13ème FNUF La COMIFAC plaide pour le principe d’équité dans la répartition des financements internationaux

Picture: IISD

 

 

Bien vouloir télécharger les documents ci-dessous:

Bassin du Congo Potentiel_UNFF_13.pdf (2.6 Mo)

COMIFAC Etats des lieux des avancées réalisées[77491].pdf (1.7 Mo)

Financement_Congo_Bassin.pdf (1.8 Mo)

General Invitation with Agenda COMIFAC Final.pdf (341.9 Ko)

 

 

L’Afrique Centrale a fait entendre sa voix lors de la treizième session du Forum des Nations Unies sur les Forêts tenue à New York, au cours de laquelle la COMIFAC sous la présidence du Rwanda s’est adressée aux Chefs des missions diplomatiques des pays d’Afrique Centrale et aux partenaires techniques et financiers, en plaidant pour le principe d’équité dans la répartition des flux de financements internationaux, tout en s’engageant à contribuer à la mise en œuvre du Plan stratégique des Nations Unies sur les forêts 2017-2030.

 

 

La ville de New York (Etats Unis) a abrité du 7 au 11 mai 2018 à New York aux Etats Unis d’Amérique, la 13ème session du Forum des Nations Unies sur les Forêts (FNUF). Conformément à son agenda, cette session a examiné les points de l’ordre du jour suivants : (i) Mise en œuvre du Plan stratégique des Nations Unies sur les forêts (2017-2030) ; (ii) Suivi, évaluation et rapports ; (iii) Moyens de mise en œuvre ; (iv) Nouveaux problèmes et enjeux ; (v) Fonds d’affectation spéciale à l’appui du FNUF ; (vi) Informations sur les activités d’intersections ; (vii) Progrès accomplis dans l’application de la résolution 2015/33 du Conseil économique et social. Etc.

 

 

En marge de cette session, la COMIFAC a organisé le 9 mai 2018 de 13h15 à 14h30, dans la salle de conférence UN Trusteeship du siège des Nations Unies et sous la présidence du Rwanda, un évènement de haut niveau sous le thème : « Les écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale : Poumon méconnu de la planète, enjeux nouveaux, défis et perspectives pour le monde ». L’évènement avait pour objectif de présenter les efforts déployés par les pays membres de la COMIFAC en faveur de la conservation, la gestion  et développement durable des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale.

 

 

Plus de 50 participants représentants les Ambassadeurs Chefs de missions diplomatiques des pays membres de la COMIFAC et de l’Angola auprès des Nations Unies, les Points Focaux FNUF des pays membres de la COMIFAC, l’équipe du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, les partenaires membres du Partenariat des Forêts du Bassin du Congo (PFBC) et autres pays développés, la Commission de l’Union Africaine, les organisations sous-régionales africaines et des organisations internationales non gouvernementales. Cet évènement a été rehaussé par la présence de son Excellence Rosalie MATONDO, Ministre de l’Economie Forestière de la République du Congo et de M. Peter GONDO, du Secrétariat du FNUF.

 

 

Les travaux de cet évènement parallèle ont été ouverts par le mot de bienvenue de Mme Urujeni BAKURAMUTSA, Ambassadrice Adjointe de la mission permanente du Rwanda auprès des Nations Unies. S’en est suivi une série de trois communications portant respectivement sur (i)  l’importance de la forêt du Bassin du Congo et son apport dans le cycle climatique et Ecosystémique mondial ; (ii) la COMIFAC, un instrument politique au service de la coopération sous régionale dans le secteur forêts et environnement ; et (iii) un manque d’attention et soutien réel de la Communauté internationale (problème du flux financier dans la sous-région). Il ressort de ces communications que l’Afrique Centrale regorge d’importantes ressources forestières et de biodiversité qui constituent un potentiel immense pour le développement économique et social des pays de la sous-région, mais aussi pour la sauvegarde de l’équilibre mondial et dont la contribution à la lutte contre les effets néfastes du changement climatique n’est plus à prouver. Seulement, ces ressources subissent des menaces sous plusieurs formes du fait qu’elles font l’objet de convoitises tant à l’échelle nationale, régionale qu’internationale. C’est conscient de ces enjeux que la COMIFAC a été créée pour fédérer les efforts des Etats d’Afrique Centrale en matière de conservation et de gestion durable. A travers son Plan de convergence, de nombreuses réalisations ont été engrangées faisant de la COMIFAC un modèle de coopération sous-régionale en la matière. Il a été clairement élucidé que le Plan de convergence de la COMIFAC devra contribuer efficacement à la mise en œuvre du Plan stratégique des Nations unies sur les forêts 2017-2030.

 

 

En dépit de ces efforts, l’Afrique centrale reste le parent pauvre quant aux flux de financements internationaux reçus ce qui met en exergue la faible attention de la communauté internationale en matière de financements de la conservation et de gestion durable des écosystèmes forestiers tropicaux de cette partie de la planète. En effet, l’on relève une très faible proportion de financements orientée vers le bassin du Congo comparativement à d’autres régions au monde tropicales du monde.

 

 

Ces communications ont suscité des échanges fructueux et ont permis aux participants d’apprécier le dynamisme de la COMIFAC tant au sein du FNUF que de la Commission de l’Union Africaine, ainsi que ses nombreux efforts et acquis souvent peu connus à l’échelle internationale.

 

 

Au cours des échanges, la Ministre de l’Economie Forestière du Congo a pris la parole pour remercier les partenaires qui accompagnent les pays de la COMIFAC dans le domaine de la conservation et la gestion des forêts du bassin du Congo. Elle a rappelé quelques défis encore à surmonter tels que l’opérationnalisation du Fonds bleu, la recherche des financements pour le reboisement surtout en zones de savanes, l’agroforesterie et la prise en compte des besoins des populations locales surtout les plus démunies.

 

 

Le représentant du FNUF a également pris la parole et a rappelé les appuis du Forum à certains pays de la sous-région tout en reconnaissant la nécessité pour les pays de la COMIFAC d’avoir une position commune forte et pour les bailleurs de fonds de renforcer les financements en faveur des pays de la COMIFAC.

 

 

Le Représentant de la Belgique, au nom de la Facilitation du Royaume de la Belgique du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) a rappelé la feuille de route de la facilitation pour les deux prochaines années, notamment la mise en œuvre des priorités d’actions définies par la précédente facilitation et sa volonté à accompagner la COMIFAC dans la mise de son Plan de convergence.

 

 

Au terme des échanges, les participants ont formulé les recommandations suivantes :

  • Développer une stratégie de marketing et de mobilisation des financements internationaux en faveur de la sous-région ;
  • Faire connaitre davantage la COMIFAC à l’échelle internationale et renforcer ses capacités dans l’accès aux financements internationaux tout en focalisant les efforts sur ses priorités ;
  • Renforcer les partenariats dans les domaines nouveaux et porteurs tels que les zones humides et la restauration des paysages forestiers ;
  • Harmoniser les approches en matière de certification forestière dans le bassin du Congo.

 

 

L’évènement s’est achevé par le mot de clôture de la Cheftaine Adjointe de la mission permanente  du Rwanda auprès de l’Organisation des Nations Unies.

 

 

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger les documents ci-dessous:

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.