Impfondo abrite la 2ième édition du forum international sur les peuples autochtones d'Afrique Centrale (FIPAC) : Des avancées considérables dans la reconnaissance des populations autochtones d’Afrique Centrale

 

Les participants au FIPAC approuvent l’institutionnalisation du FIPAC, recommande entre autre le renforcement des capacités du REPALEAC et adoptent  un plan d’action pour coordonner les efforts de protection des droits des peuples autochtones souvent marginalisés et leur prise en compte dans les stratégies de développement socio-économique

 

Bien vouloir télécharger le RAPPORT FINAL DU FIPAC II


docs/news/Fevrier-Avril 2011/FIPAC Logo.jpgLa 2ième édition du forum international sur les peuples autochtones d'Afrique Centrale (FIPAC), s’est déroulée du 15 au 18 Mars 2011 à Impfondo, chef-lieu du département de la Likouala, (Nord du Congo). L'événement était placé sous le haut patronage du Chef de l’Etat congolais, Son Excellence Denis Sassou N’guesso représenté à la cérémonie d’ouverture par son Directeur de Cabinet, le Ministre d'Etat, Firmin Ayessa. Co-organisé par le Gouvernement  du Congo, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) et la Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC) avec l’appui des autres  partenaires au développement e, le 2ème FIPAC était placé sous le thème central : « Droit des peuples autochtones et dynamique de la conservation de la biodiversité dans le Bassin du Congo ».

 


 

docs/news/Fevrier-Avril 2011/FIPAC -presidium -participant bon.jpgLe Forum a rassemblée plus de  300 participants représentant: les autochtones de la sous-région (constitués des groupes Mbuti de la République Démocratique du Congo, Baka du Cameroun, Aka de la République du Congo et de la Centrafrique, Babongo du Gabon et du Congo, Twa du Rwanda et du Burundi, et d’autres venant d’ailleurs),les Mbororo du Tchad et de la RCA,   les représentants des Gouvernements des pays d’Afrique Centrale, le Forum Permanent des Nations Unies sur les Peuples Autochtones, les institutions sous-régionales régionales et internationales et les partenaires du partenariat pour les forêts du Bassin du Congo.  Le Forum a été rehaussé par la participation très remarquée des délégations de Guyane anglaise conduite par la Ministre en charge des Affaires amérindiennes et de Malaisie.

 

 

Les objectifs dudit forum étaient d’ (1) organiser les débats sur les droits des peuples autochtones avec la participation de toutes les parties prenantes ; (2) évaluer le niveau de mise en œuvre des recommandations issues de la première édition du FIPAC ; (3) favoriser l’implication des peuples autochtones dans la conservation et la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale; (4) institutionnaliser le FIPAC ; (5) contribuer au renforcement des capacités du REPALEAC ; (6) adopter des grands axes du plan d’action pour la protection des droits et l’émancipation des peuples autochtones d’Afrique centrale, en vue de sa mise en œuvre par les Gouvernements.

 

docs/news/Fevrier-Avril 2011/peuple autochtones.jpgSuite à la cérémonie d’ouverture ponctuée par six allocutions, s’en est suivi la mise en place du bureau et l’adoption du programme du forum. Durant quatre jours, les participants ont dans une première séquence suivie des communications orales thématiques leur permettant d’acquérir de nouvelles connaissances, des évaluations, des analyses susceptibles d’alimenter les discussions dans les panels. Dans la deuxième séquence, les participants ont été regroupés en 7 panels,  et ont intensivement échangé autour de sept thématiques précises et focalisées sur les aspects pratiques et vécus en relation avec les peuples autochtones. Plusieurs soirées culturelles en pleine forêt équatoriale  mettant en exergue le savoir,[le savoir faire et les avaleurs culturelles des populations autochtones d’Afrique Centrale ont été organisées sur le site.

