Braconnage des éléphants: Communiqué UNESCO et Note du Ministre d’Etat des Eaux, Forêts, Chasse, Pêche, de l’Environnement et de l’Ecologie - République Centrafricaine

 

Bien vouloir télécharger  et consulter:

♦ La note du Ministre d’Etat des Eaux, Forêts, Chasse, Pêche, de l’Environnement et de l’Ecologie - République Centrafricaine

 

♦ UNESCO : La Directrice Générale de l’UNESCO exprime sa vive préoccupation face à la recrudescence de la violence en République Centrafricaine, au cœur du complexe Tri-national de la Sangha.

 

La Directrice Générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a exprimé sa vive préoccupation face à la recrudescence de la violence armée, du braconnage et la destruction dans le Parc Dzanga-Sanga, en République Centrafricaine. Ce site fait partie du Tri-national de la Sangha, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2012 et est situé au nord-ouest du Bassin du Congo, au point de rencontre entre le Cameroun, le Congo et le République Centrafricaine.

 

Des attaques répétées ont été perpétrées par des hommes en uniforme en avril 2013 dans le Parc national Dzanga-Sanga, situé au cœur du site « Sangha Triational site » (TNS) en République Centrafricaine. Les bâtiments administratifs de cette aire protégée ont essuyé de violents assauts qui ont entraîné de graves destructions et le pillage des équipements.

 

La Directrice Générale a exprimé sa préoccupation concernant la détérioration de la situation sécuritaire, la recrudescence du braconnage et l’assassinat d’éléphants dans ce Patrimoine mondial. Irina Bokova a envoyé un message au Premier Ministre centrafricain, lui demandant de prendre des mesures urgentes afin d’assurer la protection du parc et la sécurité des personnes.

 

« Après les évènements tragiques de la  Réserve d’Okapie en République Démocratique du Congo, ainsi qu’au Mali l’année dernière, voici un nouveau site du Patrimoine mondial qui pourrait être affecté par un conflit en Afrique. J’ai demandé aux autorités centrafricaines d’agir rapidement et de faire tout ce qui est possible pour restaurer l’ordre dans la région et assurer la conservation de l’aire protégée de Dzanga-Sanga. J’ai demandé aux autorités de la République du Congo et de la République du Cameroun, deux pays qui partagent ce site du Patrimoine mondial, de partager ce message avec les autorités de Bangui et de prendre toutes les mesures nécessaires afin d’assurer la protection des Parcs nationaux de Nouabalé-Ndoki et de Lobéké.

 

Situé au sud-ouest de la République centrafricaine, les aires protégées de Dzanga-Sanga font partie du site Tri-national de la Sangha (TNS), y compris les Parcs nationaux de Lobéké (au Cameroun) et Nouabalé Ndok (au Congo). Les gorilles de plaine et les éléphants de forêt sont deux espèces uniques qui vivent dans le parc. L’UNESCO soutien le site TNS depuis près de dix ans, avec des financements de la Fondation des Nations Unies, du Fond français pour l’environnement mondial et de la Commission européenne.

 

En outre, la Directrice Générale s’inquiète de la recrudescence de l’assassinat d’éléphants sur le continent africain. Environ 30 000 éléphants sont tués chaque année en Afrique.

 

Des sites du Patrimoine mondial en Afrique centrale sont menacés par le braconnage. De nombreux sites ont signalé une baisse importante de leurs populations d’éléphants, ainsi que d’autres grands mammifères. À ce jour, la population d’éléphants de forêt du TNS est l’une des plus protégée d’Afrique centrale. Cependant, les experts craignent que des groupes organisés de braconniers ne profitent de la situation politique actuelle pour étendre leurs opérations dans la région.

 

Pour en savoir plus, bien vouloir télécharger le texte complet du communiqué  de la Directrice de l’UNESCO disponible qu’en anglais

 

Le texte original de cet article en anglais  fait foi et est disponible sur le lien ci-après :

 

Bien vouloir consulter le site web officiel de l’UNESCO

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.