Note d’information et Plan stratégique intérimaire 2019-2022 de l’OCFSA

 

 

 Bien vouloir télécharger les documents ci-dessous:

OCFSA note d'informations.pdf

 

PLAN STRATEGIQUE INTERIMAIRE 2019-2022 DE L'OCFSA FINAL 18-01-2019.pdf

 

 

Le Plan Stratégique Intérimaire (2019-2022) de l’Organisation pour la Conservation de la Faune Sauvage en Afrique (OCFSA), qui complète la Note d’information illustrée que nous venons d’élaborer, de concert avec les parties prenantes et acteurs clés de la conservation de la faune, est le reflet de ce que doit faire cette structure intergouvernementale pendant les quatre prochaines années.

 

 

Dans le cadre de sa mise en œuvre, un plan de travail sera élaboré chaque année en tenant compte des différents axes stratégiques et des objectifs et résultats attendus desdits axes. Le suivi-évaluation de ce plan stratégique sera réalisé à la fin des deux premières années en vue de réorienter ou de réajuster si nécessaire, les interventions le cas échéant pour l’atteinte des résultats escomptés.

 

 

Le coût estimatif de sa mise en œuvre se chiffre à 5 035 000 000 (cinq milliards trente-cinq millions) de francs CFA. Ce montant tient compte de la décision accordant le statut de pays observateur à tous les pays de l’espace CEEAC/COMIFAC, mais aussi des partenariats recommandés par la Conférence des Ministres, à établir avec plusieurs Organisations intergouvernementales ciblées, à savoir notamment, la CEEAC et la COMIFAC (à court terme) et l’Union Africaine (à long terme) qui permettront à l’OCFSA d’intervenir au-delà de l’espace actuel des pays membres de cette Organisation.

 

 

Il tient également compte de la nécessité de capitaliser toutes les études et initiatives de conservation entreprises par les partenaires actifs dans la conservation de la faune en Afrique centrale en particulier et au-delà. L’impératif de l’implication des populations riveraines des zones de conservation de la faune dans le cadre d’une coalition d’acteurs mettant à contribution des forces militaires Inter-Etats pouvant permettre d’éradiquer le braconnage et la criminalité faunique au niveau des zones transfrontalières, et de maîtriser les éventuelles épidémies de zoonoses pour la santé de la faune sauvage. Enfin l’impératif de l’évaluation des stocks de carbone et de la prise en compte de l’aspect genre et des groupes marginalisés dans la gestion de la faune sont également pris en compte.

 

 Bien vouloir télécharger les documents ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2023

Aucune actualité disponible.