 

Axé sur l’examen des recommandations du premier forum tenu en avril 2007, le Forum a formulé une série de recommandations et d’actions en relation avec (1) Peuples autochtones et conservation de la biodiversité (2) Statut juridique, politique et citoyenneté des peuples autochtones (3) Problématique de développement socio-économique et culturelle des peuples autochtones (4) Institutionnalisation du FIPAC et renforcement des capacités du REPALEAC (5) Mécanismes de financement durable du FIPAC (6) Propriété intellectuelle et bénéfices pour les populations autochtones et locales (7) Relation entre la valorisation de la biodiversité et le développement du secteur privé.

 

Intervenant à la cérémonie de clôture qu’il a présidé, Monsieur le Ministre du Développement Durable, de l’Economie Forestière et de l’Environnement a rendu publique  la superficie du Site qui est 203,81 ha et affectée au Forum par arrêté préfectoral comme siège dont les travaux devront être achevés  avec la participation de tous et dont il a l’insigne honneur au nom du Gouvernement de céder symboliquement à la CEEAC et à la COMIFAC qui se chargeront désormais de l’organisation des sessions ultérieures  du FIPAC.

 

Rappel: La première édition du Forum International sur les Populations Autochtones d’Afrique Centrale s’est tenue s’est tenue du 10 au 15 avril 2007 toujours à Impfondo, sur l’initiative du Gouvernement congolais et du REPALEAC avec l’appui des partenaires au développement, a recommandé l’institutionnalisation de ce forum, avec une périodicité de deux ans, la mise en place d’un mécanisme de suivi impliquant le secrétariat exécutif de la COMIFAC et l’objectif de promouvoir la reconnaissance des droits et l’émancipation des peuples autochtones de la sous-région comme partie prenante importante dans la mise en œuvre du plan de convergence de la COMIFAC.

Source photos: du haut vers le bas (2)Jerôme Guefack (SE COMIFAC)

 

Bien vouloir télécharger:


Communiqué final
Discours de clôture du ministre
Mot de clôture du ministre
Agenda du déroulement du FIPAC
Discours du Ministre à l'ouverture du FIPAC
Discours du Ministre
Discours de Monsieur LAMIN M. Manneh
Mot du préfet
Plan de communication
Plan d'action
Accords
Statuts du FIPAC

2e Soirée dansante au Site touristique du FIPAC

Première Soirée dansante au site touristique FIPAC

Cérémonie d'ouverture du FIPAC-2

Déclaration des populations autochtones au deuxième forum international des populations autochtones d’Afrique centrale (FIPAC 2) - Impfondo, 15 – 18 mars 2011

Message des Populations Autochtones d’Afrique Centrale aux Décideurs et Partenaires au Développement

 

Dans la presse


Afrique centrale: Le 2ème Forum international sur les peuples autochtones s'ouvre au Congo

 FIPAC 2011: les droits des peuples autochtones et conservation de la biodiversité du Bassin du Congo

 Congo: appel à plus de représentativité des peuples autochtones ou "pygmées" (forum international)

FIPAC 2011: les droits des peuples autochtones et conservation de la biodiversité du Bassin du Congo

Centrafrique: Des représentants Aka attendus pour le FIPAC 2 au Congo

Le Congo accueille le FIPAC 2 (Afrik.com) 

FIPAC 2 - Bilan du forum international sur les peuples autochtones de l'Afrique centrale

 

Vidéos


Les préparatifs de la 2ème édition du FIPAC vont bon train

La Ministre des affaires forestières de Guyane, Pauline Sukhai a été reçue par le ministre Henri Djombo du développement durable, de l’économie forestière et de l’environnement, les deux personnalités ont évoqué la tenue réussie de la deuxième édition du Forum international des peuples autochtones (FIPAC) à Impfondo.

Vers l’amélioration de la prise en compte des autochtones...

Youtube - Rémy Mongo Etsion : Le deuxième Forum International sur les Populations Autochtones d'Afrique Centrale 

 Vidéo en exclusivité FIPAC 2

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020