FEM : Les nations se mobilisent pour protéger l’environnement mondial

 

 

25 avril 2018 Les pays s’engagent à verser 4,1 milliards de dollars USD au Fonds pour l'environnement mondial. Près de 30 pays ont conjointement promis 4,1 milliards de dollars USD au Fonds pour l'environnement mondial (FEM) afin de mieux protéger l'avenir de la planète et le bien-être humain. Avec la détérioration de la santé de l’environnement mondial, le FEM a reçu un soutien important pour son nouveau cycle d’investissement de quatre ans (connu sous le nom de FEM-7) pour contribuer à protéger les forêts, les terres, l’eau, le climat et les océans, construire des villes vertes, protéger la faune menacée, et s'attaquer aux nouvelles menaces environnementales comme la pollution plastique marine.

 

 

« Nous sommes satisfaits du résultat des négociations. Il est entièrement conforme aux priorités du gouvernement », a déclaré Isabella Lovin, vice-première ministre et ministre du climat de la Suède, qui a accueilli la réunion des donateurs ici aujourd'hui.  « De même, les méthodes de travail du Fonds ont été renforcées, accordant une plus grande priorité plus stratégique au  climat et des ressources accrues, y compris à la biodiversité, aux produits chimiques et aux déchets.

 

 

« une nette majorité de bailleurs de fonds ont revu à la hausse leur soutien au Fonds, ce qui traduit l’urgence de l’action mondial pour l’environnement, ainsi que la confiance dont bénéficie le FEM pour résoudre le problème et obtenir des résultats meilleurs, » a déclaré Naoko Ishii, Directrice générale et Présidente du FEM Nous devons développer les partenariats qui permettront de transformer les systèmes alimentaires, urbains et énergétiques de façon intégrée. FEM-7 est taillé à cette mesure, a-t-elle ajouté.

 

 

Déterminé à axer particulièrement son action sur les causes de la dégradation de l’environnement, l’égalité des sexes et une collaboration plus étroite avec le secteur privé, le FEM est maintenant outillé pour obtenir de bien meilleurs résultats et optimiser ses ressources : La nouvelle stratégie double la cible concernant la réduction des émissions de gaz à effet de serre par rapport au cycle de refinancement précédent, et elle relève de près de 50 % les cibles liées à la protection de la biodiversité et des écosystèmes précieux.

 

 

« Au cours des 25 dernières années, le FEM a été un mécanisme essentiel à la résolution des problèmes environnementaux sur le plan multilatéral et son action a eu un grand impact », souligne Axel van Trotsenburg, vice-président de la Banque mondiale pour le Financement du développement et coprésident de la réunion de reconstitution des ressources du FEM.  « Aujourd’hui, la communauté internationale a une fois de plus accordé un vote au FEM en approuvant une enveloppe financière de 4,1 milliards de dollars pour les quatre prochaines années.  Grâce à ce mandat renouvelé, le Fonds sera en mesure de continuer à jouer son important rôle d’investisseur à impact dans les programmes environnementaux du monde entier. »

 

 

Les nouvelles ressources financières aideront les pays à s’acquitter des obligations qui leur incombent en vertu de divers accords multilatéraux sur l’environnement, notamment la Convention de Minamata sur le mercure adoptée récemment, les trois Conventions de Rio sur la biodiversité, le climat et la dégradation des sols, et la Convention de Stockholm. En outre, une grande place est faite aux financements en faveur des pays les moins avancés et des petits États insulaires en développement.

 

 

En savoir plus...

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.