SE COMIFAC : Le Groupe de Travail Gouvernance « boosté » à l’atelier de restitution de la note conceptuelle du groupe

-->

 

Les participants d’un commun accord adoptent pour plus d’efficacité trois « Sous Groupes » (S.G) au sein du GT gouvernance forestière de la COMIFAC : (1) S.G Légalité - Flux transfrontalier (2) S.G Aménagement- Certification (3) S.G Schéma d’utilisation des terres forestières

 

Yaoundé (Cameroun), 11 octobre 2011 -  S’est tenu au Monastère du Mont Fébé, l’atelier de restitution de la note conceptuelle  « Groupe de Travail Gouvernance Forestière ». Organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l’appui financier du projet GIZ d’Appui à la COMIFAC, l’atelier  poursuivait deux objectifs à savoir d’une part la restitution de la note conceptuelle par le consultant mandaté pour cette étude et, d’autre part les échanges et suggestions des participants sur les orientations thématiques clés pour le « Groupe de Travail Gouvernance Forestière ». Y ont pris part aux travaux, des membres du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, des représentants des organisations internationales (GIZ, Banque Mondiale, FAO, WWF, USFS, UICN) et du secteur privé (Groupe ALPICAM, JMN), et le représentant de la Facilitation du PFBC.

 

La cérémonie d'ouverture  a été ponctuée par le mot de bienvenue de Thorsten HUBER, Conseiller Technique, projet GIZ d’appui à la COMIFAC et celui d’ouverture du Secrétariat Exécutif Adjoint  (S.E.A.)  de la COMIFAC Martin TADOUM qui ont tour à tour vivement salué l’importance d’un groupe de travail sur la gouvernance forestière du fait qu’il constituerait un outil d’appui conséquent pour le suivi et la coordination des activités au niveau de la COMIFAC.  Les travaux se sont poursuivis par la présentation du Consultant Jean Marie Noiraud de la note conceptuelle du  « Groupe de Travail Gouvernance Forestière ». 


 

D’un bref historique des temps forts de la COMIFAC, M. Noiraud a relevé la logique du concept de gouvernance forestière et la démarche à suivre. Aussi a-t-il souligné l’expérience des groupes de travail créés antérieurement qui a fait montre d’un certain manque de précision tant au niveau de la définition des thématiques que du fonctionnement en lui-même. A cet effet,  il a mis en exergue trois points qui sont dorénavant de rigueur pour qu’un GT COMIFAC puisse désormais fonctionner: (1) Enjeu précis (éviter la formalisation et privilégier la fonctionnalité); (2) Echéance précise (choses attendues et qui doivent être livrées); (3) Timing (objectifs bien définis et résultats atteints dans les délais). M. Noiraud pour finir  insisté sur «l’accord sur le contrôle forestier», axe central des différentes thématiques sus évoqués, et que sa mise en œuvre au niveau bois et gestion forestière est une priorité pour la sous-région et a conclu par une proposition de sous-groupes de travail accompagnée de leurs orientations déclinées.


 

Sous la présidence de Monsieur le S.E.A.  de  la COMIFAC Martin TADOUM, les participants après des échanges intenses et fructueux ont pu s’accorder sur l’ancrage des sous-groupes, leurs fonctionnalités et les principaux axes de travail. Ainsi, de commun accord il a été convenu pour  plus d’efficacité qu’il y aurait trois sous-groupes au sein du « Groupe de Travail Gouvernance Forestière »: (1) S.G Légalité / Flux transfrontalier (2) S.G Aménagement / Certification (3) S.G Schéma d’utilisation des terres forestières.  Par ailleurs, tous, les partenaires présents se sont positionnés dans l’un ou deux ou même les trois sous groupes, assurant généralement de leur disponibilité à contribuer aux coûts de l’exercice. Au sujet de la modération de chaque sous groupe, les participants ont  préféré  laisser un peu de temps pour des consultations et concertations entre les partenaires avant de prendre prochainement une décision. « Dans l’immédiat, il revient à la GIZ et donc à  monsieur Thorsten Huber d’accompagner le processus pour que le système puisse prendre corps ». Enfin, les participants ont formulé sept recommandations pour la mise en place et l’opérationnalisation du GG et ses sous groupes.

 

En conclusion des travaux intenses, les discussions constructives et les résultats concrets de cet atelier de restitution ont confirmé la contribution importante que le « Groupe de Travail Gouvernance Forestière » se veut d'apporter pour garantir la gestion durable, la conservation et le développement communautaire en Afrique Centrale.


