« Scénarios de la biodiversité africaine : Anticipation du devenir de la biodiversité et des services éco-systémiques et adaptation aux changements globaux en Afrique » Mobilise au Gabon

 

docs/news/avril-mai-13/FRB-Groupe-le-27-mars-2013-a-IFG.jpgLibreville, Gabon, du 25 au 27 mars 2013 – S’est tenu un atelier régional pour des scénarios de la biodiversité africaine : Anticipation du devenir de la biodiversité et des services éco-systémiques et adaptation aux changements globaux en Afrique. Cet atelier était organisé à l’initiative de la Fondation française pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB) et en partenariat avec le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) et le Réseau des aires protégées d’Afrique centrale (RAPAC). Il visait à favoriser l’émergence de projets de recherche sur les scénarios de la biodiversité en Afrique subsaharienne, avec l’appui de la communauté scientifique française.

 

Placé sous le haut patronage du Ministère de l'Economie, de l'Emploi et du Développement Durable du Gabon, cet atelier a mobilisé plus de 200 participants (chercheurs du Nord et du Sud, gestionnaires de parcs naturels, acteurs du mouvement associatif, du secteur privé et du secteur public) pour des travaux à l’Institut français du Gabon, avec trois objectifs majeurs :

 

-       stimuler la recherche scientifique sur les trajectoires futures plausibles (« scénarios ») de la biodiversité africaine et des services éco-systémiques associés,

-       favoriser l’essor de réseaux d’innovations science-politique-gestion pour le développement et l’utilisation de scénarios de la biodiversité, à l’interface des systèmes humains et naturels,

-       s’inscrire dans la dynamique de l’IPBES visant à favoriser le développement des capacités et les démarches d’anticipation et d’appui aux politiques publiques.

 

docs/news/avril-mai-13/FRB-Logo.jpgLes orientations et projets de recherche qui ont été esquissés au cours de cet atelier déboucheront à terme sur des scénarios et outils adaptés aux besoins des acteurs africains pour une gestion durable de la biodiversité.

 

Les projets identifiés pourront être proposés à l'appel à projets de recherche organisé par la FRB et le FFEM sur le thème: «Scénarios de la biodiversité en Afrique subsaharienne.» Dans le cadre du partenariat FRB-FFEM, cet appel à projets dispose d’ores et déjà d’un budget de 600 000 euros, qui pourra être complété par de nouveaux partenariats.

 

L'information sur cet appel à projets est disponible sur le site internet de la FRB à www.fondationbiodiversite.fr.

 

A propos de la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB) 

 

La Fondation française pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB) a été créée en 2008 à l’initiative des ministères français de la recherche et de l’environnement et a été fondée par 8 institutions publiques de recherche (BRGM, CIRAD, CNRS, IFREMER, INRA, IRD, IRSTEA, et MNHN). La FRB est une plate-forme science/société qui soutient et promeut des projets scientifiques et l’expertise sur la biodiversité. Elle a notamment créé le Centre de synthèse et d’analyse sur la biodiversité (CESAB), coordonne l’ERAnet BiodivERsA, et participe à la mise en place de l’IPBES. http://www.fondationbiodiversite.fr.

 

A propos du Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM)

 

Le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) est un fonds public bilatéral créé à l’initiative du Gouvernement français, en 1994. Son secrétariat et sa gestion financière sont confiés à l’Agence Française de Développement. Le FFEM a pour mandat de cofinancer des projets à forte composante environnementale, dans les pays en développement. Ce cofinancement, exclusivement sous forme de dons, est destiné à la mise en œuvre de projets pilotes qui concilient environnement et développement économique des pays bénéficiaires. Ses activités se concentrent dans les domaines de la biodiversité, des eaux internationales, du changement climatique, de la dégradation des terres, des polluants organiques persistants ou de la couche d’ozone. Au 31 décembre 2012, 237 projets étaient approuvés pour engagement de fonds, pour un montant de 276 millions d’euros. Les deux tiers sont répartis en Afrique sub-saharienne et en Méditerranée.

www.ffem.fr

 

A propos du Réseau des Aires Protégées d’Afrique Centrale (RAPAC)

 

Le Réseau des Aires Protégées d’Afrique Centrale (RAPAC) est une association sous-régionale à caractère technique et scientifique  à but non lucratif, créée en 2000, avec l’appui de l’Union Européenne, dans le cadre du programme ECOFAC. Son action s’étend sur la zone de la CEEAC et CEMAC, avec huit pays membres : Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Sao Tomé et Principe et Tchad.

 

Le programme ECOFAC V (Écosystèmes Fragilisés d’Afrique Centrale), de 2011 à mi 2015, financé par la Commission Européenne, est sous la maîtrise d’ouvrage de la CEEAC. L’objectif global du programme est de contribuer à la conservation et la gestion durable des écosystèmes de l’Afrique Centrale, pour garantir la pérennité des services environnementaux, et à la réduction de la pauvreté, sur 16 parcs nationaux et aires protégées ainsi que sur leurs zones périphériques.

http://www.rapac.org/

 

A propos de l’IPBES

 

L’IPBES (Plate-forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services éco-systémiques) a été formellement mise en place en avril 2012, sous l’égide du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE.). La première session plénière de l’IPBES s’est tenue en janvier 2013 en Allemagne, à Bonn, siège de son Secrétariat.

 

l’IPBES vise à rapprocher les scientifiques des décideurs politiques en donnant une réponse à la fois locale et globale à l'érosion de la biodiversité. Face à un domaine où les forces sont dispersées (multitudes de champs scientifiques et d’échelles d’observation), l’IPBES permettra de mobiliser l’expertise, de connecter les données et de synthétiser toutes les connaissances.

 

Pour de plus amples informations, bien vouloir consulter : http://www.fondationbiodiversite.fr/appel-a-projets/modelisation-et-scenarios-de-la-biodiversite

 

Images credit: http://www.fondationbiodiversite.fr

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2022

Aucune actualité disponible.