GRASP15 : Un rapport des Nations unies appelle la conservation à collaborer avec l’industrie de l’huile de palme

 

 

La communauté de la conservation devrait collaborer de façon plus étroite que jamais avec les développeurs d’huile de palme si une stratégie globale durable doit être atteinte et les grands singes et leurs écosystèmes fragiles sauvé, selon un rapport des Nations unies lancé cette semaine.

 

 

Le paradoxe de l’huile de palme : solutions durables pour sauver les grands singes est le résultat d’une étude de deux années sur le développement de l’huile de palme en Asie du sud-est, et présente les étapes indispensables pour éviter de répéter la perte de biodiversité ayant eu lieu dans cette région lorsqu’elle s’étend en Afrique.

 



Le paradoxe de l’huile de palme a été produit par l’ONU Environnement au travers du Partenariat pour la survie des grands singes (GRASP), l’alliance de 105 gouvernements nationaux, organisations de conservation, instituts de recherche, agences des Nations unies et secteur privé engagés pour assurer la survie à long terme des grands singes et de leur habitat.

 


Parmi les recommandations clé du rapport se trouve le placement de plantations certifiées durable d’huile de palme dans des zones proches des habitats des grands singes afin de réduire la production irresponsable, et la désignation de zones interdites mises de côté pour les populations prioritaires de grands singes.



"Ce rapport reconnaît que l’huile de palme est ici pour rester et les boycotts purs et durs ont peu de chances de succès," a dit Doug Cress, le coordonnateur du GRASP. "Au jour d’aujourd’hui, tous les chimpanzés, gorilles, bonobos et orangs-outans dans le monde sont des espèces en danger ou en danger critique, il faut donc trouver des moyens de travailler de façon constructive avec une matière première agricole qui peut soit accélérer le déclin des populations ou offrir des opportunités pour aller de l’avant. Le paradoxe de l’huile de palme montre clairement que trouver un terrain d’entente avec les développeurs d’huile de palme a du sens."



L’huile de palme est une industrie de 62 millions de dollars US, on la trouve dans approximativement la moitié des produits sur les étals des supermarchés. L’ONU Environnement a signé un accord d’entente avec la Table ronde sur l’huile de palme durable (RSPO) en 2014 pour encourager la demande pour les produits issus de la production durable.

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir consulter: ICI

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.