Les pays de la COMIFAC adoptent une position commune en vue de la dixième conférence des Parties (CdP 10) de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la Désertification (CNULD)

Les membres du Groupe de travail pour le suivi de la mise en œuvre de la CNULD  en abrégé (GTCCD)  de la COMIFAC, réunis en leur quatrième réunion (GTCCD 4) à Douala harmonisent leurs points de vue sur les enjeux de la CdP10, évaluent à mi-parcours la mise en œuvre de la feuille de route 2011 du  GTCCD et valident le cadre synoptique d’échange d’informations sur la mise en œuvre de la CNULD en Afrique centrale.  


docs/doc_intern/GT COMIFAC/GTCCD/COMIFAC Photo de famille GTCCD 4.jpgDouala (Cameroun), 17-19 Août 2011 – S’inscrivant dans la préparation de la CdP 10 de la CNULCD, s’est tenue la quatrième réunion du GTCCD. Les travaux ont été ouverts par Mr Raymond Mbitikon, Secrétaire Exécutif (SE) de la Commission des Forêts  d'Afrique Centrale (COMIFAC). Ont pris part aux travaux les points focaux de la CNULD des pays suivants: Burundi, Cameroun,  Congo, Gabon, Guinée Équatoriale, Rwanda, Sao Tomé et Principe, et du Tchad. Les représentants de quelques institutions sous-régionales et organisations internationales étaient également présents à savoir: Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), COMIFAC, Mécanisme Mondial de la CNULD, Réseau International des ONG sur la Désertification (RIOD Afrique), Coopération technique allemande (GIZ) et le représentant de la Facilitation du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). La réunion était modérée par M. Chouaïbou NCHOUTPOUEN, Chargé de suivi du GTCCD au sein du Secrétariat Exécutif COMIFAC  et avait comme rapporteurs Messieurs  Martial AGONDOGO et Pierre BATOUNGADIO, respectivement Point Focaux CNULD  du Gabon et du Congo (Photo de Famille  de l'atelier GTCCD de Bujumbura- 14 au 17 juin 2011 ).


A l'issue de trois jours de travaux intenses les Points Focaux de la CNULD ont examiné  et validé le cadre synoptique d’échange d’information sur la mise en œuvre de la CNULD en Afrique centrale.  Ils  ont fait le point sur l’état de préparation des délégations au niveau national (composition des délégations, aspects logistiques, etc.) et évalué l’état de mise en œuvre de la feuille route. Sur cet élément, ils ont noté un taux de réalisation encourageant de 78 %, avec plus de 15 % d’autres activités en cours de réalisation, ce qui augure des perspectives meilleures pour cette année au sein du GTCCD. Un  état des lieux sur la mise en œuvre du Programme d’Action Sous-Régional de Lutte contre la Dégradation des Terres et la Désertification (PASR/LCD-AC) a été fait. A ce sujet, le  SE Adjoint de la COMIFAC a rappelé  les trois domaines prioritaires de ce programme, validé en 2008, bâti sur des objectifs stratégiques clairs et des principes directeurs  (complémentarité, subsidiarité, synergie et  participation des acteurs). Il s’agit de : la  gestion concertée de la transhumance transfrontalière, la gestion durable des ressources en eau partagée,  et la  gestion de l’information (système d’alerte précoce).

 

Par ailleurs, les points focaux ont passé en revue les différents points d’ordre du jour de la CdP10 et identifié les thématiques pertinentes pour l’Afrique centrale. Ils ont à l’unanimité pris acte des propositions de décision de la CdP 10 et adopté des positions communes des pays de l’espace CEEAC/COMIFAC sur les thématiques clés de la CdP10.  Ils ont aussi défini un cadre d’intervention des pays de l’Afrique centrale pendant la réunion régionale préparatoire de la CdP10 et lors de la CdP10 proprement dite. Ainsi, les principaux négociateurs de la sous-région ainsi que les représentants de l’Afrique centrale au sein du groupe des négociateurs de l’Afrique pour la CdP10 ont été désignés. Pour le premier groupe, il s’agit des Points Focaux CNULD du Gabon, de la Guinée Equatoriale, de la République Démocratique du Congo et du Tchad. Et pour le second  groupe il s’agit des Points Focaux CNULD du Cameroun, de la République Centrafricaine, du Rwanda et de Sao Tomé et Principe.

 

Ces résultats encourageants nous font croire  du reste à espérer qu'ils seront bien accueillis lors de la CdP 10 à la CNULD qui se tiendra du 10 au 21 octobre 2011 à Changwon (Corée du Sud) et aussi, la réunion de consultation régionale préparatoire de la CdP10 pour l’Afrique qui se tiendra à Alger du 5 au 9 septembre 2011.

 

Pour plus d’infos veuillez télécharger le rapport final de l’atelier ou contacter M. Chouaïbou Nchoutpouen (cnchoutpouen@comifac.org), du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC.

 

Bien vouloir relire :


Les conclusions de l’atelier du GTCCD tenu récemment à Bujumbura du 14 au 17 juin 2011 organisé avec la collaboration du Gouvernement Burundais, le Mécanisme Mondial de la CCD, le Secrétariat de la CCD et la Coopération Allemande (GIZ) sur le renforcement des capacités des Points Focaux CCD pour l’alignement des PAN sur la stratégie décennale (2008-2018) conformément à la décision 3/COP 8.

 

Les conclusions la troisième réunion  du GTCCD COMIFAC, tenue les 20 et 21 janvier 2011 à Kigali au Rwanda  afin d’évaluer l’état d’avancement de la mise en œuvre des recommandations de la deuxième réunion du GTCCD  et de préparer le CRIC 9. Au cours de cet atelier, la feuille de route 2011 du groupe a été élaborée et adoptée.

 

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.