Atelier FAO-CIRAD en marge de Racewood4: Vers une nouvelle initiative conjointe FAO-CIRAD-COMIFAC sur la conservation de la faune dans les concessions forestières

 

Les participants se penchent sur l’état de la question des pratiques utilisées pour prendre en compte la biodiversité dans les plans d’aménagement des concessions forestières; ils identifient les forces et les faiblesses des pratiques actuelles et adoptent une feuille de route pour renforcer la prise en compte de la biodiversité dans la gestion des concessions forestières.

 

docs/news/Octobre-decembre 2011/FAO-Photo-sideevent-racewood.jpgPointe Noire (République du Congo), 27 – 28 septembre 2011 – a eu lieu un atelier sous régional sur le thème : “La biodiversité dans la gestion des concessions forestières d’Afrique centrale – état de la question et perspectives d’amélioration". Y ont pris part principalement les acteurs impliqués dans la prise en compte de la biodiversité dans la prise en compte de la biodiversité dans les concessions forestières, les représentants du secteur privé (Cellules d’aménagement, Bureau d’études), des ONGs, des services techniques de l’administration en charge des eaux et forêts, la COMIFAC, l’OIBT, le CIRAD, le GTBAC, les représentants  des administrations et de la société civile.

 

L’atelier avait pour objectif global de contribuer à la gestion de la biodiversité dans les concessions forestières d’Afrique centrale. Plus spécifiquement, sur la base de l’étude réalisée par la FAO et le CIRAD, les participants devraient: (1) faire le bilan des pratiques utilisées pour prendre en compte la biodiversité dans la préparation et la mise en œuvre des plans d’aménagement des concessions forestières; (2)  identifier les forces et les faiblesses des pratiques actuelles sur la base des premières leçons apprises ; (3) Formuler des recommandations en vue d’améliorer les pratiques actuelles.

 

Organisé par la FAO et le CIRAD en marge de Racewood4, l’atelier de Pointe Noire était ponctué de deux articulations : (1) des exposés en plénière et (2) des travaux en groupes effectués en trois groupes d’acteurs (secteur privé, Société civile et bureau d’étude et représentants des administrations). 

 

A l’issu des travaux, les participants ont formulé des  recommandations  regroupées  à trois niveaux : Concession, National et Sous-régional.

 

Au niveau Sous-régional

  1. Harmonisation des textes légaux au niveau Sous-régional ;
  2. Achèvement des cadres normatifs nationaux et des directives harmonisées relatifs à la gestion de la biodiversité dans les concessions forestières ;
  3. Capitalisation des connaissances à travers la constitution d’une base de données bibliographique (en partenariat avec l’OFAC) ;
  4. Formations initiales et continues sur la gestion de la biodiversité dans les concessions forestières en partenariat avec des Centres et/ou Organismes de Recherches Internationaux.

 

 

Au niveau National


  1. Assurer une pérennisation effective du domaine forestier dans le cadre de l’aménagement du territoire ;
  2. Renforcer les capacités de suivi et de mise en œuvre des Plans d’Aménagement (outils de contrôle, d’aide à la décision environnementale, dispositifs institutionnels, publication/diffusion/application des textes) ;
  3. Dans le cadre de l’élaboration des stratégies et plans d’action nationaux biodiversité, mettre en exergue le rôle des forêts de production dans la conservation de la biodiversité ;
  4. Mettre en évidence les valeurs marchandes et non marchandes de la biodiversité présente dans les concessions forestières et des zones contigües ;
  5. Faire émerger un réseau biodiversité national autour des points focaux CDB.

 

Au niveau de la concession

 

  1. Définition d’objectifs « SMART » pour la conservation de la biodiversité dans les concessions ;
  2. Renforcer les partenariats réunissant plusieurs intervenants et clarifier la distribution des rôles ;
  3. Vulgarisation, Sensibilisation, et Education Environnementale auprès des populations vivant dans et autour des concessions forestières ;
  4. Mettre au point, puis adapter des outils standardisés et opérationnels pour le suivi de la biodiversité en prenant en compte les séries de recherche (monitoring faune,réseau de placeaux permanents) ;
  5. Mutualisation des données et des moyens entre concessions pour une prise de décision d’aménagement cohérente.

 

Ces recommandations ont  été présentées au cours de RACEWOOD4 par la FAO, la Facilitation du PFBC et le représentant de CIB OLAM.

 

Bien vouloir télécharger :

 

La note conceptuelle de l’atelier

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2022

Aucune actualité disponible.