-->

Disponible en téléchargement :

Compte rendu du« Groupe de Travail Gouvernance Forestière »

♦ La Présentation de M. Jean Marie Noiraud

 ♦ La note conceptuelle du « Groupe de Travail Gouvernance Forestière »

 

 

 

Les participants d’un commun accord adoptent pour plus d’efficacité trois « Sous Groupes » (S.G) au sein du GT gouvernance forestière de la COMIFAC : (1) S.G Légalité - Flux transfrontalier (2) S.G Aménagement- Certification (3) S.G Schéma d’utilisation des terres forestières

 

Yaoundé (Cameroun), 11 octobre 2011 -  S’est tenu au Monastère du Mont Fébé, l’atelier de restitution de la note conceptuelle  « Groupe de Travail Gouvernance Forestière ». Organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l’appui financier du projet GIZ d’Appui à la COMIFAC, l’atelier  poursuivait deux objectifs à savoir d’une part la restitution de la note conceptuelle par le consultant mandaté pour cette étude et, d’autre part les échanges et suggestions des participants sur les orientations thématiques clés pour le « Groupe de Travail Gouvernance Forestière ». Y ont pris part aux travaux, des membres du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, des représentants des organisations internationales (GIZ, Banque Mondiale, FAO, WWF, USFS, UICN) et du secteur privé (Groupe ALPICAM, JMN), et le représentant de la Facilitation du PFBC.

 

La cérémonie d'ouverture  a été ponctuée par le mot de bienvenue de Thorsten HUBER, Conseiller Technique, projet GIZ d’appui à la COMIFAC et celui d’ouverture du Secrétariat Exécutif Adjoint  (S.E.A.)  de la COMIFAC Martin TADOUM qui ont tour à tour vivement salué l’importance d’un groupe de travail sur la gouvernance forestière du fait qu’il constituerait un outil d’appui conséquent pour le suivi et la coordination des activités au niveau de la COMIFAC.  Les travaux se sont poursuivis par la présentation du Consultant Jean Marie Noiraud de la note conceptuelle du  « Groupe de Travail Gouvernance Forestière ». 

 

D’un bref historique des temps forts de la COMIFAC, M. Noiraud a relevé la logique du concept de gouvernance forestière et la démarche à suivre. Aussi a-t-il souligné l’expérience des groupes de travail créés antérieurement qui a fait montre d’un certain manque de précision tant au niveau de la définition des thématiques que du fonctionnement en lui-même. A cet effet,  il a mis en exergue trois points qui sont dorénavant de rigueur pour qu’un GT COMIFAC puisse désormais fonctionner: (1) Enjeu précis (éviter la formalisation et privilégier la fonctionnalité); (2) Echéance précise (choses attendues et qui doivent être livrées); (3) Timing (objectifs bien définis et résultats atteints dans les délais). M. Noiraud pour finir  insisté sur «l’accord sur le contrôle forestier», axe central des différentes thématiques sus évoqués, et que sa mise en œuvre au niveau bois et gestion forestière est une priorité pour la sous-région et a conclu par une proposition de sous-groupes de travail accompagnée de leurs orientations déclinées.

 

Sous la présidence de Monsieur le S.E.A.  de  la COMIFAC Martin TADOUM, les participants après des échanges intenses et fructueux ont pu s’accorder sur l’ancrage des sous-groupes, leurs fonctionnalités et les principaux axes de travail. Ainsi, de commun accord il a été convenu pour  plus d’efficacité qu’il y aurait trois sous-groupes au sein du « Groupe de Travail Gouvernance Forestière »: (1) S.G Légalité / Flux transfrontalier (2) S.G Aménagement / Certification (3) S.G Schéma d’utilisation des terres forestières.  Par ailleurs, tous, les partenaires présents se sont positionnés dans l’un ou deux ou même les trois sous groupes, assurant généralement de leur disponibilité à contribuer aux coûts de l’exercice. Au sujet de la modération de chaque sous groupe, les participants ont  préféré  laisser un peu de temps pour des consultations et concertations entre les partenaires avant de prendre prochainement une décision. « Dans l’immédiat, il revient à la GIZ et donc à  monsieur Thorsten Huber d’accompagner le processus pour que le système puisse prendre corps ». Enfin, les participants ont formulé sept recommandations pour la mise en place et l’opérationnalisation du GG et ses sous groupes.

 

En conclusion des travaux intenses, les discussions constructives et les résultats concrets de cet atelier de restitution ont confirmé la contribution importante que le « Groupe de Travail Gouvernance Forestière » se veut d'apporter pour garantir la gestion durable, la conservation et le développement communautaire en Afrique Centrale.

