Fonds d'adaptation à la COP25

 

 

La 25ième Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP25), ainsi que la CMP15 et la CMA2 se tiendront du 2 au 13 décembre 2019 à Madrid, Espagne. La conférence devait initialement avoir lieu à Santiago du Chili, mais le lieu de la conférence a été modifié en raison de la situation difficile dans laquelle se trouvait le pays.

 

Cependant, le Chili conserve la présidence de la COP25, tandis que l'Espagne se propose d'accueillir cette conférence d'« action », démontrant ainsi l'esprit de coopération et de partenariat dans la lutte contre le changement climatique.

 

 

Le Fonds pour l'adaptation (FA) sera de nouveau très présent cette année à la COP25, avec des manifestations parallèles très médiatisées sur des thèmes tels que le renforcement de l'action, l'innovation, l'apprentissage et la coopération en matière d'adaptation, une exposition multimédia sur l’innovation et la participation des jeunes aux projets FA, des événements médiatiques, des réunions et débats avec les principales parties prenantes, les principaux responsables mondiaux du climat, les partenaires nationaux chargés de l'exécution et la société civile. Le Fonds encouragera le lancement d'une série de nouveaux outils d'innovation, de mise à l'échelle des projets et d'apprentissage pour aider les pays en développement à accéder davantage au financement dédié à la lutte contre le changement climatique et encourager des pratiques et des mesures d'adaptation plus novatrices sur le terrain, tant dans les pays que dans le secteur privé.

 

 

Le Fonds dispose d'un ensemble solide de mesures d'adaptation au Chili, y compris le premier projet d’adaptation du pays sur le terrain qui est également aligné sur ses objectifs nationaux d'adaptation.

 

 

Les opérations du Fonds pour l'adaptation ont été lancées il y a 12 ans dans le cadre du Protocole de Kyoto et servent également officiellement l'Accord de Paris depuis janvier de cette année, à la suite d'une décision importante prise par les Parties lors de la 24ième Conférence des Parties de l'année dernière en Pologne. Le Fonds est un contributeur clé aux objectifs de l'Accord de Paris par ses projets d'adaptation concrets sur le terrain pour les plus vulnérables, qui aident à combler le déficit de financement de l'adaptation, et par le renforcement des capacités d'adaptation des pays grâce à sa modalité novatrice d’accès direct. Son Conseil d'administration a continué de faire progresser ses processus administratifs et institutionnels afin de continuer à bien servir l'Accord de Paris.

 

 

Très souvent, les projets concrets du Fonds sont les premières mesures d'adaptation sur le terrain dans de nombreux endroits vulnérables à travers le monde, et produisent à la fois des bénéfices immédiats pour les communautés locales les plus vulnérables et des expériences et des enseignements précieux qui peuvent ensuite être mis à l'échelle. Sa modalité novatrice d'accès direct renforce également les capacités nationales d'adaptation en donnant aux pays les moyens de s'approprier l'adaptation.

 

 

Le Fonds a fait l'objet d'une demande record au cours des dernières années alors que l'urgence de s'attaquer aux changements climatiques ne cesse d'augmenter. Le Conseil du Fonds pour l'adaptation a approuvé un montant record de 188 millions de dollars pour de nouveaux projets cette année seulement, et compte maintenant 100 projets concrets d'adaptation approuvés sur le terrain.

 

 

Le Fonds a battu son record de mobilisation des ressources sur un an l'an dernier pour la deuxième année consécutive, avec près de 129 millions de dollars de nouvelles annonces de contributions, et devra continuer à relever son ambition pour répondre à la forte demande continue de ses activités.  Elle dispose en outre d'une réserve de projets d'un montant de près de 250 millions de dollars.

 

 

Le Fonds d'adaptation a engagé plus de 720 millions de dollars pour des projets et programmes d'adaptation aux changements climatiques et de résilience pour les communautés les plus vulnérables des pays en développement du monde entier, avec plus de 8,7 millions de bénéficiaires directs.  Elle a des activités dans près de 90 pays, dont plus de la moitié sont des pays les moins avancés ou de petits États insulaires en développement.

 

En savoir plus...

 

Retour

Actualités du PFBC

Actualités

Le Ministre Raymond Mbitikon de la République centrafricaine : Nouveau Co-Facilitateur de la République fédérale d'Allemagne du PFBC

C’est à Fafara ( Bimbo) en République centrafricaine que le nouveau Co-Facilitateur du PFBC voit le jour en 1951. Son cursus scolaire va être couronné par l’obtention entre autres d’un diplôme d’Ingénieur des Techniques Forestières et d’un Certificat des Techniques et Gestions des Projets de Développement.

En savoir plus...

Les partenaires de suivi du processus de N’Djamena et du Plan d’action de Douala au autour du Facilitateur de la République fédérale d’Allemagne, l’Honorable Dr Christian Ruck

Tous mobilisés au cours d’une conférence virtuelle, les partenaires du PFBC en rangs serrés et engagés font le point sur la mise en œuvre de la Déclaration de N’Djamena (janvier 2019) et du plan d’action de Douala (décembre 2019) sur la sécurité, la lutte anti-braconnage, l’encadrement de la transhumance et la circulation des groupes armés entre le Sahel et l’Afrique équatoriale…

En savoir plus...

Cameroun - Secteur bois: Jules Doret Ndongo, le ministre des Forêts et de la Faune, reçoit les doléances des entreprises forestières - Cameroon-info

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo, a reçu les doléances des entreprises forestières le 27 mai 2020 à Yaoundé, par l’intermédiaire de Giogio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC).

En savoir plus...

Bas-Uele/ Urgent: encore une nouvelle incursion de la coalition Mbororo-LRA à Dignoli – orientalinfo

Une psychose règne depuis l’après-midi de ce vendredi 22 mai 2020 au centre de négoce de Bili et dans les villages environnants en territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

55 personnes kidnappées par des présumés LRA à Bondo - Bas-Uele – Radio Okapi

Cinquante cinq personnes ont été kidnappées par les présumés éléments de la LRA lors d'une double incursion le 18 et le 19 mai, dans les localités de Bili et de Baye, en territoire de Bondo (Bas-Uele).

En savoir plus...

Marche des jeunes contre l’insécurité à Bili - Bas-Uele – Radio Okapi

Des jeunes gens ont organisé une marche samedi 23 mai matin pour dénoncer l’insécurité devenue récurrente dans la contrée de Bili située à plus ou moins 200 km du chef-lieu du territoire de Bondo dans la province du Bas-Uele.

En savoir plus...

Nouabalé-Ndoki National Park/ Bulletin mensuel | Avril 2020

"A l'heure où de nombreux pays entament leur déconfinement progressif et où pointe à l'horizon une lueur d'espoir pour nous tous de retourner à une vie normale, je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle qui nous emplit aussi d'espoir pour l'avenir du Parc National de Nouabalé-Ndoki."

En savoir plus...

Démarrage du Projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique Centrale (ADEFAC) - ATIBT

La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale.

En savoir plus...

Archive des actualités du PFBC

2021

Aucune actualité disponible.