LinkedIn : Relancer l'ambition internationale pour la biodiversité - Une vision tridimensionnelle pour l'avenir de la Convention sur la diversité biologique

 

 

La biodiversité est une question de plus en plus importante dans l’agenda politique. Nombreux sont ceux qui pensent que le processus initié concernant le climat doit maintenant être entrepris pour la biodiversité. Tout le monde se souvient de l'enthousiasme suscité par la conclusion de la COP 21 sur le climat et l'adoption de l'Accord de Paris. Nous portons maintenant naturellement notre attention sur la Convention sur la Diversité Biologique (CBD, adoptée, comme la Convention sur le Climat, au Sommet de la Terre de Rio en 1992), dans l’espoir de trouver une dynamique internationale similaire qui donnera une forte impulsion à les aux actions des États et de la société civile, leur donnant une visibilité et une durée, capables de mobiliser des opinions et surtout de permettre à la biodiversité de résister aux décisions politiques qui, aujourd’hui encore, tendent à la reléguer au rang de problème mineur. En effet, nous approchons un événement crucial à Pékin à la fin de 2020, au cours duquel la communauté internationale verra comment les objectifs qu’elle s’est fixés en 2010 n’ont pas été atteints et devra trouver les termes d’un accord qui soit proportionnel aux défis.

 

 

Un récent Issue Brief clarifie les défis qui doivent être affrontés lors de cet événement en se concentrant sur trois questions : le régime des objectifs et des cibles, le mécanisme de la convention et d'autres initiatives ou instruments juridiques pouvant être envisagés et liés à la CDB.

 

 

Ses principaux messages sont les suivants :

  • Une fois de plus, le simple report des objectifs actuels, fixés il y a dix ans, jusqu’à la fin de la prochaine décennie, serait un signe que la Convention sur la diversité biologique est impuissante

 

  • Renouveler le système d'objectifs implique l'évaluation de ce qu'ils ont apporté à la politique de la biodiversité dans les pays qui les ont adoptés

 

  • Donner de la force aux objectifs futurs ne sera possible que par une répartition plus précise des responsabilités pour chaque pays, et donc une forme d’individualisation des objectifs.

 

  • Les ingrédients du succès de l’Accord de Paris sont analysés ici. S'inspirer de ces découvertes pour la biodiversité nécessitera notamment de lier les ambitions mondiales aux engagements des États et des acteurs non étatiques

 

  • La Convention sur la diversité biologique n'est pas le seul centre d'action international pour la biodiversité. D’autres instruments juridiques pourraient être mis au point, par exemple en ce qui concerne les pesticides, et liés à la CDB qui pourraient servir de « référence » pour les engagements internationaux :

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2022

Aucune actualité disponible.