FAO : La FAO présente une nouvelle publication dont l’objectif est d’appuyer le développement de systèmes de traçabilité du bois.

 

 

Bien vouloir télécharger le document: application/pdf a-i6134f.pdf (3.9 Mo)

 

 

Cette publication s’inscrit dans un effort plus global de lutte contre l’exploitation illégale des forêts

 

 

23 novembre 2016, Kigali, Rwanda – L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a présenté ce jour une nouvelle publication visant à accompagner les pays africains, et plus largement les pays tropicaux producteurs de bois, dans la mise en place de systèmes efficaces de traçabilité des produits ligneux depuis la forêt jusqu’au consommateur final.

 

Les systèmes de traçabilité reposent sur l’attribution d’un identifiant unique tout au long de la chaine de production par différents moyens: peinture, étiquettes, codes à barres, puces électroniques ou encore information génétique. Cet identifiant permet de lier l’arbre en forêt au produit fini.

 

 « La mise en place d’un système de traçabilité robuste fait partie des éléments clés pour s’assurer que le bois est effectivement d’origine légale », déclare Robert Simpson du Programme FLEGT de la FAO (Application des réglementations forestière, Gouvernance et échanges commerciaux). « Une production de bois vérifiée légale ouvre les portes du marché de l’UE qui est de plus en plus exigent en matière de légalité». Et d’ajouter : « la mise en place de systèmes de traçabilité rend la vie dure à ceux qui souhaitent poursuivre leurs activités illégales, qui continuent à avoir des effets néfastes sur les forêts et les populations qui en dépendent ».

Enfin, la traçabilité n’est pas seulement un outil de respect des exigences légales : elle peut avoir un impact positif sur l’activité d’exploitation et de production, tout en améliorant les conditions de travail. Elle rend également possible un meilleur suivi des statistiques forestières, essentielles dans la mise en œuvre de politiques nationales.

Etudes de cas de cinq pays en Afrique

Cette analyse démontre les possibles impacts positifs de la traçabilité pour les gouvernements, les compagnies forestières et les forêts gérées par les communautés. Elle s’appuie sur l’étude de 5 cas dans des pays africains qui ont mis en œuvre des expériences de traçabilités avec l’appui du Programme FAO FLEGT.

 

Au Benin, l’Office National du Bois a développé un système de traçabilité qui repose sur la technologie des codes-barres pour ses plantations de Teck. Aujourd’hui les travailleurs saisissent les informations directement sur des smartphones, s’affranchissant ainsi du système papier moins fiables et chronophages.

 

Le système de traçabilité national mis en place au Liberia permet de donner aux sociétés une meilleure visibilité sur leurs stocks. Parallèlement, le système facilite la collecte des taxes forestières par le gouvernement et représente une avancée majeure vers la délivrance d’autorisations FLEGT.

 

Au Cameroun, le système établi par une société d’exploitation privée fonctionne aussi comme outil de prise de décision au niveau des dirigeants de l’entreprise, en centralisant les données liées au processus de transformation.

 

Un système de surveillance basée sur la technologie GPS en République Démocratique du Congo  permet de tracer en temps réel les mouvements des engins forestiers en forêt. Cet outil d’aide à la lutte contre l’exploitation illégale offre la possibilité de réduire les besoins en missions de contrôle sur le terrain, longues et coûteuses.

 

Le Gabon a testé un système de traçabilité adapté à un contexte de foresterie à petite échelle, dans le but de contribuer à la réflexion du gouvernement sur le système de traçabilité le plus adapté au contexte des forêts communautaires.

 

Augmenter la collaboration avec le secteur privé dans le bassin du Congo

 

Cette publication a été présentée à l’occasion de la 16ème réunion du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) et plus particulièrement dans le cadre d’un groupe de travail animé par la FAO et l’Association Technique Internationale des Bois Tropicaux (ATIBT). L’objectif était de réfléchir aux enjeux de gestion durable pour le secteur privé en zone forestière.

 

Plus de 500 représentants des gouvernements, des bailleurs de fonds, des organisations internationales, de la société civile et du secteur privé ont participé à cette réunion à Kigali.

 

Cette publication s’inscrit dans une série technique qui vise à valoriser l’expérience acquise par le Programme FAO FLEGT au travers de projets

mis en œuvre dans ses différentes régions d’intervention: l’Afrique, l’Asie, l’Amérique Latine et Centrale.

 

Le Programme FAO FLEGT a travaillé sur l’amélioration de la gouvernance forestière depuis 2008 en appuyant la mise en œuvre du plan d’action FLEGT au travers de la promotion de la production et de la consommation de bois légal.

 

 

------

 

Lire la publication

Traceability: A management tool for enterprises and government

 

Télécharger la publication en anglais, en français et en espagnol

 

Lien internet

FAO FLEGT Programme

EU FLEGT Action Plan

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.