 

Disponible en téléchargement :

·         La note conceptuelle du « Groupe de Travail Gouvernance Forestière »

·         La Présentation de M. Jean Marie Noiraud

 

-->

Les participants d’un commun accord adoptent pour plus d’efficacité trois « Sous Groupes » (S.G) au sein du GT gouvernance forestière de la COMIFAC : (1) S.G Légalité - Flux transfrontalier (2) S.G Aménagement- Certification (3) S.G Schéma d’utilisation des terres forestières

 

Yaoundé (Cameroun), 11 octobre 2011 -  S’est tenu au Monastère du Mont Fébé, l’atelier de restitution de la note conceptuelle  « Groupe de Travail Gouvernance Forestière ». Organisé par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l’appui financier du projet GIZ d’Appui à la COMIFAC, l’atelier  poursuivait deux objectifs à savoir d’une part la restitution de la note conceptuelle par le consultant mandaté pour cette étude et, d’autre part les échanges et suggestions des participants sur les orientations thématiques clés pour le « Groupe de Travail Gouvernance Forestière ». Y ont pris part aux travaux, des membres du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, des représentants des organisations internationales (GIZ, Banque Mondiale, FAO, WWF, USFS, UICN) et du secteur privé (Groupe ALPICAM, JMN), et le représentant de la Facilitation du PFBC.

 

La cérémonie d'ouverture  a été ponctuée par le mot de bienvenue de Thorsten HUBER, Conseiller Technique, projet GIZ d’appui à la COMIFAC et celui d’ouverture du Secrétariat Exécutif Adjoint  (S.E.A.)  de la COMIFAC Martin TADOUM qui ont tour à tour vivement salué l’importance d’un groupe de travail sur la gouvernance forestière du fait qu’il constituerait un outil d’appui conséquent pour le suivi et la coordination des activités au niveau de la COMIFAC.  Les travaux se sont poursuivis par la présentation du Consultant Jean Marie Noiraud de la note conceptuelle du  « Groupe de Travail Gouvernance Forestière ». 

 

D’un bref historique des temps forts de la COMIFAC, M. Noiraud a relevé la logique du concept de gouvernance forestière et la démarche à suivre. Aussi a-t-il souligné l’expérience des groupes de travail créés antérieurement qui a fait montre d’un certain manque de précision tant au niveau de la définition des thématiques que du fonctionnement en lui-même. A cet effet,  il a mis en exergue trois points qui sont dorénavant de rigueur pour qu’un GT COMIFAC puisse désormais fonctionner: (1) Enjeu précis (éviter la formalisation et privilégier la fonctionnalité); (2) Echéance précise (choses attendues et qui doivent être livrées); (3) Timing (objectifs bien définis et résultats atteints dans les délais). M. Noiraud pour finir  insisté sur «l’accord sur le contrôle forestier», axe central des différentes thématiques sus évoqués, et que sa mise en œuvre au niveau bois et gestion forestière est une priorité pour la sous-région et a conclu par une proposition de sous-groupes de travail accompagnée de leurs orientations déclinées.

 

Sous la présidence de Monsieur le S.E.A.  de  la COMIFAC Martin TADOUM, les participants après des échanges intenses et fructueux ont pu s’accorder sur l’ancrage des sous-groupes, leurs fonctionnalités et les principaux axes de travail. Ainsi, de commun accord il a été convenu pour  plus d’efficacité qu’il y aurait trois sous-groupes au sein du « Groupe de Travail Gouvernance Forestière »: (1) S.G Légalité / Flux transfrontalier (2) S.G Aménagement / Certification (3) S.G Schéma d’utilisation des terres forestières.  Par ailleurs, tous, les partenaires présents se sont positionnés dans l’un ou deux ou même les trois sous groupes, assurant généralement de leur disponibilité à contribuer aux coûts de l’exercice. Au sujet de la modération de chaque sous groupe, les participants ont  préféré  laisser un peu de temps pour des consultations et concertations entre les partenaires avant de prendre prochainement une décision. « Dans l’immédiat, il revient à la GIZ et donc à  monsieur Thorsten Huber d’accompagner le processus pour que le système puisse prendre corps ». Enfin, les participants ont formulé sept recommandations pour la mise en place et l’opérationnalisation du GG et ses sous groupes.

 

En conclusion des travaux intenses, les discussions constructives et les résultats concrets de cet atelier de restitution ont confirmé la contribution importante que le « Groupe de Travail Gouvernance Forestière » se veut d'apporter pour garantir la gestion durable, la conservation et le développement communautaire en Afrique Centrale.

 

Disponible en téléchargement :

·         La note conceptuelle du « Groupe de Travail Gouvernance Forestière »

·         La Présentation de M. Jean Marie Noiraud

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2022

Aucune actualité disponible.