Braconnage des éléphants en Afrique centrale : menace de la sécurité sous régionale, Ban Khi Moon interpelle.

 

A l’occasion de la 36e réunion ministérielle du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC), tenue à Kigali au Rwanda du 20 au 22 Août 2013, le phénomène de braconnage des éléphants en Afrique centrale a encore fait parler de lui.

 

Lors de cette conférence où les états étaient réunis pour débattre des questions sécuritaires en Afrique, le Gabon a inscrit la question du braconnage des éléphants à l’ordre du jour car ce phénomène est en voie de devenir une menace pour la paix dans la sous région. Dans le rapport sur la question, les experts du Gabon ont fait un état sur l’ampleur du phénomène de braconnage des éléphants qui, depuis 2012. Le nombre tué est évalué à plus d’un demi-millier et le marché asiatique est indexé comme principal instigateur du braconnage à cause de sa forte demande en défenses. Cette catastrophe dont les épicentres sont localisés au Cameroun, en République Centrafricaine, au Tchad et au Gabon, a amené la CEEAC à mettre sur pied deux plans d’action d’urgence et une stratégie de lutte anti-braconnage en Afrique centrale. Ces plans s’appuient sur la "coopération transfrontalière" entre les pays de la CEEAC pour lutter contre le braconnage et protéger les sites de fortes populations des Pachydermes comme le complexe de Dja-Odzala-Minkébé (TRIDOM), qui est partagé par le Cameroun, le Congo et le Gabon, s’étend sur 141.000 km2 et où on dénombre environ 40.000 éléphants.

 

Ce phénomène qui constitue une menace pour la paix dans la sous région, au même titre que les guerres civiles et la piraterie maritime, a poussé le SG de l’ONU M. Ban Khi Moon à sortir de sa réserve pour réitérer sa ferme volonté à lutter contre le phénomène. Il a invité les états à une lutte acharnée contre le phénomène, ceci à travers un message lu à cette rencontre par son Représentant spécial pour l’Afrique centrale, M. Abou Moussa qui affirmé que : « Nous devons combattre avec vigueur cette pratique illégale et intolérable, en particulier au vu de son rôle supposé dans le financement illégal de certains groupes rebelles ».

 

Cette rencontre aura permis de passer en revue les questions de sécurité en Afrique Centrale, et d’amener les états à prendre des résolutions pour établir la paix dans la sous région.

 

En savoir plus

 

Mediaterre

Communiqué des Nations Unies

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2022

Aucune actualité disponible.