COMIFAC-FAO : Vers des outils harmonisés pour le suivi du bois légal en transit en Afrique Centrale

 

Les participants à la 2ième réunion du Groupe de Travail COMIFAC en charge des questions relatives au suivi de bois en transit en Afrique centrale, élaborent un référentiel des règles et procédures régissant le suivi du transit de bois ; on y propose un modus operandi pour les points de contrôle mixtes transfrontaliers et pour un guichet unique à Douala devant régir l’exportation du bois en transit. On propose aussi qu’une base de données interconnectée sur le flux de bois en transit soit mise en place. Les participants ont fait le point sur l’état d’avancement de mise en œuvre des APV FLEGT et de mise en place du Groupe de Travail Gouvernance au sein de la COMIFAC.

 

Bien vouloir télécharger :

 

♦ Compte Rendu du 2ème Atelier du Groupe de Travail  sur les questions relatives au transit de bois en Afrique Centrale -  Roger Foteu, Coordonnateur du Projet

 

♦ RAPPORT PROVISOIRE - Étude sur l’élaboration du protocole d’échanges d’informations partageables par les parties prenantes relatives au suivi du bois en transit en Afrique centrale  Par Alliot Tamouya, Consultant informaticien

 

♦ RAPPORT PROVISOIRE - Étude sur les règles, procédures et dispositifs institutionnels de terrain nécessaires au suivi du bois en transit en Afrique centrale Par Jean-Marc Lewis, Consultant principal

 


docs/news/Octobre-decembre 2011/Photo-Famille-Gouvernance.jpgDouala (Cameroun), 9-10 novembre 2011 -  S’est tenue à l’Hôtel Résidence la Falaise d’AKWA, la 2ième réunion du Groupe de Travail COMIFAC  en charge des questions relatives au suivi de bois en transit en Afrique centrale « Groupe de Travail Gouvernance Forestière ». Organisée par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l’appui technique et financier de la FAO et de l’Union Européenne, l’atelier  poursuivait un triple objectif à savoir (1) procéder à une restitution des résultats des travaux des différents Consultants suscités, (2) répertorier toute suggestion additionnelle du Groupe de Travail pour la finalisation des travaux des consultants et (3) s’accorder sur l’agenda découlant du projet. A cet effet, les participants se sont attelés à examiner tous les aspects liés au bois en transit dans le cadre des engagements pris respectivement par les pays de la sous-région engagés dans le processus APV.

 

Ont pris part aux travaux les pays membres de la COMIFAC concernés par le projet et représentés par les administrateurs forestiers et douaniers (2 par pays). Y ont également pris part, des membres du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, des représentants des organisations et institutions internationales (GIZ Bureau Appui COMIFAC, Banque Mondiale, FAO, TRAFFIC, GIZ ProPSFE), les représentants du secteur privé (Groupement de la Filière Bois au Cameroun - GFBC) et de la Facilitation du PFBC.

 

 La cérémonie d'ouverture  a été ponctuée par le discours d’ouverture du Secrétaire Exécutif Adjoint  (SEA)  de la COMIFAC Monsieur Martin TADOUM qui a vivement salué la présence des participants à cette deuxième réunion. Au sujet des résultats de la première réunion du Groupe de Travail qui eut lieu en mai 2011, le SEA COMIFAC est revenu sur sa valeur ajouté en ces termes : Elle « nous a donné l’opportunité d’examiner dans les détails, tous les aspects liés au bois en transit en référence aux engagements pris par les pays concernés dans le processus APV…Ainsi, les informations recueillies au terme de ce conclave ont contribué à l’élaboration des termes de référence des différents consultants ». Poursuivant son allocution, il a aussi rappelé la réunion du Groupe d’Experts, au nombre de 5 consultants recrutés par le SE COMIFAC pour le projet, qui eut lieu récemment du 24 au 25 Octobre 2011, consistant à la mise à niveau technique des consultants.

 

 Il a souligné le caractère stratégique que revêtent les travaux de Douala surtout le fait qu’elle soit consacrée uniquement à la restitution par les consultants des résultats de leurs travaux et à appeler les participants à y apporter des suggestions ou informations d’ordre technique et de nature à aider à consolider à terme les résultats attendus.  Avant de déclarer ouverts les travaux, le SEA COMIFAC a remercié la FAO et le Programme d’Appui FLEGT de l’Union Européenne aus pays ACP pour l’assistance technique et financière apporté dans la mise en œuvre du projet et a appelé les autres partenaires financiers à appuyer le prolongement du projet aux autres pays membres de la COMIFAC (Gabon, RDC, …).

