Forêts et Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives - loggingoff

 

 

Quel bilan pour la transparence des revenus forestiers en République du Congo ?

 

 

La République du Congo met en œuvre l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) depuis 2008. En adhérant à l’Initiative, le gouvernement congolais s’est engagé à accroître la transparence dans les secteurs extractifs y compris le bois, et de divulguer des informations sur les revenus générés par l’exploitation du pétrole, des mines et du bois.

 

 

Grâce à l’ITIE, les citoyens ont de plus en plus d’informations sur les acteurs intervenant dans ces secteurs, le cadre légal de leurs activités, le montant des revenus générés, la façon dont ils sont affectés et à qui ils bénéficient. L’ITIE renforce également les exigences de transparence de l’Accord de Partenariat Volontaire (APV) entre la République du Congo et l’Union européenne (UE) qui fait de l’accès à l’information un élément essentiel de la bonne gouvernance du secteur forestier et de la redevabilité.

 

 

Malgré ces avancées, des défis subsistent, notamment en matière de reddition des comptes sur la redistribution et l’utilisation des revenus. La contribution des industries extractives au développement du pays et à la réduction de la pauvreté est limitée et les populations locales n’ont pas accès à l’information sur la façon dont les ressources naturelles dont elles dépendent sont gérées.

 

 

Pour s’assurer que la transparence promue par l’ITIE renforce la redevabilité, il est essentiel que l’Etat congolais honore ses engagements en matière de gouvernance forestière à travers l’achèvement et le respect d’un cadre institutionnel et juridique national qui soit un moteur de développement, particulièrement pour les populations locales, les femmes et les jeunes.

 

 

L’ITIE en République du Congo devrait mettre l’accès sur les priorités suivantes :

  • Contribuer au débat public sur la gestion et l’utilisation des ressources naturelles du pays ;
  • Favoriser la redevabilité des dirigeants politiques sur leurs décisions ;
  • Eclairer les réformes juridiques et fiscales ;
  • Vérifier si les contrats et la législation sont respectés ;
  • Renforcer le recouvrement des impôts ;
  • Clarifier l’environnement de l’investissement pour les entreprises ;
  • Renforcer les synergies avec les autres réformes de gouvernance telles que l’APV sur l’Application des règlementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux (FLEGT) pour l’exploitation et le commerce légaux de bois avec l’UE.

 

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020