FAO-COMIFAC-FFBC : Une première à Sao Tome et Principe : le projet système de surveillance et MNV lance le processus REDD+ du pays

 

Du 21 au 23 Mars 2013 s’est tenue dans la salle de conférence de l’hôtel Pestana de Sao Tome, une importante rencontre de sensibilisation, de formation et de planification du projet MNV, dans le cadre de la mise en œuvre du projet système de surveillance et de « Mesure, Notification et Vérification » avec une approche régionale.

 

docs/news/avril-mai-13/FAO-MNV-SAO.jpgCo-organisée par le Ministère de l’Agriculture, des Pêches et du Développement Rural et l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), la rencontre a mobilisé une quarantaine de participants, représentants les parties prenantes impliquées dans la mise en œuvre du processus REDD+ à Sao Tomé et Principe, notamment : l´équipe du projet MNV du COMIFAC/FAO, les représentants des administrations en charge de l’Agriculture, de la pêche et du développement Rural, des Travaux publics, des Infrastructures et des Ressources naturelles et, du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, les fédérations des agriculteurs des districts, ainsi que les délégations des différentes régions, y compris de la région autonome de Principe.

 

Trois (03) objectifs étaient assignés à cet atelier, à savoir :

 

♦ Assurer la diffusion de l’information sur le projet aux différentes parties prenantes ;

♦ Informer sur la REDD+, le processus de rédaction du R-PP et identifier les premiers éléments qui pourraient contribuer à la rédaction de ce document ;

♦ Préparer la feuille de route du processus de rédaction du R-PP de Sao Tome et Principe et de la mise en œuvre du Projet MNV dans ce pays.

 

Sous le patronage du Ministre de l’Agriculture, des Pêches et du Développement Rural, M. Antonio Dias, cet atelier a permis d’harmoniser le niveau de compréhension des participants sur le processus REDD+, d’identifier les institutions impliquées dans le processus REDD+ et dans la construction du SNSF, de compléter la liste des données sur les inventaires forestiers et la télédétection, d’élaborer de façon consensuelle une feuille de route des activités prioritaires du projet, d’identifier les besoins en appuis technique et financier pour sa mise en œuvre et de fixer la méthodologie d’élaboration du R-PP.

 

Avant de se séparer, les participants ont formulé une série de recommandations pour une efficacité dans la mise en œuvre de la MNV dans leur pays, à savoir :

 

♦ Toutes les parties prenantes potentielles doivent être engagées dans le processus REDD+ car le processus ne concerne pas uniquement les administrations mais aussi les institutions non étatiques, la société civile et même le secteur privé. Une campagne de sensibilisation doit être réalisée à large échelle en préalable ;

♦ Les institutions de recherche doivent être impliquées dans le processus REDD+ ;

♦ La Direction de la Forêt doit veiller à la création officielle du groupe de travail du processus REDD+ ainsi que des groupes de travaux sur l’inventaire forestier et la télédétection ;

♦ la Direction des Forêts doit capitaliser les données des inventaires passés et éparpillés auprès de différentes institutions ;

♦ Un renforcement des capacités sera nécessaire tout au long du processus REDD+. Ce renforcement de capacité se fera notamment à travers des formations techniques bien déterminées/définis (notamment en traitement des données d’inventaires forestiers et en traitement d’images satellites). Une évaluation des besoins doit être faite dans un futur proche. Les formations nécessaires devraient être identifiées en détail lors de cette évaluation.

 

C’est sur cette note de recommandations que les participants se sont séparés avec le désir de voir le processus prendre de l’envol dans leur pays.

 

Pour de plus amples informations, bien vouloir télécharger le Communiqué FInal de l'atelier ci-dessous:

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2020

ATIBT Flash du 20/05/2020