 

Les travaux se sont poursuivis par le rappel de l’esprit, objectif, résultats, niveau de mise en œuvre du Projet et des résultats attendus de l’Atelier par Roger FOTEU, Coordonnateur du Projet FAO/COMIFAC/UE/ACP/FLEGT. L’examen et la validation de l’ordre du jour aussi bien que l’exposé de la GIZ Bureau d’appui à la COMIFAC sur  le niveau d’avancement du processus de mise en place d’un Groupe de travail sous régional sur la gouvernance forestière au sein de la COMIFAC ont clôt la première séance des travaux.

 

docs/news/Octobre-decembre 2011/Photo-Participant-gouvernance.jpgA la suite, les participants ont suivi (1) la restitution des rapports de l’étude sur les règles, procédures et dispositifs institutionnels sur le terrain relatifs au suivi du bois en transit dans les pays concernés par l’étude (2) la restitution des rapports du Consultant International en traçabilité en charge de proposer à la COMIFAC les outils harmonisés relatifs au suivi du bois en transit pour commercialisation locale et exportation à partir de l’espace COMIFAC (Monsieur Jean Marc LEWIS) (3) la restitution des rapports du Consultant-Expert Informaticien en charge de proposer une plate forme d’échange d’information entre les parties prenantes sur les flux transfrontaliera des bois dans l’espace COMIFAC (Monsieur Alliot TAMOUYA).

 

Sous la présidence de Monsieur le SEA de la COMIFAC Martin TADOUM et la Modération de Monsieur Roger FOTEU, les participants, après des échanges intenses et fructueux, ont pu s’accorder sur les suggestions devant enrichir les travaux des différents consultants dans le cadre du développement des outils harmonisés pour le suivi du bois en transit. Les points débattus sont les suivants : (1) Problématique du transit du bois CEMAC et du transport du bois camerounais en vue d’une exportation à Douala (2) Options considérées pour la continuité de la traçabilité des bois en transit (3) Description de l’option retenue : fonctionnalités pertinentes du STBC (4) Problématique de l’émission des autorisations FLEGT (5) Proposition d’un guichet FLEGT au port de Douala (7) Procédure d’émission des autorisations FLEGT (8) Outil informatique pour lier les demandes d’autorisation FLEGT à la traçabilité et aux SVL des pays d’origine.

 

 

Concernant les avancées actuels du processus APV dans les pays concernés par le projet, les participants ont suivi deux exposés des points focaux APV FLEGT et/ou membre du comité de coordination APVFLEGT: Cameroun (Monsieur AKAGOU ZEDONG Henri) - Point Focal APV Cameroun ; RCA (Monsieur MAIDOU Hervé) -  Point Focal APV RCA.

 

En conclusion des travaux, des discussions constructives et forts des résultats concrets de cette  deuxième réunion du «  Groupe de Travail COMIFAC en  charge des questions relatives au suivi de bois en transit en Afrique centrale », les participants se sont donné rendez vous dans quelques semaines pour la validation des rapports enrichis des consultants qui seront transmis par la suite au conseil des ministres de la COMIFAC pour adoption.

 

Disponible en téléchargement :

 

Niveau d’avancement du processus de mise en place d’un Groupe de travail régional Gouvernance forestière au sein de la COMIFAC : (Huber THORSTEN de la GIZ)

 

Restitution des rapports de l’étude sur les règles, procédures et dispositifs institutionnels de terrain relatif au suivi du bois en transit dans les pays concernés par l’étude :

- Cameroun : Monsieur MBOCK II Léo-Guy  - Deuxième présentation Cameroun

- RCA : monsieur MAIDOU Hervé.

 

Restitution des rapports de :

- Consultant International en traçabilité en charge de proposer à la COMIFAC les outils harmonisés relatifs au suivi du bois en transit pour commercialisation locale et exportation à partir de l’espace COMIFAC (Monsieur Jean Marc LEWIS)

- Un Expert Informaticien en charge de proposer une plate forme d’échange d’informations inter-parties prenantes sur le flux transfrontalier des bois dans l’espace COMIFAC. (Monsieur Alliot TAMOUYA).

 

Avancées actuels du processus APV dans les pays concernés par l’étude : 

 

- Cameroun Monsieur AKAGOU ZEDONG Henri, Point Focal APV Cameroun

 

- RCA : Monsieur MAIDOU Hervé, Point Focal APV RCA

 

 

 

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020