Le Conseil du FVC affine ses stratégies avec une réserve de projets qui atteint 1,5 milliards USD

 

 

Le Conseil du Fonds Vert pour le Climat a pris une série de décisions stratégiques visant à renforcer ses partenariats et à accroître sa réserve de projets en 2016. Ces décisions prises lors de la douzième réunion du Conseil (B.12), comprend l'adoption du premier Plan Stratégique du Fonds, son Plan d'action 2016 et l'accréditation de 13 nouvelles entités.

 


 « Le Conseil a convenu cette semaine de décisions clés qui nous permettent d'atteindre notre cible d'approbation de 2,5 milliards USD en 2016 » a déclaré Ewen McDonald, Co-président du Conseil venu d'Australie.

 


« Nous avons adopté les stratégies et politiques dont nous avions besoin d'urgence pour évaluer les propositions de financement existantes, qui s'élèvent présentement à 1,5 milliards USD, et développer davantage une réserve de projets innovants, » a affirmé Zaheer Fakir, Co-président venu d'Afrique du Sud. « L'esprit de l'unité du Conseil a prévalu cet semaine, et nous allons poursuivre dans cette lancée pour les trois autres rencontres de l'année », a-t-il ajouté.

 
La réserve actuelle du FVC comprend 22 projets privés et publics d'une valeur totale de 5 milliards de dollars USD.

 


 L'une des principales retombées de la B.12 est l'adoption par le Conseil du premier Plan Stratégique du Fonds qui énonce la vision du FVC, ses priorités opérationnelles et un plan d'action à mettre en oeuvre d'ici à 2018. Le Plan Stratégique renforce la capacité du Fonds à programmer ses ressources de manière échelonnée, ambitieuse et axée sur le pays.

 


« Il s'agit d'un acquis majeur et de la preuve d'un Conseil est uni qui travaille d'arrache-pied afin d'un trouver un terrain d'entente qui permette d'avancer, » a confié M. Fakir.

 


 Le Conseil a accrédité 13 nouvelles entités, représentant un ensemble varié d'organisations publiques, privées, petites et grandes. Elles comprennent quatre entités publiques, une entité publique régionale, deux entités du secteur privé et six entités publiques internationales.

 


La liste complète des entités nouvellement accréditées est la suivante :
 
L'Agence pour le Développement agricole (ADA) du Maroc ; Le Ministère des Finances et de la Coopération Économique de la République Fédérale d'Éthiopie (MOFEC) ; la NEMA (Mission Nationale de Gestion de l'Environnement) du Kenya ; la Banque de Développement d'Afrique du Sud ; le Crédit Agricole CIB ; HSBC Holdings plc et ses filiales (HSBC) ; la Banque Africaine de Développement (BAD) ; la Banque Européenne d'Investissement (BEI) ; la Société Financière Internationale (SFI) ; Unidad Para el Cambio Rural d'Argentine (Unité pour le Changement Rural – UCAR) ; l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN) ; le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et l'Organisation Météorologique Mondiale (OMM).   
Un total de 33 entités sont à présent autorisées à bénéficier d'un partenariat avec le FVC et à mettre en œuvre ses projets et programmes.

 

A cet effet, le Conseil a demandé que le Directeur Exécutif mette en œuvre les dispositions juridiques et financières avec les entités accréditées en priorité.
 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir consulter : Ici

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.