale et communautaire ; (7) La foresterie urbaine et péri urbaine ; (8) Le biocarburant ; (9) La gouvernance ; (10) La gestion durable des terres.

 

Plus spécifiquement au sujet des échanges qui ont suivi la restitution de l’étude d’évaluation du POPC par le Bureau JMN, les participants ont recommandé :

 

♦   Dans le cadre d’une appropriation plus générale du POPC, un réel éffort doit s’imposer au niveau des coordinations nationales qui doivent sensibiliser et appuyer les autorités de leurs pays afin que celles-ci prennent en compte le POPC dans leur planification. Ceci n’est pas encore effectif dans tous les pays. Cependant, la référence se situe au niveau du Cameroun où la Coordinatrice Nationale est également responsable de la division de la coopération, la programmation et des projets.

 

♦   On note également des difficultés à suivre et à vérifier la multitude d’indicateurs contenus dans le POPC ; peut être faudrait-il penser à réduire leur nombre dans le prochain POPC…

 

♦   En outre pour une meilleure gestion des écosystèmes forestiers en Afrique centrale, il importe de résoudre le problème de dissociation des questions environnementales et climatiques. Peut être faudrait-il penser à impliquer les ministères concernés lorsque c’est le cas afin qu’ils participent aux décisions du Conseil des ministres de la COMIFAC afin que toutes les composantes soient prises en compte.

 

Bien vouloir télécharger le rapport final de l'atelier

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.