COBAM –CIFOR-PACEBCo: Des décideurs du Bassin du Congo formés au système de MRV (Monitoring, Notification et Vérification) à Douala au Cameroun

 

Bien vouloir télécharger la note conceptuelle de l’atelier de formation des décideurs du Bassin du Congo sur le MNV

 

Douala, Cameroun, 6 au 9 novembre 2012- S’est tenu un atelier de formation  des décideurs du Bassin du Congo. L’atelier était organisé par le projet  COBAM (Changement Climatique et Forêts dans le Bassin du Congo : Synergie entre l’Adaptation et l’Atténuation). Il a rassemblé des décideurs  du Cameroun, de la République Centrafricaine, de la République du Congo, de la République démocratique du Congo et de la Guinée Équatoriale. Y ont également pris part les experts de la sous région du Bassin du Congo.

 

En organisant cet atelier MRV et en ciblant les décideurs, les gestionnaires des landscapes de la biodiversité et les porteurs de projets pilotes, le COBAM a voulu apporter sa modeste contribution  au renforcement des capacités des parties prenantes impliques dans les deux conventions principales  de manière à les aider  à atteindre les résultats attendus de la gestion de la biodiversité et de la lutte contre le changement climatique. Dans le cas du Bassin du Congo, il a pu également permettre d'explorer comment prendre en compte l'adaptation au changement climatique dans les initiatives d'atténuation.  Ce fut aussi l’occasion d'explorer la possibilité d'inclure certains éléments de la REDD-MRV dans les systèmes de notification qui existent déjà dans le paysage. Cet atelier fut donc une contribution au renforcement des capacités des gestionnaires des paysages de la biodiversité sur les MRV, qui met l'accent sur les stocks de carbone. C’était aussi un forum de dialogue entre les scientifiques et les politiques.

 

A l’issu de trois jours intenses de travail, la formation a aidé les décideurs du secteur forestier de l’Afrique centrale à comprendre l’utilité, les techniques et les mécanismes de mesure, notification et vérification des stocks du carbone afin d’intégrer cette nouvelle approche dans leur champ d’action d’une part,  de l’utiliser comme outil de négociation dans les instances internationales d’autre part. Au sorti de l’atelier, les décideurs ont été mieux fixés sur les besoins des experts en matière de connaissances manquantes ; de même, ces décideurs ont acquis des connaissances additionnelles leur permettant de prendre des décisions plus informées.

 

Le projet COBAM est une initiative du CIFOR, préparée dans le cadre du soutien de la Banque Africaine de Développement à la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) pour financer le programme d’appui à la conservation des écosystèmes du Bassin du Congo (PACEBCo),  qui cible six paysages de conservation de la biodiversité.

 

L’objectif général du COBAM de développer une réponse appropriée à la vulnérabilité liée aux changements climatiques dans les paysages du Bassin du Congo, en fournissant aux preneurs de décisions, praticiens et communautés locales les informations, analyses et outils nécessaires pour concevoir et mettre en œuvre des politiques et des projets d’adaptation au changement climatique et de réduction des émissions de carbone dans les forêts, avec des impacts équitables et des co-bénéfices sur la réduction de la pauvreté, l’amélioration des services écosystémiques autres que le carbone, et la protection des modes d’existence et des droits locaux.

 

Le COBAM compte six objectifs spécifiques, dont trois font référence explicite à la REDD+. Il s’agit d’Aider les acteurs locaux, nationaux et régionaux dans l’analyse des opportunités de REDD,  dans la définition et la mise en œuvre de leurs propres projets REDD+ et de  Communiquer, partager les connaissances et renforcer les capacités aux échelles locales, sous-nationales et nationales à propos de l’adaptation et REDD dans les forêts du bassin du Congo.

 

La mise en œuvre des projets REDD+ se heurte à de nombreuses contraintes parmi lesquelles  la non maîtrise des concepts et processus par les acteurs ; le  manque d’expérience avérée sur la mise en œuvre de projets REDD+,  le déficit en capacités techniques  et le PB de disponibilité de l’information et de communication. 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.