Journée Mondiale de l’Environnement2016 : Message du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon

 

 

Cette année, la Journée mondiale de l’environnement est l’occasion de braquer opportunément les projecteurs sur le commerce illicite des espèces sauvages. L’heure est grave. Des éléphants sont massacrés pour leurs défenses, des rhinocéros pour leur corne et des pangolins pour leurs écailles. Des tortues de mer aux tigres en passant par le bois de rose, des milliers d’espèces d’animaux et de plantes sauvages sont plus que jamais au bord de l’extinction.

 

Les entreprises et les individus impliqués dans ce commerce sont uniquement motivés par le profit à court terme, au détriment des bienfaits à long terme pour les collectivités et les habitats. Ils agissent bien souvent de connivence avec des réseaux et des groupes transnationaux de la criminalité organisée activement impliqués dans la déstabilisation de certains pays.

 

L’Organisation des Nations Unies et ses nombreux partenaires ont décidé de s’attaquer à ce commerce illicite, en fixant notamment des cibles claires en vue de mettre fin au braconnage dans le cadre des objectifs de développement durable, adoptés l’année dernière par l’ensemble des 193 États Membres. Le mois dernier, à la deuxième Assemblée des Nations Unies pour l’environnement, organisée à Nairobi, nous avons lancé l’initiative mondiale « Wild for Life », menée conjointement par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES). L’objectif de cette initiative est d’inviter tout un chacun à s’engager à mettre fin au commerce illicite d’espèces sauvages ‒ des citoyens ordinaires qui peuvent veiller à ne pas acheter de produits interdits aux gouvernements qui peuvent faire changer les choses en mettant en œuvre des politiques efficaces visant à protéger les espèces et les écosystèmes.

 

L’Angola, qui accueille cette année les célébrations de la Journée mondiale de l’environnement, a fait savoir qu’il ne tolérerait plus la vente de produits illicites provenant d’espèces sauvages et qu’il s’attelait à renforcer la législation en vigueur et les contrôles aux frontières dans le cadre des efforts qu’il déploie en vue de reconstituer la population d’éléphants décimée par la guerre civile qu’a connue le pays. Les actions de ce type envoient un message fort : les espèces sauvages de plantes et d’animaux sont une ressource précieuse qu’il faut gérer de manière durable et protéger du commerce illicite.

 

À l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, j’exhorte les populations et les gouvernements des quatre coins du monde à vaincre l’indifférence, à lutter contre la cupidité et à préserver notre patrimoine naturel pour les générations présentes et futures.

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir consulter: ICI

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.