ICRAF-REPAR-RRI : Une forte mobilisation au Cameroun en faveur des droits intégrés aux ressources naturelles

 

Le document de position présenté  par le Dr Gabriel Bachange consultant commissionné et Serge Ngendakumana de l’ICRAF a été validé au sujet des droits intégrés des communautés locales, des femmes et peuples autochtones au Cameroun. Ce document a pour vocation d’assurer un plaidoyer argumenté susceptible d’influencer les processus de réforme en cours au Cameroun et favoriser une gestion intégrée et durable des ressources naturelles au Cameroun.

 

docs/news/Octobre-decembre 2011/ICRAF-Photo-Famille-atelier.jpgYaoundé (Cameroun), 10 novembre 2011 - S’est tenu dans la Salle des Commissions du 3ème étage de l’Assemblée Nationale du Cameroun, un atelier de validation du document de position document de position sur les droits intégrés aux ressources naturelles des communautés locales, des femmes et des peuples autochtones. Sous le haut patronage du Président de l’Assemblée Nationale et organisé par l’ICRAF et le REPAR avec l’appui technique et financier du Right and Resources Initiative(RRI), cet atelier a connu la participation effective d’une cinquantaine de participants provenant de l’Assemblée Nationale du Cameroun, les partenaires au développement, des collectivités territoriales décentralisées, des organisations traditionnelles et autochtones, des organisations de la société civile.

 

L’atelier était centré sur une synthèse digeste des arguments sur les droits intégrés d’accès aux ressources naturelles en faveur des communautés forestières, des femmes et des peuples autochtones au Cameroun, susceptible de servir d’aide- mémoire aux membres du Parlement et  élus locaux dans les débats et prises de positions en faveur de la gestion équitable des ressources forestières. Il devait en outre servir de prétexte pour une mobilisation en faveur des droits plus étendus au profit des communautés dans le cadre de la réforme de la politique et de la loi forestière et foncière en cours au Cameroun.

 

La cérémonie solennelle d’ouverture placée sous la Présidence de l’Honorable Calvin FOINDING, Vice-président de l’Assemblée Nationale a été ponctuée par les mots de bienvenue des organisateurs à savoir successivement les Coordonnateur du REPAR et de l’ICRAF, puis la représentante de RRI. Elle a été clôturée par le discours  du Vice-président de l’Assemblée Nationale.

 

docs/news/Octobre-decembre 2011/ICRAF-Photo-Travaux.jpgSuite à cette cérémonie d’ouverture, les participants ont suivi avec intérêt 04 exposés en rapport avec la problématique, à savoir : (1)  02 communications sur les Avancées remarquables  dans la prise en compte des droits des communautés et Peuples Autochtones au Cameroun, successivement par M. Nkié Martin Cyrille Point Focal du Groupe de Travail de la Commission de relecture de la loi forestière de 1994 et l’Honorable Moussa Koumbere, Député au Parlement du Mali ; (2)  Le rôle des élus du peuple dans le plaidoyer pour l’intégration des droits étendus par MESSA Petit, Assistant technique au REPAR ; (3) Les Femmes et l’accès aux ressources naturelles, par Mary Nyuyinwi, Experte en genre. Ces exposés ont suscité de vives réactions qui ont favorisé un échange fructueux et constructif entre les communicateurs et les participants sous la facilitation du modérateur et la contribution des experts.

 

Dans le prolongement des communications, l’on a suivi la Présentation synthétique du Document de position par le Dr Gabriel Bachange consultant commissionné et Serge Ngendakumana de l’ICRAF. Pour approfondir la réflexion, les participants ont été regroupés en 03 sous-commissions intitulées ainsi qu’il suit et placées chacunes sous la présidence d’un Député:  (1) Sous-Commission 1 : Communautés locales  et réclamations des droits de la tenure forestière (2) Sous Commission 2: Peuples Autochtones, Défis et enjeux des droits de la tenure foncière et forestière  (3) Sous Commission 3: Femmes et l’accès aux ressources naturelles.

 

A l’issue des travaux, les participants ont formulé des propositions visant à améliorer et étendre les droits des communautés locales en général, des femmes et des peuples autochtones en particulier. A cet effet, il a été suggéré que les processus de réforme engagés prennent en compte 7 principales propositions contenu dans le communiqué final comprenant entre autre de réformer les systèmes légaux de tenure forestière dans le sens de la reconnaissance du pluralisme juridique et de la réconciliation des pratiques, de la légitimité et de la légalité dans la gestion des forêts.

 

Sur la base de ces recommandations, les participants ont validé le Document de position, donné mandat au consultant et à l’équipe technique de le consolider en intégrant l’ensemble des observations soulevées, pour assurer un plaidoyer argumenté susceptible d’influencer les processus de réforme en cours et favoriser une gestion intégrée et durable des ressources naturelles au Cameroun.

 

Bien vouloir télécharger :

 

Le communiqué final de l’atelier

Rapport de l’atelier pour la validation du document de position sur les droits intégrés aux ressources naturelles des communautés locales, des femmes et peuples autochtones (Premier Draft -  La version finale sera disponible dans quelques jours).

WOMEN AND ACCESS TO NATURAL RESOURCES (Forests & land)- Mary Nyuyinwi, Consultant

 

EN IMAGE - Atelier de haut niveau pour la validation du document de position sur les droits intégrés aux ressources naturelles des communautés locales, des femmes et peuples autochtones - 10 Novembre 2011, Assemblée Nationale‐ Yaoundé

 

Photo: @ICRAF

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2022

Aucune actualité disponible.